Home» SANTÉ»

La RDC se bat pour qu’Ebola reste contenue à Djera jusqu’à son extinction

Font size: Decrease font Enlarge font
image Felix KABANGE NUMBI MUKWAMPA - Ministre de santé de la RDC

Dans un point de presse tenu le samedi 6 septembre 2014 en son cabinet, concernant la situation de l’épidémie à virus Ebola dans la province de l’Equateur, Dr Félix Kabange a rassuré que l’épidémie reste toujours contenue à Djera. Néanmoins, le gouvernement et ses partenaires, notamment l’OMS, l’UNICEF, MSF et bien d’autres, ont renforcé les mesures par rapport à la lutte. Il a fait état, jusqu’au samedi 6 septembre, de 59 cas dont 14 confirmés par le laboratoire, 22 cas probables et 23 cas suspects. Quant aux cas suspect à Mbandaka, le ministre de la Santé publique a confirmé que sur les 11 échantillons,  5 s’avèrent déjà négatifs et 6 autres sont encours d’examen et un cas suspect passé par Djera est suivi. Quant au nombre de décès cumulés, il a relevé 32 cas parmi lesquels 9 confirmés au labo, 13 probables et 10 cas suspects. Le nombre de contacts s’élève, lui, à 336 et ils sont en train d’être suivis.

Onzième jour de son apparition à Djera, en territoire de Boende, l’épidémie de la maladie à virus Ebola reste contenue dans ce recoin perdu de la province de l’Equateur. De retour d’une deuxième mission dans cette partie du territoire, épicentre de l’épidémie, le ministre de la Santé publique en fait le point.

11 jours de lutte après son annonce, l’épidémie à virus d’Ebola reste contenue à Djera dans le territoire de Boende, district de la Tshuapa, province de l’Equateur. Le gouvernement et ses partenaires se battent pour qu’elle y reste contenu jusqu’à son extinction. Le ministre de la Santé publique, Dr Félix Kabange, l’a fait savoir dans un point de presse tenu le samedi 6 septembre 2014 en son cabinet. C’était en présence des partenaires qui l’accompagnent dans la riposte à cette épidémie.

Ce point de vue a été non seulement un prétexte pour faire le point de la situation à Djera à l’issue de sa deuxième mission à l’Equateur pour le suivi de la lutte contre l’épidémie à virus d’Ebola en fonction des mesures prises par le gouvernement, mais aussi une occasion de rendre compte de sa participation à la réunion extraordinaire des ministres de la Santé de l’espace SADC qui a eu lieu du 4 au 5 septembre 2014 à Victoria Falls, au Zimbabwe ; assises qui ont mis un accent sur l’apparition d’Ebola en RDC.

Renforcement des mesures de lutte

Concernant la situation de l’épidémie à virus Ebola dans la province de l’Equateur, Dr Félix Kabange a rassuré que l’épidémie reste toujours contenue à Djera. Néanmoins, le gouvernement et ses partenaires, notamment l’OMS, l’UNICEF, MSF et bien d’autres, ont renforcé les mesures par rapport à la lutte.

Il a fait état, jusqu’au samedi 6 septembre, de 59 cas dont 14 confirmés par le laboratoire, 22 cas probables et 23 cas suspects. Quant aux cas suspect à Mbandaka, le ministre de la Santé publique a confirmé que sur les 11 échantillons,  5 s’avèrent déjà négatifs et 6 autres sont encours d’examen et un cas suspect passé par Djera est suivi. Quant au nombre de décès cumulés, il a relevé 32 cas parmi lesquels 9 confirmés au labo, 13 probables et 10 cas suspects. Le nombre de contacts s’élève, lui, à 336 et ils sont en train d’être suivis.

La mission effectuée à Mbandaka, Boende et Lokolia par le ministre de la Santé publique, en compagnie du représentant du secrétaire général de l’OMS, Dr Jean-Marie Okwo-Bele, du représentant de l’OMS en RDC, Dr Kabore et la représentante de l’Unicef, Barbara Bentein, a été non seulement l’occasion de renforcer des mesures gouvernementales de lutte, mais aussi la mobilisation des partenaires pour accompagner la RDC face à cette épidémie.

Concernant la mise en quarantaine du secteur de Djera, des mesures ont été renforcées tant pour le filtrage et que pour le triage à tous les points d’entrée et de sortie au niveau de la rivière Lomela.

Un centre de traitement à Lokolia

Le ministre de la Santé publique a annoncé la mise en place d’un centre de traitement d’Ebola à Lokolia, fonctionnel dans les 48 heures qui ont suivi le point de presse. Il a cependant noté que ce centre n’a que la capacité de 12 lits pour les personnes confirmées. Cette faible capacité met face au défi du nombre de personnes suspectes ou probables.

Outre ce centre de traitement, un laboratoire mobile est arrivé à Boende pour permettre de faire le diagnostic en temps réel. Aussi le Comité international de coordination de la lutte est déjà opérationnel à Djera. Dans ce cadre, un campement est mis sur pied mais il est buté à des problèmes logistiques importants. Toutefois, les partenaires se mobilisent pour faire face à ce défi, notamment l’OMS, l’UNICEF, MSF, OCHA, Aviation sans frontières, etc.

Il y a eu également distribution des thermomètres à laser aux ports et aéroports, notamment à Ingende où toutes les rivières de l’Equateur confluent pour se jeter dans le fleuve.

L’OMS a mis à disposition deux hors-bords à Mbandaka pour la surveillance fluviale et elle a contribué au renforcement des capacités par rapport aux dispositifs de check-ing et de lavement des mains ainsi qu’à la mise en place d’un local d’isolement. Toujours dans le cadre du renforcement des capacités, à partir de jeudi, tout cas de fièvre est débarqué de l’avion et les dispositifs de prise en charge sont  mis en place à l’aéroport.

Deux stratégies pour rompre la chaîne de transmission

A Lokolia, un renfort des médecins et infirmiers venus de zones de grande expérience, notamment Isiro, est déployé et deux nouvelles approches de la lutte ont été lancées, pour qu’il n’y ait pas de nouveau cas dans les 34 jours qui reste de la riposte. Il s’agit de la « stratégie village par village » et de la stratégie « pas un ménage, une famille ou parcelle sans désinfectant ».

Ces deux stratégies visent à rompre la chaîne de transmission et ce, par le lavage des mains. Et dans ce cadre des désinfectants seront distribués.

[Raymonde Senga Kossy, lePotentiel]


Cet article a été lu 5138 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0