Home» SPORTS»

Les Léopards de la RDC, imprévisibles dans les grandes compétitions

Font size: Decrease font Enlarge font
image Gardien des Léopards

Le Dieu du football dévoile son identité. Il est réellement Congolais. Et c’est grâce à sa bénédiction que la RDC s’offre une deuxième finale en 4 éditions du Chan. Une belle performance qui mérite les acclamations de l’Afrique toute entière. Et ce n’était pas facile pour les Congolais de renverser la machine guinéenne efficace et solide dans tous les compartiments.

Le Syli de la Guinée a reçu sa claque, mercredi 3 février 2016 au stade Amahoro de Kigali. Les Léopards de la RD Congo vont enfin livrer dimanche prochain leur deuxième finale du Championnat d’Afrique des nations (Chan), après celle de 2009, face au Mali - les Aigles ont obtenu leur qualification en battant jeudi les Ivoiriens de la Côte d’Ivoire par 1-0 - au stade Amahoro de Kigali (Rwanda).

Une fois de plus, les Congolais prouvent à suffisance qu’ils restent imprévisibles dans les grandes compétitions, après une victoire méritée face au Syli national de la Guinée (1-1, 5-4 aux tirs au but) au terme d’un match de demi-finale très disputé et plein de suspense, comptant pour la première demi-finale du 4ème Chan 2016.

Le Dieu du football dévoile son identité. Il est réellement Congolais. Et c’est grâce à sa bénédiction que la RDC s’offre une deuxième finale en 4 éditions du Chan. Une belle performance qui mérite les acclamations de l’Afrique toute entière. Et ce n’était pas facile pour les Congolais de renverser la machine guinéenne efficace et solide dans tous les compartiments.

Le coach Jean-FlorentIbenge fait confiance à Matampi, Lomalisa, Bompunga, Elia, Gikanji, Ngudikama, Munganga, Bope, Kimwaki, Bolingi etBangala. Hyper motivés, les Léopards démarrent timidement le match. Les quinze premières minutes ne sont pas du tout mouvementées de part et d’autre. Rien à mettre sous la dent, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge.

A la reprise, l’attaque congolaise ne parvient pas à faire la différence avec Jonathan Bolingi, ombre de lui-même malgré tous les services de ses ailiers. Le match s’emballe et l’équipe guinéenne met en difficulté la défense de MatampiVumiLey. Avec un gardien plein d’expériences MatampiVumiLey, les Guinéens ne parviennent pas à violer sa cage.

Tout est bloqué et le coach Ibenge effectue deux changements stratégiques. C’est l’entrée de Lusadisu et Tulenge. C’était pratiquement une libération de l’équipe congolaise. Après quatre-vingt-dix minutes, le score n’évolue pas.

C’est sur ces entrefaites que l’arbitre donne coup de sifflet final de la rencontre. Comme en quarts de finale, c’est la prolongation qui s’invite pour départager les deux équipes. C’est le plus beau moment de cette rencontre rempli d’émotions dans les deux camps.

Prolongation

Un peu maladroit tout au long du match pour son manque de réalisme, Jonathan BolingiMpangi met toute la nation en ébullition. C’est de lui que viendra le but que tout un peuple attendait depuis le début de la partie. Il ouvre le score à la 101è minute. Il bénéficie d’un centre parfait de Guy Lusadisu. Très inspiré, Bolingi loge le ballon au fond de filet sur une tête plongeante magique. 1-0, en faveur de la RDC.

Pendant que le pays tout entier célèbrele but, synonyme de la qualification pour la finale, voilà que le Syli  trouve des ressources pour revenir au score dans les arrêts de jeu de la deuxième moitié de la prolongation.

La défense congolaise relâche l’attention dans les minutes additionnelles etIbrahima Sory Sankhon parvient à fusiller le portier Matampi. Il remet ainsi les deux équipes à égalité. C’est sur ce score de parité (1-1) que l’arbitre mettra un terme à ce match. Place aux tirs au but. C’est le grand moment des émotions. 

Matampi, le héros

Tout le monde braque le regard sur les deux gardiens. Au finish, c’est le portier de DCMP, Matampi Vumi Ley, qui sauve la RDC. Il est donc le héros de la qualification des Léopards.Après 7 tirs de chaque côté, Bangoura, Thiam et Youla manquent leur  coup du côté du Syli tandis que seuls Tulenge et Lomalisa ratent pour les Léopards.

Au dernier coup, le portier Matampi devrait réaliser l’exploit. Il arrête le penalty décisif et permet à la RDC de filer droit vers la finale de cette 4ème édition du championnat d’Afrique des nations 2016.

