RDC : Revue de presse du Vendredi 07 Septembre 2012

Font size: Decrease font Enlarge font
image Journaux -

L'allégement des sanctions contre Rwanda, pourparlers de Kampala sur les M23, UDPS accuse Joseph Kabila de haute trahison, sont les sujets qui font la Une des journaux parus ce Vendredi 07 Septembre 2012 en RDC.

Allégement des sanctions contre Rwanda par le Gouvernement Britannique

LE POTENTIEL : « La Grande Bretagne se dévoile »

Sans atermoiement, Londres vient de rouvrir les vannes de l’assistance financière en direction de Kigali, déplore ce journal avant de considérer : « Cette levée précipitée de la mesure de suspension de l’appui budgétaire à un pays sur lequel pèsent de lourds soupçons d’agression de son voisin, en l’occurrence la Rdc, est intrigante et étonnante de la part de la Grande Bretagne ».

Surtout, poursuit ce quotidien,  quand cette dernière laisse entendre que « le Rwanda aurait posé des gestes de bonne volonté ».

LE POTENTIEL s’inquiète alors : « Dans l’opinion publique, l’on redoute que ces fonds n’aillent à nouveau alimenter la guerre dans l’Est où s’effectuent à volonté le flux et reflux des soldats rwandais sous l’étiquette du M23.

Bref, Londres vient de démonter que le cordon ombilical qui le lie à Kigali est loin d’être rompu. A tout prendre, Londres a court-circuité le Comité des sanctions des Nations Unies. Cela en conditionnant tous les membres qui lui sont favorables et charmés par les prestations macabres du Rwanda.

LE PHARE : « Guerre de l’Est : Kinshasa mécontent de Londres »

Le gouvernement congolais déplore vivement la décision britannique d’alléger la pression du Royaume sur le Rwanda, une décision qui, bien que partielle, sonne malheureusement comme une prime à l’aventurisme militaire, à la culture de prédation et aux violations massives des droits de l’homme dont les officiels rwandais au plus haut niveau se rendent coupables en Rdc, rapporte ce journal qui évoque les propos du ministre congolais de Médias et de relations avec le parlement et l’Initiation à Nouvelle citoyenneté.

Pourparlers de Kampala sur les M23

Le PHARE : « Le sommet de Kampala mal parti : un dialogue de sourds entre Congolais et Rwandais »

LE PHARE qui parle d’un dialogue de sourds entre Congolais et Rwandais qui rappelle qu’  « un nouveau sommet de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs devrait s’ouvrir ce vendredi et se clôturer demain samedi », avant d’indiquer : « Convoqué à l’initiative du président ougandais Yoweri Museveni, il devait connaître la participation de ses homologues congolais Joseph Kabila et rwandais Paul Kagame, principaux protagonistes dans la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est de la  Rdc ».

LE PHARE annonce par ailleurs : « Un invité de marque est également attendu dans la capitale ougandaise : Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies ».

Alors que la partie congolaise s’en tenait à la proposition des ministres de la Défense des pays des Grands Lacs relative à l’implication des Nations Unies et de l’Union africaine dans cette force neutre adoptée dernièrement à Goma, les Rwandais s’y sont énergiquement opposés, souligne ce journal.

Et LE PHARE d’exprimer : « Le vœu du gouvernement congolais est que ses délégués dans la capitale ougandaise fassent preuve de lucidité et de fermeté dans la défense des intérêts supérieurs de la Nation ».

Pour ce journal, « le départ des troupes rwandaises du sol congolais et la neutralisation du M23 devraient constituer les principaux résultats à viser par la partie congolaise ».

LA PROSPERITE : «  Kampala II : un couac entre Congolais et Rwandais ! »

Le quotidien se réfère à ses sources diplomatiques et affirme que Joseph Kabila de la RDC, Paul Kagame du Rwanda, Jakaya Kikwete de la Tanzanie et Michael Sata de la Zambie…, devraient discuter du renforcement du mandat de la Monusco pour qu’elle assure la sécurisation de la frontière entre la RDC et le Rwanda. Mais, ce dernier, selon les experts congolais, voudrait imposer plutôt l’examen du rapport des ministres de la Défense sur le mécanisme conjoint de vérifications élargies de la frontière commune et sur le centre conjoint de fusion des renseignements de Goma. A ce stade de contradiction entre experts congolais et rwandais, ce sont les arguments des uns et des autres qui vont devoir faire la différence, note le journal.

