Home» SPORTS»

RDC : Démission en cascade à l'AS V. Club

Font size: Decrease font Enlarge font
image Gabriel Amisi

Le général Gabriel Amisi a décidé de démissionner de la présidence de l’AS V. Club. Il a pris cette décision à la suite de l’élimination de l’équipe en 16èmes de finale de la Ligue des champions sur une défaite (2-3) subie à domicile face à la formation algérienne d’ASO Chlef.

Conséquence de l’élimination de l’AS V. Club en 16èmes de finale de la Ligue des champions, le général Amisi a déposé sa démission de la tête du club, et avec lui, tout le comité de direction.

L’information est tombée hier lundi, dans la matinée. Le général Gabriel Amisi a décidé de démissionner de la présidence de l’AS V. Club. Il a pris cette décision à la suite de l’élimination de l’équipe en 16èmes de finale de la Ligue des champions sur une défaite (2-3) subie à domicile face à la formation algérienne d’ASO Chlef. La décision du général Amisi engage tout son comité.

C’est le secrétaire sportif Patrick Banishayi qui a lu le communiqué à l’attention de la presse. Il a justifié la décision par la situation turbulente que traverse le club. Le comité de direction a ainsi décidé de rendre le tablier pour faire baisser la tension et permettre à ceux qui ont les moyens d’amener l’équipe à réaliser les meilleurs résultats de prendre les rênes de l’équipe. En attendant l’élection d’une nouvelle équipe dirigeante, la direction du club a été confiée au conseil suprême, l’organe des sages considéré comme le gardien du patrimoine V. Club.

Elevé à la tête du team vert et noir en 2007 après le départ du comité Eugène Diomi Ndongala, le général Gabriel Amisi, dit «Tango Four», a dirigé le club pendant près de cinq ans. Dès son arrivée à la tête du club, il a nourri les ambitions de construire une grande équipe à l’échelle continentale. Il est allé chercher de bons joueurs même en dehors des frontières congolaises pour renforcer l’effectif de l’AS V. Club. Sur le plan des résultats, on peut mettre à son actif le fait d’avoir ramené l’équipe en compétitions africaines après quatre années de passage à vide.

Sous sa direction, V. Club a disputé, pour la première fois, les quarts de finale de la Coupe de la Confédération en 2009. Mais, depuis, l’équipe peine à répéter les mêmes performances. Sur le plan national, l’AS V. Club a retrouvé une place qui convient à son image comme le principal concurrent du TP Mazembe. Il a remporté le deuxième titre en Linafoot de l’AS V. Club en 2010.

Les choses n’ont pas été que positives sous le général Amisi. Certains, au sein de la famille, lui reprochaient de s’entourer d’une ceinture de personnes qui n’ont aucune expertise dans le football. Lesquelles l’auraient isolé du monde extérieur. Pour une certaine opinion, malgré l’investissement du général dans la construction du club, V. Club n’a pas beaucoup gagné en termes d’organisation. Autant, le TP Mazembe s’est structuré grâce à l’argent de Moïse Katumbi, l’AS V. Club n’a pas beaucoup progressé en dépit de grosses sommes d’argent investies par le général-président. La démission de celui-ci risque de replonger le club dans ses travers d’il y a une décennie.

Aux dernières nouvelles, le conseil suprême de l’As V. Club a rejeté la décision du comité Gabriel Amisi pour régler le conflit s’il y en a en famille. Cela, en prévision des matches de championnat contre TP Mazembe et Makiso. Ils estiment que pour retourner en Afrique, l’équipe doit gagner des matches de championnat national.

Aimè katumba


Cet article a été lu 10356 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0