RDC : Etienne TSHISEKEDI vomi par la communauté internationale

Font size: Decrease font Enlarge font
image Etienne TSHISEKEDI - President nationale de l'UDPS a Raleigh Oct 2011.

Etienne Tshisekedi serait dans des mauvais draps. Avec une telle implication de la communauté internationale dans la condamnation de ses actes, le président national de l’UDPS aura signé son arrêt de mort politique.

Compromission ou désespoir politique ? La question mérite d’être posée. La dernière sortie médiatique du président national de l’Union pour la Déstabilisation et le Pillage Social (UDPS) a suscité un tollé général tant sur le plan national qu’international. Etienne Tshisekedi Muwula Nkwasa wa Mulumba, n’a jamais raté une seule occasion de montrer et de démontrer à la face du monde qu’il a toujours été celui par qui le Congo a, à plusieurs reprises, raté son entrée dans l’ère de la démocratisation. Quand bien même le train de la démocratisation du pays avait déjà quitté la gare, le sphinx de Limete a voulu naviguer à contre courant. Ce, en vue de tenter de flageller l’élan de la légitimité instaurée, au prix d’énormes sacrifices consentis, par le Président Joseph Kabila Kabange et son peuple en République Démocratique du Congo.

Voulant récidiver, le vieux Tshikas a jeté le pavé dans la mare, alors que le processus électoral n’en est pas encore à la proclamation du résultat pour le scrutin présidentiel. Dans une interview téléphonique diffusée en direct dimanche dernier sur la Radio Lisanga Télévision (RLTV), le lider maximo s'autoproclame « Président de la République Démocratique du Congo » et ce, avant d’appeler ses militants à « attaquer les prisons à travers le pays pour soi-disant libérer des militants de l’UDPS ». Tshisekedi a, par la même occasion, instruit ses hommes de mains de s’en prendre physiquement à tous les agents de l’ordre qui oseraient les en empêcher ainsi qu’à leurs familles respectives. Des déclarations que certains de nos confrères ont, avec l’affaire des avions, qualifié de confusions et erreurs de communication. En moins de 5 jours, le candidat de l'UDPS a ainsi brouillé durablement son image présidentielle, après 12 mois d'une précampagne presque sans faute.

Implication internationale

L’opinion publique nationale et internationale n’a pas laissé passer, sans indignation, cette attitude caractéristique de la quasi-disqualification de son auteur. Les réactions ont frisé de partout. Telle celle de la communauté internationale, véhiculée par la Radio France internationale dans son édition Afrique d’hier mercredi à 9 heures. L’ONU, l’Union européenne, la Belgique, la France et la Grande-Bretagne ont vivement réagi à l’appel à la violence d’Etienne Tshisekedi, ainsi qu’aux heurts qui ont caractérisé toute la période de campagne électorale. Par l’intermédiaire de la Mission pour la stabilisation de la RDC, l’ONU a exprimé « sa préoccupation quant au langage utilisé par certains leaders politiques incitant à la violence liée aux élections ». Ces leaders politiques constituent, d’après cette institution, « des violations directes de la loi électorale congolaise et des normes électorales internationales ».

L'Union européenne s’est, quant à elle, dite inquiète de la façon dont le processus électoral est géré par l’opposition congolaise. Avant de souligner qu’elle a « pris note avec préoccupation des actes de violence et des propos tenus en public ces derniers jours, appelant au non respect de la loi et susceptibles de conduire à un climat de violence et de tensions politiques, sociales et ethniques ». Dans un communiqué publié à Kinshasa l'UE appelle « encore une fois tous les acteurs politiques en RDC à s'engager sans réserve sur un processus électoral apaisé, respectueux de tous et permettant des élections libres, transparentes et crédibles ».

Belgique-France-Grande-Bretagne

Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, qui donnait la position de son pays a tenu à lancer un appel aux uns et aux autres « à éviter toute déclaration ou action qui serait de nature à envenimer la situation déjà tendue ». « Les candidats doivent faire preuve de retenue durant la campagne électorale et éviter de faire usage d'un langage susceptible d'exacerber les tensions entre les communautés ou de nature à occasionner des affrontements avec les forces de sécurité, qui doivent s'assurer qu'elles remplissent leurs devoirs avec professionnalisme », a souligné, dans le même ordre d’idée, Neil Wigan, l'ambassadeur britannique à Kinshasa, que ajouté.

Faisant intervenir ses ministres des Affaires étrangères, Steven Vanackere, et de la Coopération, Olivier Chastel, la Belgique a jugé insoutenable le comportement affiché par le leader de l’UDPS. « Il est inacceptable qu'un candidat se proclame lui-même président légitime et appelle à la violence, mettant ainsi en question les principes fondamentaux de la démocratie elle-même », s’en est-elle prise à l’opposant éternel à travers un communiqué.