Hormis sa performance remarquable tout au long du match, le portier Matampi Vumi Ley prouve qu’il reste le meilleur dans cette compétition. Sa capacité d’affronter les grands évènements s’est fait sentir durant la séance émotionnelle des tirs au but. Ainsi, le Congo a été délivré. Le Moïse c’est bien Matampi Vumi Ley.

En finale, la RD Congo affronte le vainqueur de la rencontreMali-Côte d’Ivoire qui se joue ce jeudi 4 février. Le perdant de cette rencontre croise la Guinée pour le match de la 3ème place de cette compétition.

Statistiques du match

Pour cette rencontre, le sélectionneur de la RDC a fait appel à :

Matampi- Lomalisa- Bompunga- Elia- Gikanji- Ngudikama- Munganga- Bope- Kimwaki- Bolingi- Bangala.

Du côté de la Guinée, le sélectionneur a aligné :

Keita- Thiam-Sory Bangoura- lseny Bangoura- Sankhon- Soumah- Diawara- Mouste- Camara- Youla- Camara.

00': Le coup d'envoi est donné et déjà c'est la première alerte des Guinéens. mais sans danger. La RDC réplique avec une attaque aussi mais Bangala ne trouve pas Elia.

03': Une autre descente de la Guinée et le Syli national obtient le corner. Matampi Ley fait une sortie et capte net la balle.

04': Bolingi trouve Ngudikama mais il ne trouve pas le cadre.

10': Toujours 0-0. Pas d'action dangereuse de part et d'autre. Les deux équipes ne se sont pas données de temps d'observation et se sont directement jetées dans l'attaque mais aucune action tranchante tant du côté des Congolais que des Guinéens.

14': Coup franc pour la RDC. La frappe de Meschak Elia passe largement au-dessus de la barre.

20': Le marquoir indique 0-0. Mais la RDC commence peu à peu à prendre le jeu à son compte. De plus en plus, Les Léopards amorcent des descentes dans le camp guinéen mais sans résultat positif: toujours pas de but.

23': Un coup franc pour la RDC. Bolingi est fauché. La balle est vite jouée mais sans inquiéter la défense guinéenne.

25': Un centre atterri sur Bolingi qui rate le cadre. Le gardien qui monte plus gaut que tout le monde rate la balle. Heureusement que sa défense veille au grain. Dans la foulée, Gikanji frappe instantanément. Sa frappe est puissante mais ne trouve pas le cadre.

28': La RDC domine et tente à deux reprise de tirer mais sans succès.

29': coup franc pour la Guinée. La frappe est belle mais Matampi se couche sur la balle.

36': La défense congolaise renvoie mal la balle. La Guinée récupère mais la frappe de Moussa passe loin de la cadre de Matampi. C'est toujours 0-0.

37': Bompunga écope d'un carton jaune. Coup franc pour la Guinée et Matampi s'interpose.

40': Matampi est averti. Il touche la balle en dehors de sa surface de réparation. Coup franc pour la Guinée. La frappe est dégagée par le mur.

42': Encore un coup franc pour la Guinée. Très belle frappe mais Matampi sauve la RDC. Il s'envole et détourne la balle en touche.

46': C'est la mi-temps. 0-0 à la pause.

La RDC a dominé la première mi-temps mais sans marquer de but.

49': Coup franc pour la RDC mais qui ne donne rien. La défense guinéenne se dégage.

52': Sur une mauvaise relance de la défense guinéenne, Boolingi se retrouve seul devant le gardien mais se pard dans son contrôle et sa frappe est contrée. 0-0 toujours.

54': Ngudikama obtient un coup franc excentré à l'entrée de la surface de réparation du côté droit. Lomanisa va jouer. Personne pour reprendre sa frappe. Changement côté guinéen. Mousté sort au profit de Sylla.

56': L'attaquant guinéen se retrouve seul et sa frappe trouve Matampi qui sauve de nouveau la RDC. Toujours 0-0.

59': Meschak Elia efface son vis-à-vis. Il s'échappe bien mais se retrouve seul. Il n'a pas d'autre solution que de remettre la balle dans le vide.

63': Meschak Elia efface de nouveau son vis-à-vis mais rate son centre.

64': Ngudikama sort. Il est remplacé par Tulenge Sindani.

66': Bope sort Lusadisu entre. Le nouvel entrant obtient un coup franc. Il trouve Bolingi mais il est hors-jeu.

70': C'est le premier match que la RDC joue sans marquer de but jusqu'à cet instant. Le sélectionneur de la RDC l'avait dit, il s'attendait à un match difficile.

