RDC : Etienne TSHISEKEDI « joue avec le feu »

Font size: Decrease font Enlarge font
image Etienne TSHISEKEDI - Affiche campagne electorale

Le leader de l'UDPS « joue avec le feu » pour reprendre l'expression utilisée par le Président Kabila dans sa dernière admonition aux Katangais pour les prévenir contre toute velléité de violence.

Après que ses propos recueillis sur téléphone à partir de Pretoria et diffusés par RLTV aient suscité l'indignation de grandes capitales du monde et de la grande majorité des Congolais et Congolaises de la diaspora comme de l'intérieur du pays, Etienne Tshisekedi n'a pas mieux trouvé que d'appeler de nouveau à la violence à partir de la capitale de la Province Orientale, la même qui a subi les affres de la violence à l'occasion d'une guerre que se sont livrées deux armées étrangères (rwandaise et ougandaise) et dont les Boyomais furent victimes autant que leurs biens, en particulier les immeubles.

Le leader de l'UDPS " joue avec le feu " pour reprendre l'expression utilisée par le Président Kabila dans sa dernière admonition aux Katangais pour les prévenir contre toute velléité de violence. Curieusement la leçon de violence est donnée par un candidat Président de la République qui, par définition, s'apprête à être investi du rôle de garant de la nation, partant, défenseur de la paix. " Kokamwa ! " dirait l'homme du JTLF. Mais par-delà l'étonnement, il faut comprendre ce qui se passe.

De par l'exégèse de ses propos, l'homme de la rue Pétunias déroute ceux qui ont cru en lui pour s'être acquis la réputation de chantre de la démocratie. L'hiatus entre le chant et la praxis saute aux yeux : comment un démocrate digne de ce nom peut-il prétendre que le peuple l'a déjà proclamé Président de la République en dehors des urnes ? Bien plus, son début de campagne électorale à Kisangani aura été des plus sobres (c'est un euphémisme). Prévu pour vendredi 11 novembre 2011 à 11 heures (la symbolique ne relève pas du hasard), son meeting n'a finalement eu lieu que dans la soirée pour prendre fin la nuit. Pour cause ? Un célèbre taxi-vélo (tolekiste) candidat à la députation nationale battait campagne au même moment drainant de nombreuses foules au détriment du meeting du Sphinx de Limete. C'est du moins ce que nous ont rapporté des sources locales. L'ex-Premier Ministre a donc dû attendre du matin au soir pour passer de 2000 personnes comptés dans la matinée à 5000 Boyomais ayant pris part à son meeting. Il n'a guère eu plus. Signe que ses propos qui ont été à la base de la suspension par le CSAC de la chaîne RLTV ont choqué et inquiété le commun des congolais, en d'autres mots les électeurs.

Mais, au-delà de la gymnastique des mots, notamment l'exercice oratoire de ses partenaires pour tenter d'expliquer que ce que l'on a entendu n'est pas ce qui est, Tshisekedi reste fidèle à sa logique et précise, à Kisangani, qu'il n'est pas venu en campagne électorale. Pourtant il devra poursuivre sa tournée vers les villes de Isiro, Buta, Bunia, Goma, Butembo, Beni, Bukavu, Uvira, Fizi-Baraka, Kalemie, Manono et Kabongo. Pourquoi faire ? Si ce n'est pour battre campagne (il l'a dit lui-même), alors serait-ce pour faire le lit d'un prochain cycle de violences sous son égide ? La vigilance s'impose. Il est temps d'arrêter l'élan pyromane de Tshisekedi. Mais qui le pourra ? Aussi bien le peuple congolais dans son ensemble et la communauté internationale sont interpellés à cet égard.

Une fois de plus, Etienne Tshisekedi risque de rater le coche. Aux années '90, il biffa la mention " garant de la constitution ", qualité reconnue par la constitution d'alors au Président Mobutu et falsifia ainsi l'ordonnance qui le nommait Premier Ministre. Il en perdit le poste. En 2003, alors que le poste de Vice-Président pour le compte de la composante opposition politique lui était quasi naturellement acquis, il se mit en marge du processus jusqu'à le perdre au profit d'Arthur Z'Ahidi Ngoma. En 2006, alors que sa popularité pouvait encore le dispenser de l'usage de la violence pour exister, il instruisit ses partisans de ne point oser s'enrôler ou s'impliquer en quelque façon dans le processus électoral. La suite est connue : l'UDPS n'a pas été représentée au parlement de la première législature de la troisième République, soit le lieu par excellence de l'expression démocratique.

Maintenant, Tshisekedi, qui dit ne pas être en campagne électorale, s'emploie à prêcher la violence. Ceci n'aurait rien d'inquiétant s'il n'y avait pas eu la fameuse déclaration d'Afrique du Sud, juste avant la création de l'Alliance pour la Sauvegarde du Dialogue inter congolais, par laquelle les ténors de l'UDPS annonçaient doter désormais leur parti d'une branche armée. Le caractère non-violent de l'UDPS ayant déjà été contredit par des faits historiques, il est important que la nation se prémunisse contre tout fauteur des troubles en ce moment où le peuple congolais ne veut plus entendre que le langage de la reconstruction du pays et du développement intégral du Congo et des Congolais. Si Tshisekedi demeure incorrigible, il va falloir que le peuple lui démontre par les urnes que les temps ont changé.

