Crimes commis : Une enquête internationale réclamée en RDC

Font size: Decrease font Enlarge font
image Jean-Claude VUEMBA

Des partis et regroupements politiques, les groupes parlementaires de l’Opposition ainsi que les organisations de la Société civile et de la diaspora réclament « la mise en place d’une Commission d’enquête nationale et internationale pour établir les responsabilités des crimes commis » lors des manifestations contre la révision de la loi électorale des 19, 20, 21, 22 et 23 janvier 2015.

Dans leur Déclaration lue par le député national Jean-Claude Vuemba, président du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR) au siège duquel ils se sont réunis, ils exigent « la libération sans condition de tous les détenus politiques, de nos combattants et militants arrêtés dernièrement ».

Ils exhortent « les juges saisis des différents cas à ne dire que le droit, rien que le droit en s’abstenant d’obéir aux injonctions politiques qui instrumentalisent la Justice ».

Ils invitent « le peuple congolais et toute la diaspora congolaise à demeurer vigilants et, s’appuyant sur l’article 64 de la Constitution, à être disponibles pour répondre au mot d’ordre et barrer la route aux assassins de l’Etat de droit et de la démocratie » en RDC.

Dénonciation de l’« acharnement contre tous les leaders de l’Opposition »

Dans leur Déclaration, les partis et regroupements politiques, les groupes parlementaires de l’Opposition ainsi que les organisations de la Société civile et de la diaspora considèrent que « le pouvoir en place se distingue par des menaces sérieuses de mort, d’enlèvements et d’arrestations contre les leaders de l’Opposition et de la Société Civile ».

Ils citent, dans ces cas, les « Honorables Diomi Ndongala Jean Bertrand Ewanga, Jean-Claude Muyambo, Vano Kiboko, de Messieurs Kabatshi, Mike Mukebayi, Cyrille Mopapa, Ernest Kiaviro, Prof Michael Mbonekube, Willy Mishiki, Ely Kapend, Dr. Kanku, Gustave Bagayamukwe ainsi que Monsieur Christopher Ngoyi, détenus par les Services de Sécurité en violation de l’article 19 de la Constitution ».

« D’autres combattants, militants, cadres des Partis politiques et de la Société civile ainsi que les étudiants ont été également arrêtés à Kinshasa et à l’intérieur du pays du fait de leur participation aux dernières manifestations contre la révision de la loi électorale », déplorent-ils.

L’autre question examinée est celle du « harcèlement des membres de l’Opposition par le pouvoir en place notamment le cas de Monsieur Vital Kamerhe, Président national de l’UNC dans le procès politique et bidon qui l’oppose depuis 2011 à l’Honorable Wivine MolekaA devant le Tribunal de Paix de Kinshasa/Ngaliema ».

« Dans cette affaire, la dénonciation de fraude concernait la personne morale de l’UNC à l’instar de tous les autres Partis politiques et des Observateurs appelés par la CENI à cet effet, et ce au mépris de l’arrangement à l’amiable trouvé entre les deux parties en cause », soulignent-ils.

Par ailleurs, ils stigmatisent la tentative du pouvoir de « confisquer des médias publics, bloquer le processus démocratique tout en s’illustrant par des violations massives et graves des droits humains et libertés fondamentales pourtant garantis par la Constitution » ainsi que « l’institutionnalisation de la délation au sein des Institutions supérieures et universitaires ».

Parmi ces libertés fondamentales, ils énumèrent « la liberté d’expression et de communication, l’accès au système Internet, SMS, les réseaux sociaux, les radios et TV privées ainsi que l’organisation des manifestations publiques de l’Opposition ».

Après avoir condamné « avec la dernière énergie cet acharnement aux allures politiciennes contre tous les Leaders de l’Opposition; de la Société, civile et de la Communauté estudiantine », les signataires de la Déclaration dénoncent « les procédures judiciaires expéditoires et autres menaces à l’endroit des étudiants ».


Cet article a été lu 4814 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0