C’est ce vendredi, 7 septembre 2012, que le Sommet des Chefs d’Etat de la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs s’ouvre à Kampala. Les Ministres de la défense des pays de la CIRGL, réunis à Goma, au mois d’août dernier, auraient proposé le renforcement du Mandat de la Mission de l’Onu pour la Stabilisation en RD-Congo, Monusco ainsi que l’implication de l’Union africaine, rappelle le Journal.

LE POTENTIEL : « les experts congolais accusent leurs homologues rwandais de refuser l’implication de l’Onu »

Interrogé le lundi 20 août sur l’opposition de Kigali à la participation de la Monusco à la force internationale neutre à déployer entre la RDC et le Rwanda, le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda avait déclaré qu’il n’est pas possible «de dire que la mission onusienne ne va pas être impliquée», rappelle Le Potentiel. «Quand j’entends dire que le Rwanda est contre je me demande si on se réfère à ce qui se dit dans la presse ou aux conclusions auxquelles nous [les pays des Grands lacs] arrivons ensemble après avoir mis nos arguments sur la table», avait-il affirmé.

Le Potentiel rappelle que le déploiement de cette force a été approuvé par les chefs d’Etat des pays des Grands Lacs réunis en août dernier à Kampala. Il est consécutif à la recrudescence de l’insécurité dans l’Est de la RDC marquée ces derniers mois par la création d’un nouveau mouvement rebelle, le Mouvement du 23 mars (M23), au mois de mai dernier. Cette rébellion est constituée des mutins de l’armée congolaise issus de l’ancienne rébellion du CNDP. Ils réclament l’application de l’accord de paix de mars 2009 signé par le gouvernement et le CNDP qui prévoit notamment l’intégration des combattants de cette ancienne rébellion dans l’armée et la police congolaise.

UDPS accuse Joseph Kabila de haute trahison

L'OBSERVATEUR : « L’UDPS joint sa voix à celle des autres partis de l’opposition sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC »

Restée aphone depuis le déclenchement de la rébellion du M23, note le quotidien, l’UDPS aussi a crié à la haute trahison et dénoncé ce qu’elle qualifie d’accords secrets à l’origine de la présence des forces spéciales rwandaises en RDC. Elle souhaite voir traduits  en justice  les véritables responsables de ces accords, rapporte L’Observateur.

L’Observateur parle de la conférence de presse animée le jeudi 6 septembre par  le  secrétaire général intérimaire de l’UDPS, Bruno Mavungu Pwati, à la  permanence du parti à Limete. Selon Bruno Mavungu Pwati, n’eut été l’implication des experts des Nations unies qui ont eu le mérite de révéler leur existence, le peuple congolais allait se retrouver avec son territoire amputé du fait de cette compromission alors que les voix qui s’étaient levées pour les dénoncer ont été toutefois dans l’Ouest par des intimidations et toutes sortes de menaces de la part des hommes du pouvoir .

Au cours de ce face-à-face avec la  presse, le secrétaire général de l’UDPS a  dénoncé également « l’infiltration intentionnelle de l’armée, la police, l’administration et des services de renseignement congolais par des éléments étrangers afin, a-t-il dit, de permettre l’accomplissement de certaines fortunes sur la RDC », informe le journal.

Voilà pourquoi le parti d’Etienne Tshisekedi par le truchement de son secrétaire général a lancé un appel pressant à la population congolaise à qui il demande de « se mobiliser et de s’élever pour mettre un terme à l’aventurisme politique de ceux qui cherchent cyniquement à gouverner le pays par défi, conclut L’Observateur.


Cet article a été lu 5886 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0