MALUMALU : Une stratégie pour couler tout le processus électoral en RDC

Font size: Decrease font Enlarge font
image Apollinaire MALU-MALU MUHOLONGO

Le régime dictatorial criminel de Joseph Kabila a annoncé samedi 10 octobre 2015 la démission de l’abbé Malu-Malu, président de la Commission Électorale Indépendante (CENI) pour des raisons de santé. Cette démission n'est que de la poudre aux yeux. Malu-Malu a été pur et simplement éjecté par Joseph Kabila et ses lieutenants malveillants pour couler définitivement tout le processus électoral en République démocratique du Congo.

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Démission de l’abbé Apollinaire Malu-Malu, une stratégie pour couler tout le processus électoral en République démocratique du Congo

Le régime dictatorial criminel de Joseph Kabila a annoncé samedi 10 octobre 2015 la démission de l’abbé Malu-Malu, président de la Commission Électorale Indépendante (CENI) pour des raisons de santé. Pour l'ARP, cette démission n'est que de la poudre aux yeux. Malu-Malu a été pur et simplement éjecté par Joseph Kabila et ses lieutenants malveillants pour couler définitivement tout le processus électoral en République démocratique du Congo.

L'ARP considère que cette démission brusque qui intervient à treize mois des échéances électorales est une farce politique, une stratégie diabolique du régime de Joseph Kabila qui consiste à couler tout le processus électoral en République démocratique du Congo. Cette démission de monsieur Malu-Malu, ex-conseiller du président Joseph Kabila habillé en société civile pour présider la Commission Électorale Indépendante (CENI) en République démocratique du Congo, découle de la décision préméditée et délibérée du pouvoir en place visant à créer une crise interminable dans l'organisation des futures élections en Republique démocratique du Congo.

Après plusieurs tentatives de modification de la loi électorale, de la Constitution; après une succession d’échecs à répétition des Concertations nationales, de dialogue politique et tant d'autres manœuvres et initiatives politiciennes pour s’éterniser au pouvoir, Joseph Kabila s'est résolu de décapiter la Commission Électorale Indépendante (CENI) afin de créer l'impasse, la confusion et obtenir le glissement du calendrier électoral et se pembeniser au pouvoir.

L'ARP avait toutes les raisons de le mettre en garde Joseph Kabila et prévenir l'opinion nationale et internationale des manœuvres politiciennes et farce politique du président Joseph Kabila quand elle déclare ne pas abandonner définitivement l'option des armes en 2016, affirmant avec conviction que l'alternance politique pacifique et démocratique en République démocratique du Congo est incertaine avec le président Joseph Kabila.

Dans le cadre de légitime défense et d'assistance à un peuple en danger, l'ARP se réserve le droit de prendre ses responsabilités au moment idéal pour pour sauver la Constitution et défendre les institutions de la République démocratique du Congo prises en otage par le régime dictatorial criminel de Joseph Kabila.

Bruxelles, 12 octobre 2015

Mê Michel M.KANAMA, Directeur de cabinet et Porte-parole de l'ARP (ARMEE DE RESISTANCE POPULAIRE)


Cet article a été lu 3875 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0