RDC : Revue de presse du Mardi 20 Août 2013

Font size: Decrease font Enlarge font
image Journaux - Queslques quotidiens Kinois

Les concertations nationales de Joseph Kabila et la reprise du MSR de Pierre Lumbi Okongo aux activités de la Majorité présidentielle, dominent l'actualité ce Mardi 20 Août 2013 en République Démocratique du Congo (RDC).

> Concertations nationales

L'AVENIR : « Concertations nationales, le groupe de contact amende le règlement intérieur »

Le hall du Palais du peuple était envahi par un nombre impressionnant d’acteurs politiques tout comme ceux de la Société civile, en l’occurrence les différents chefs traditionnels, lundi 19 août, fait savoir le journal.

L’Avenir annonce donc que les chefs des partis politiques de la Majorité présidentielle et ceux de l’Opposition (parlementaire et extraparlementaire) se concertaient en vue d’apporter les amendements au règlement intérieur des Concertations nationales.

A en croire l’un des membres du Secrétariat technique, ces amendements consistent à ne pas tirer les choses en longueur et que ce point ne fasse plus l’objet de débat au cours des assises. Celle-ci est l’une des concessions du Présidium aux préalables soulevés par l’Opposition, à savoir constituer un groupe de contact, c’est-à-dire un comité préparatoire aux Concertations nationales, indique L’Avenir.

Le journal souligne qu’après cette étape d’amendement du règlement intérieur, il sera question d’amender les thématiques qui seront abordées lors des états généraux des concertations nationales. Cinq thématiques ont été proposées à l’article 10 de l’Ordonnance présidentielle du 26 juin 2013 convoquant les Concertations nationales : gouvernance, démocratie et réformes institutionnelles ; économie, secteur productif et finances publiques ; désarmement, démobilisation, réintégration sociale et/ou rapatriement des groupes armés ; conflits communautaires, paix et réconciliation nationale ; décentralisation et renforcement de l’autorité de l’Etat

C’est à l’issue de ces travaux de groupe de contact qu’il sera fixé la date exacte des Concertations nationales qui du reste prendront 15 jours, mais avec possibilité de prolongation de 5 jours, en raison de la rentrée parlementaire qui doit intervenir le 15 septembre 2013, session consacrée à l’examen et vote du budget de l’Etat pour l’exercice 2014, souligne L’Avenir.

> Dossier MRS - PPRD - Majorité Présidentielle

LA PROSPERITE : « MP : Kabila conseille, le MSR lève sa suspension ! »

La Prospérité annonce que le MSR est revenu sur sa grave décision consistant à suspendre sa participation à toutes les activités politiques au sein de la Majorité Présidentielle (MP), à la suite de ce que l’on peut qualifier de ‘‘l’Affaire Muhindo’’.

« Qu’est-ce qui a motivé ce revirement, en moins d’une semaine ? », se demande le journal qui répond tout de suite qu’à en croire un communiqué de presse de cette formation politique qui lui est parvenu, une délégation du parti, en tout cas la plus haute, a rencontré le vendredi 16 août le Président de la République, l’autorité Morale de la MP. Le « Raïs » après avoir écouté avec bienveillance les préoccupations du MSR, a prodigué des sages conseils à la délégation du parti cher à Pierre Lumbi Okongo, rapporte La Prospérité. Rassuré et en attendant l’aboutissement de toutes les voies de recours en faveur du député Muhindo Nzangi Butondo, le MSR a salué la libération de ses militants arrêtés à Goma consécutivement à la même affaire, poursuit le journal.

Voilà des signaux qui indiquent visiblement que le commandant de bord, Joseph Kabila, est en train de remettre de l’ordre dans la boutique, particulièrement en cette phase décisive où les enjeux sont de  taille, avec, à la clé, les concertations nationales et la session budgétaire qui se profilent  à l’horizon, le MSR étant la deuxième force de la MP, un poids politique considérable dont l’on  ne peut, en aucun cas, sous-estimer son emprise sur le terrain, à travers toute l’étendue du pays, conclut La Prospérité.

L'AVENIR : « Après mûres réflexions. Le MSR lève sa suspension »

Le journal estime que cette décision a été obtenue après mûres réflexions, surtout qu’à analyser de très près la façon dont la justice a été rendue par la Cour suprême de justice, il saute aux yeux de tout le monde que le souci était de démontrer à la face du monde qu’il n’y a pas une justice pour l’Opposition et une autre pour la Majorité au pouvoir.

Le quotidien explique que le Mouvement social pour le renouveau (MSR), troisième force politique de la Majorité présidentielle après le PPRD et le PALU a piqué une sainte colère, à la suite de la condamnation de son député par la Cour suprême de justice à une peine de trois ans fermes.

L’Avenir relate les faits dans cet article, de la demande du député Muhindo à participer à l’émission de la radio Kivu one, à sa condamnation, en passant par l’émission elle-même, dont elle reprend la substance de l’intervention du politicien du MSR, en détail.

L’Avenir espère que  le chef de l’Etat accordera la grâce à ce député pour soulager un tant soit peu la population du Nord-Kivu pour laquelle il ne cesse de défendre les intérêts pour une paix durable.

LE POTENTIEL : « Le MSR revient dans les rangs de la Majorité »

Le journal de Modeste Mutinga rapporte qu’entendu avec une particulière attention par l’autorité morale de la Majorité présidentielle (MP), le MSR vient de lever la mesure de suspension de sa participation aux activités de la MP.

Le MSR justifie son come back au regard de « sages conseils » lui prodigués par le chef de l’Etat, Joseph Kabila, à l’issue d’un entretien le vendredi 16 août 2013 avec « la plus haute délégation du MSR constituée des membres du bureau politique, des députés et sénateurs du parti ».

LE PHARE : « Le MSR fait volte-face »

Le Mouvement Social pour le Renouveau vient de faire volte-face après sa décision du 14 août suspendant sa participation aux réunions et activités de la famille politique du chef de l’Etat, y compris les concertations nationales en gestation au Palais du peuple, à la suite de la condamnation de son député Muhindo Nzangi, élu du Nord-Kivu, par la Cour Suprême de Justice.

Le bureau politique de ce parti promet toutefois de recourir à toutes les voies légales pour sortir son député de la geôle de Makala où il purge déjà sa peine en dépit de la grâce présidentielle sollicitée en sa faveur par les ressortissants de la province du Nord-Kivu.

> Rencontre Tshisekedi - Sassou

LE PALMARES : « Rendez-vous manqué Tshisekedi-Denis Sassou Nguesso »

A en croire ce journal, la mise sur pied du Groupe de contact, dont Tshisekedi a eu vent avant l’annonce officielle du week-end, a été déterminante dans l’annulation du déplacement de Brazzaville.

L’UDPS était convaincue que les Concertations nationales resteraient suspendues à la rencontre entre Sassou et son leader. Mais le caractère indiscutablement inclusif et représentatif du Groupe de contact a mis K.o toute approche unilatéraliste de la crise congolaise.

Selon ce confrère, il ne servait dès lors à rien d’aller à Brazzaville si la rencontre ne pouvait modifier le cours de l’histoire.


Cet article a été lu 3792 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0

Tags
No tags for this article