73': Bangala est pris dans le vent. L'attaquant guinéen D. Camara se retouve seul face à Matampi mais il rate complètement sa frappe.

76': Kimwaki rate son dégagement. L'attaquant guinéen se retrouve de nouveau seul face à Matampi. Le gardien congolais sort et se dégage.

78': Lusadisu récupère un centre de Meschak. Sa frappe est déviée en corner. Tout de suite joué par Elia. C'est raté.

80': Corner pour la RDC. La balle est de nouveau renvoyée en corner. Cette fois, c'est du côté droit. Meschak s'en charge.

86': Coup franc dangereux pour la Guinée. Intervention de Ley Matampi.

87': la frappe de Gikanji en dehors de la surface de réparation touche le montant.

89': 0-0. On se dirige lentement vers les prolongations.

90': L'arbitre indique 4' de temps additionnel.

90+1': Matampi se dégage. On se dirige vers les prolongations.

90+4': C'est la fin des temps reglémentaires. On est parti pour les prolongations de 15' pour une période.

Prolongations

00': C'est parti pour deux mi-temps de 15' chacune.

94': Troisième changement de la Guinée A. Camara cède sa place à Aboubacar Kile Bangoura. Dernier changement aussi pour la RDC Miche remplace Munganga.

100': Corner pour la RDC. La tête de Maschak le gardien Keita.

102': Bolingi marque sur un centre milimetré de Lusadisu. Buuuutttttttt

Pour l'instant, la RDC est en finale.

105': Fin de la première période des prolongations.

C'est parti les 15 dernières minutes des prolongations.

116': Sylla a balayé toute la défense congolaise. Il trouve son co-équipier mais qui est hors-jeu.

120+1': Egalisation pour la Guinée. But de Sankhon.

Tirs aux buts

Kimwaki marque. 1-0 pour la RDC.

Bamboura rate. Sa frappe s'envole.

Tulenge rate. le gardien sort la balle.

Sankhoun marque : égalité.

Miche marque. 2-1 pour la RDC.

La Guinée marque. 2-2.

Bolingi pour la 4e tir. Il marque 3-2.

Gikanji marque le 6e penalty. Matampi peut sauver la RDC. Il est pris en contre-pied.

4-4 partout.

Meschak marque. Matampi capte net la balle. La RDC est en finale.

Le match se termine sur une très belle victoire de la RDC! 5 pour les Congolais et 4 pour les Guinéens.

Les Congolais dans la liesse 

Après la correction infligée aux Diables Rouges du Congo-Brazzaville lors de la Coupe d’Afrique 2015, les Léopards de la RDC écœurent le Syli national de la Guinée.  Après un moment d’émotions généralisées, la fête était totale sur toute l’étendue du territoire national.

Enfin, la population a eu toutes les raisons de célébrer avec faste cette qualification. Matampi Vumi Ley arrête le dernier penalty, c’est tout le monde qui se lance sur les grandes artères. Chants, cris de joie, danses sont au rendez-vous. Drapé des couleurs nationales (bleu, jaune et rouge),  le public entonne des chants à la gloire de vaillants Léopards.

Enfants, adultes, jeunes, vieillards, tout le monde chante la victoire des Léopards en terre rwandaise. C’est l’ambiance qui a régné au centre-ville, sur le boulevard du 30 Juin, à Gombe (Kinshasa).

Au rond-point Huileries, la population vante le travail  du coach Florent IbengeIkwange. La chanson fétiche accompagne ce carnaval motoriséavec ce refrain : « Ibenge Coachéééééé, Coachéeeee, Ibengéééé, Ibengéééé ».

Emu, un Congolais dit sa joie en ces termes : « Toza penza eloko ya makasi. Na monaki liwa na misu. Mais, nzambe ya balé, aza penza Congolais. Merci na Ibenge, awumelaeeeeeeeeeeeee » (traduisez : « La RDC est réellement une nation forte. J’ai vu venir la mort. Heureusement, que le Dieu du football est Congolais. Merci au coach Ibenge et qu’il demeure à jamais ».

C’était la même ambiance qui a régné sur la Place Victoire dans la commune de Kalamu ; à Beau Marché, à Barumbu ; à rond-point Ngaba,  la Place Kimbuta, à N’Djili, comme sur les grandes places de la Tshangu.

Cette victoire permet aux Léopards de se préparer en conséquence pour la grande finale. Les poulains de l’entraîneur Florent Ibenge connaîtront leurs adversaires à l’issue du match Mali-Côte Ivoire qui se joue ce jeudi à partir de 15 heures.

[Avec Radiookapi.net]


Cet article a été lu 5403 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0