Richard KAZIBURE


Cet article a été lu 38147 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (53 posted):

zadjo on 17/11/2011 10:58:31
avatar
VERITE ESI EYEBANI KABILA ABOMA PAPA NAYE ABOMA MASASU OZA RWANDE SOKI OMEKI OKOKUFA LOKOLA KADHAFI
Thumbs Up Thumbs Down
-1
on 16/11/2011 23:01:39
avatar
Bilobaloba,tosi tolembi,bokosilisa yango derriere l'écran de l'ordinateur,tozoleka kaka.Le pouvoir est rassuré Jo-Kabila ,toponi yo à 100% mutoto wa mama.Fanda nayo kimia papa,
15ans etikali soki o-continuer ba oeuvres nayo ya kitoko ,l'homme à la parole et non l'homme des paroles.Soki osali kitoko,tokopesa pe mama OLIVE chance,akozala mokonzi pona kosilisa vision ya notre jeune leader,le humble,le candidat NO3...
Thumbs Up Thumbs Down
1
strat on 15/11/2011 12:55:38
avatar
QU'il est complexe de Lutter sans mobiliser l'Ardeur du peuple!D'une facon ou d'une autre,cela risque toujours de déraper.Tshisékédi est un non violent:il est le seul homme politique congolais à n'avoir jamais pris les armes depuis la chute du mobutisme.A-t-il changé?
Je ne le crois pas:Tshi-tshi s'adresse à plusieurs publics au-dela de ces partisans!Les déçus du kabilisme qui veulent l'ALTERNANCE,les indignés nous, dont la Position se résume ainsi pas de Triche ,pas de Trouble avec une profonde méfiance quant à l'honneteté du scrutin et enfin les révoltés qui pronent la Lutte Armée!Pour ces derniers il sait déja exprimé,il lui reste donc à surfer sur notre Indignation,les déçus lui étant déja acquis.Ignorer cette analyse c'est ne pas saisir sa stratégie et Kabila répondant qu'il terminera la guerre si l'un des candidats s'avérait à contester les résultats est irresponsable car IL DISPOSE des moyens armés de l'Etat!!!
Thumbs Up Thumbs Down
0
konzo on 15/11/2011 12:36:43
avatar
Mon frere je te confirme que kabila va partir.
Thumbs Up Thumbs Down
-1
juifnoir on 15/11/2011 11:12:45
avatar
la violance, la haine et tout dont vous pouver vouloir souler aujourd'hui pour contre carer la vraie liberation du peuple congolais sont des faut debats...s'il faut parler des violences, en environt 10 ans que Kabila a ete au pouvoir il a commis plus des violence et degats que Kengo wa Ndondo s'il faut seulement citer un doyen dans la politiques. des gens sont mort sans proces ni dignite humaine. voulez cvous que je vous rappel le cas de Tungulu,Shebeya? pourquoi sont il mort?s'il faut que je ne cite ces deux innnoncent dont les famille n'ont jamais ete rendu justice... Non, je vois que beaucoup de mes compatriot ont la memoire tres courte... et l'irronie du sort est que l'OTAN en concert avec les Americain nieront d'avoir assasinee Ghadaffi sans bonne raisons, ecarte Gbagbo parceque sa tete ne les paisais plus, enmener la guerre en Iraq parceque ils voulaient le petrol. tout cela en utilisant le pauvre peuple. oui, on dit que le peuple Ivoirien, Iraqien et Lybien ne voulait plus de leur leader. de meme en l'assassin de Tungulu et Chebeya, le responsable des genocides a l'est durant la guerre de 1997 et le terroriste du peuple Congolais s'en sortira les main toujours blanchi quand d'autre porteront le chapeau des ses violation accuse par le peuple...
JE SAIS QUE NE COMPRENDRONT PAS MA TOURNURE OU MON STYLE...POUR CEUX QUI COMPRENE AIDER MOI A ELOBER PLUS...
Thumbs Up Thumbs Down
0
Etumba Mbula on 15/11/2011 10:46:31
avatar
Bandeko,
Il faut to-comprendre papa Tshitshi,vieillesse eleki ye,kutu azalaka na mémoire ya koyeba lisusu te eloko azosala.C'est pourquoi il fait tout pour tout kombo naye ekomama nakati yaba buku ya ba president avant akende kokuta papa Marechal Nyenye kuna na lifelo basala choral ya pleurs et grincements des dents MILELE (na libela );
Bandeko,
Oyo tout ekomi soni,asi ayebi que tango naye ekoki pona, e bongo ye akozua retraite te , Aulieu azala kimia azua retraite avec tout le respect ,alingi bayokisa ye soni neti Kaddafi !!! Afrique na na biso .C'est trop tard pour Lui.Papa Kabila(le humble) Umu-pardonner papa ,Shi umugaburie Tracteur akwende ku village ya Kabeya-Kamuanga afanye ma-fermes pcq paka batu banamulongofya sana muzee wetu,atankufwa comme pambapamba.
Thumbs Up Thumbs Down
1
1 2 3 4 5 6 7 next total: 39 | displaying: 1 - 6

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0