De toute évidence, il est admissible que plusieurs analyses convergent en ce sens que l’homme de 79 ans serait dans des mauvais draps. Avec une telle implication de la communauté internationale dans la condamnation de ses actes, le président national de l’UDPS aura signé son arrêt de mort politique. De quoi affirmer sans crainte d’être contredit qu’il a milité pour sa propre compromission. D’où, le désespoir politique qui empêche Etienne Tshisekedi à rentrer au pays pour s’engager dans une course perdue d’avance.

Jean-Luc MUSHI-MPAKU


Cet article a été lu 38219 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (40 posted):

Kongolé on 13/11/2011 09:55:43
avatar
Gare à vous Kongotime! vous risquez de couler avec Kanambe! Tenez, Le sphinx de Limete reste le politicien le plus populaire et le plus crédible de la RDC. Voilà pourquoi, vous allez voir, il va gagner les élections.
Thumbs Up Thumbs Down
1
val on 12/11/2011 04:57:10
avatar
écoutez, chers frères!
ce k'il fo notez, c k il semble y avoir une ambiguité ds le chef du lider maximo: soit il sé c k'il fé, soit il é envouté d pouvoir l faire; il n fo pa lorsk on n'est ds l droit chemin se piègé soit mm! c k l lider ignore, cé k il risk d'etre emprisonné par ses propres declarations; à c moment, ns voulons plus l debat, et non la controverse, de propositions et non des compromissions. tt l monde sé k rien de conséquent n'a lieun ds ce pays, l lider maximo devré plutot presenté le bilan negatif de 10 ans de pouvoir de hypolyte kanambé et presenté des alternatives; logikma, il s'atirerait la sympathie des observateurs etrangers et meme des dignes fils dun pays deçus par ce pouvoir, o lieu de faire enflammer le pays par des discours depassés. Ti lelo, l'udps né pa visible ds la campagne electorale!!!
Thumbs Up Thumbs Down
0
on 11/11/2011 09:47:39
avatar
Merci à toi Mobutu, et à vous autres...Tshisekedi passera président, c'est la voix du peuple qui decide. Kabila est vomi, rejeté et exclu de notre pays. Un president voyou, sans culture ni intelligence...La plus honte de l'Afrique noire. Il ne frequente même pas les autres presidents africains de peur qu'il se ridicule (sans connaissances ni culture). Il a tué, il a maltraité les congolais, ce gamin doit payer de ses actes. Tu es maudit Kanambe, tu finiras par payer d'une balle dans la tête après d'être capturé comme un chimpanzé dans la forêt de Kotakoli. Illetré! Le plus con de présidents que l'Afrique ait connu.
Thumbs Up Thumbs Down
2
mobutu on 11/11/2011 07:24:50
avatar
Voila , la preuve que la personne qui a écrit cet article est un journaliste incompétent et malhonnête, ce n'est pas à la soi disante communauté internationale de decidre qui sera président du zaïre, vous avez encore le complexe des colonisés où le blanc doit prendre les décisions à la place des zaïrois, la petite et pauvre belgique est restée pendant une année et plus sans gouvernement, incapable de s'entendre, la fameuse communauté internationale n'est pas intervenue pour les obliger à s'attendre, on vous impose un voyou sans éducation et sans aucune valeur, à cause de l'argent vous préférez diaboliser votre frère pour defendre un voyou et écouter les injonctions des blancs, depuis quand le blanc vous consulte pour régler leurs problèmes, peuple inculte, on vous imposera un singe à la tête du zaïre, vois allez lui trouver des qualités.
Thumbs Up Thumbs Down
3
KUM on 11/11/2011 02:52:15
avatar
Vous avez dit "VOMI"?, mais le peuple congolais lui l'a avaler. On s'en fout de ce que pense cette communauté des intérêts.
Thumbs Up Thumbs Down
3
on 10/11/2011 15:41:33
avatar
cessez l'hypocrisie vous tous qui etes derriere kanambe et la communauté internationale, vous regreterez lorsque avec le prochain mandat de kanambe la grande nation finira par etre balkanisée,le peuple oprimmé,sans liberté et la situation socio economique encore pire que maintenant.kanambe a detruit la nation, 60ans apres nous devons vivre penchés au lèvrs des levres des la communauté internationale, qui a aussi tant de problèmes chez soi sans reussir à les resoudre.les vrai congolais, soyez vigilant!!!
Thumbs Up Thumbs Down
3
1 2 3 4 5 next total: 28 | displaying: 1 - 6

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0