RDC : Revue de presse du Jeudi 13 Septembre 2012

Font size: Decrease font Enlarge font
image Journaux -

Rapport de HRW sur les crimes commis par le M23, visite de Kabila au Congo-Brazzaville, rupture entre Kinshasa et Kigali, Didier Reynders accuse Kigali, Escroquerie dans l’administration Publique,... font la Une des journaux parus ce Jeudi 13 Septembre 2012 en RDC.

Rupture entre Kinshasa et Kigali

LE POTENTIEL : « L’axe Kinshasa-Kigali au bord de la rupture »

Le Potentiel constate que les bonnes relations entre Kinshasa et Kigali ne tiennent plus qu’à un fil. L’odeur de la rupture se dégage à mille lieues. L’hypocrite «parfait amour», affiché pendant un temps, n’a pas pu résister à l’épreuve du temps.

Très vite, note le confrère, les démons de la prédation et de la domination ont semé le grain de la division entre les deux capitales. Kigali, qui a pris pied en territoire congolais pour des raisons connues et d’autres notoirement dénoncées par différentes enquêtes indépendantes, ne serait pas enclin à en sortir de si tôt ! Toutes les justifications y passent au point d’entretenir la polémique avec Kinshasa. Les deux capitales sont sur le point de franchir la ligne rouge. Rupture ! conclut Le Potentiel !

M23 : La Belgique accuse le Rwanda

L’OBSERVATEUR rapporte les propos du ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, selon lesquels il y a une implication rwandaise dans la guerre au Nord-Kivu.

Depuis quelques jours, la diplomatie rwandaise est en train de remuer ciel et terre pour démentir les accusations portées par  la RDC sur le soutien apporté  à la rébellion du M 23 par Kigali.  Malgré les arguments rwandais  pour discréditer le pouvoir de Kinshasa et se disculper, nombre de diplomates sont convaincus du contraire de ce qu’avance Kigali.

La même information est également traitée dans Le POTENTIEL qui affirme que la Belgique est convaincue de l’implication rwandaise dans la guerre dans l’Est de la RDC et appelle le Rwanda à collaborer pour le retour de la paix au Kivu.

Par ailleurs, L’OBSERVATEUR renseigne que sur le terrain au Nord Kivu, l’on observe une accalmie entre les FARDC et les mutins M23. Pendant ce temps et toujours au sujet de cette guerre, Le POTENTIEL relève que les parlementaires sont devant leur responsabilité.

Le 15 septembre. C’est la date retenue par le législateur pour la session budgétaire au Parlement. Au-delà de la loi des finances pour l’exercice 2013, les parlementaires sont appelés à éclairer l’opinion sur la guerre qui sévit au Kivu, renchérit le confrère.

LA REFERENCE PLUS souligne, au sujet de la guerre qui secoue la RDC, la nécessité de « Combattre l’agenda caché de Museveni et Kagame ».

La consoeur soutient qu’il faut instaurer le service militaire obligatoire, 2 ans à tout finaliste congolais du secondaire ou universitaire.

Il faut cultiver et renforcer, dans le chef de nos enfants, le sentiment d’appartenance à la Nation congolaise dès la maternelle à travers les bandes dessinées ou un dessin animé sur les valeurs républicaines et quelques aspects de la Constitution ; avancer l’âge de la mise à la retraite de nos vaillants soldats et leur accorder le statut de réservistes de la République.

Visite de Kabila au Congo-Brazzaville

Le président Joseph Kabila séjourne depuis mercredi 12 septembre dans la matinée à Oyo, à 400 Km au nord de Brazzaville, rapporte LE PHARE dans son édition de ce jeudi 13 septembre.

Selon ce journal, Joseph Kabila, qui effectue une visite de 24 heures, devra discuter ce jeudi avec son homologue Denis Sassou Nguesso, du sommet de la Francophonie prévu à Kinshasa en octobre prochain, ainsi que des questions de sécurité entre les deux pays.

Rapport de HRW sur les crimes commis par le M23

L'AVENIR : « D’accord avec le rapport de HRW »

L’AVENIR signale que pour le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, le rapport de Human Rights Watch est une preuve supplémentaire de l’aide que le Rwanda apporte au M23, fait que le gouvernement de la RDC n’a jamais cessé de dénoncer.

Le confrère rapporte au sujet du cas de Roger Lumbala, qui s’est réfugié à l’ambassade de l’Afrique du Sud au Burundi après une rocambolesque fuite, que Lambert Mende a fait savoir que la demande de son extradition ne relève pas des gouvernements mais plutôt des appareils judiciaires respectifs. Néanmoins, le parlement devra au préalable statuer sur la levée de son immunité dont il est encore bénéficiaire.

Escroquerie dans l’administration Publique

LA PROSPERITE : « Escroquerie dans l’administration Publique, Ça va chauffer contre les fonctionnaires et agents ‘’fantômes’’ ! »

L’étau se resserre sur les fonctionnaires et agents fictifs de l’Etat, y compris sur leurs créateurs. Le Gouvernement, apprend-on, vient de charger un cabinet d’audit indépendant pour élaguer ces ‘‘fantômes’’ sur les listes de paie. Non seulement qu’ils seront dégagés, mais ils seront également traqués et traduits en justice et, avec eux, leurs créateurs, à savoir : des chefs hiérarchiques, pour avoir escroqué l’Etat.

Le cabinet d’audit aidera, par ailleurs, l’Exécutif central à comprendre la manière dont fonctionne ce circuit maffieux, depuis des années.


Cet article a été lu 5042 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0