RDC : Aux congolais de sanctionner tous les caciques et médiocres de la majorité présidentielle

Font size: Decrease font Enlarge font
image Kabila Degage !

Les différents comportements et pratiques nébuleuses des acteurs politiques congolais depuis des décennies ont été à la base du désastre national auquel nous assistons aujourd'hui et la plupart de tous ceux qui sont comptables de ces bilans négatifs ne sont que ceux qui ont pactisé avec Mobutu dans la décroissance de l'économie congolaise et qui se retrouvent dans le premier cercle aujourd'hui des décisions autour de Joseph Kabila sans oublier des opportunistes d'un nouvel ordre constituant une République d'imposteurs qui confisquent tout au profit de leur tribu, et creusent de profondes inégalités. Il est dès lors très important que les prochains scrutins soient  l'occasion par excellence pour les congolais de prendre cette fois en main leur destin afin de choisir des hommes et des femmes qui sont capables de faire d'autres politiques et relèvent des nombreux défis qui se posent à la nation.

Certes, les élections ne sont pas une finalité de la démocratie, mais il faut joindre au vote des citoyens des acteurs politiques  qui viennent au pouvoir pour servir le peuple et non l'inverse. De plus en plus il faut compter sur les jeunes d'aujourd'hui qui prennent conscience de leur devenir grâce à la prolifération des réseaux sociaux. C'est pourquoi les congolais ne sont plus dupes ou manipulables comme à l'époque de la pensée unique. Comme nous sommes entrés dans une période descendante et Joseph Kabila ressemble à " un léopard qui n'a plus de dents", les citoyens doivent vaincre la peur et bien se préparer aux échéances futures.Que peuvent encore apporter  comme remèdes puisque le pays est malade, des hommes comme André Kimbuta le gouverneur de la ville de Kinshasa, des ministres comme Lambert Mende, Alexis Thambwe, Tryphon Kin Kie et d'autres caciques de la majorité présidentielle qui appartiennent à un parti des voleurs  en boulimie  de pouvoir, marchant avec des vieux réflexes de prédation , de lion rougissant ? Ces gens ont agi en leur temps avec des archaïsmes en faisant subir aux congolais un véritable supplice. La gestion de la ville de Kinshasa est un exemple de la médiocrité du gouverneur. Il faut en politique mieux connaître ceux qui nous dirigent pour apporter des jugements ad valorem sur la comptabilité de leur temporalité. Pour Joseph Kabila qui est mis en une sorte de destin personnel, il est temps pour qu'il prépare ses bagages car la messe est déjà dite pour lui et qu'il ne continue plus à rêver. Quant à tous les moches qui l'entourent en l'occurrence le premier Ministre qui croit être exhonoré des normes constitutionnelles en brandissant des taux de croissance biaisée, qu'ils cessent de grimacer pour amuser les Institutions internationales ou l'opinion internationale en montrant la " santé de leur économie", tout cela c'est du pipeau, que tous ces voleurs sachent bien que cette fois les congolais vont les sanctionner en leur infligeant une déculotté lors des prochaines élections.

Cette fois il faut que tous les congolais prennent à cœur que leur vote c'est leur propre avenir, celui de leurs enfants et de nombreux  congolais esclaves d'insécurité alimentaire. Comme un seul homme il faut  se mobiliser afin de tourner la page de Mr Joseph Kabila qui a plombé le pays. Il nous appartient seuls en se débarrassant de la dictocratie incarnée par le pouvoir actuel et en renouvelant les élites au pouvoir qu'un pas vers la consolidation de la démocratie en Rdc sera franchi.Cette fois nous souhaitons ardemment que l'Eglise catholique et la société civile s'impliquent davantage pour créer les conditions de cette nouvelle alternance politique dont le fondement est l'état d'esprit de nouveaux acteurs politiques porteurs de nouvelles valeurs démocratiques et déterminés à rompre avec les anciennes pratiques surannées. Les défis sont nombreux et tout est possible pour que la Rdc  devienne le géant de l'Afrique.

[Professeur Florent Kaniki]


Cet article a été lu 3488 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0