Home» SPORTS»

Victoire des Léopards en finale : Les Congolais scandent des slogans hostiles à « KABILA »

Font size: Decrease font Enlarge font
image Les Léopards de la RDC - Champion de la CHAN 2016

La police a dispersé dimanche soir à coups de grenades lacrymogènes des supporters de l'équipe de la République démocratique du Congo (RDC) qui scandaient à Kinshasa des slogans hostiles au président Joseph Kabila après la victoire du onze national en finale du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN, 3-0 contre le Mali à Kigali). Vers 20h00, la police anti-émeute a repoussé un groupe de près de cinq cents personnes en tirant plusieurs grenades lacrymogènes et quelques rafales d'armes automatiques en l'air. La situation politique est très tendue en RDC, où l'opposition accuse le président Kabila, au pouvoir depuis 2001, de vouloir se maintenir après la fin de son mandat, qui expire en décembre, alors que la Constitution lui interdit de se représenter à la prochaine élection.

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) ont battu les Aigles du Mali sur le score de trois buts à zéro en finale du Championnat d’Afrique des nations 2016. La RDC devient le premier pays à remporter deux fois cette compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent africain.

Obligé de procéder à quelques changements à cause de la blessure de Luvumbu et de la suspension de Bompunga, Florent Ibenge a aligné une équipe qui est restée dans la droite ligne de ce qu’elle avait fait depuis le début de la compétition: une équipe offensive.

Le match

Loin de se laisser intimider par la pluie battante qui les a accueillies au stade Amahoro, les vingt-deux joueurs se sont tout de suite lancés dans le match.

Les deux gardiens Matampi et Diarra ont fort à faire en ce début de match.

A la 5e minute, Meschak Elia manque d’ouvrir la marque pour la RDC. Sa reprise de la tête ne trouve pas le cadre alors qu’il a été trouvé seul au milieu de la défense malienne.

Cinq minutes plus tard, Mamadou Coulibaly manque, à son tour, de donner l’avantage à son équipe. Servi dans le dos de Bangala, il tente un lobe qui passe de peu au-dessus de la cage de Matampi.

Il faut attendre la 28e minute de jeu pour voir le premier but de la partie. Meschak Elia, d’une frappe splendide, trouve la lucarne opposée de la cage malienne et permet à la RDC d’ouvrir le score.

L’homme

Lorsqu’il a été convoqué par Florent Ibenge, Meschak Elia ne se doutait sûrement pas qu’il serait l’homme de la finale...et du tournoi. Il l’a été.

De la finale d’abord. Alors qu’il a permis à la RDC d’aller aux vestiaires avec une avance d’un but, le jeune attaquant congolais récidive peu après l’heure de jeu.

Il profite d’un raté d’un défenseur malien pour récupérer le ballon. Il se débarrasse ensuite du portier malien et marque, faisant preuve d’un sang-froid remarquable.

Le troisième but marqué par Bolingi à la 72e minute met fin au suspens. Le Mali ne reviendra pas au score.

La RDC remporte son deuxième Championnat d’Afrique des nations après celui remporté en 2009. Elle devient la première nation à compter deux trophées dans cette compétition.


Cet article a été lu 11315 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (1 posted):

junior balemba on 28/10/2016 01:15:35
avatar
Lorsque on dit RDC c'est le synonyme de fimbu fimbu chicotte. kisangani JBL PRO ou JUNIOR BALEMBA.
Thumbs Up Thumbs Down
0
total: 1 | displaying: 1 - 1

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
5.00

Tags