RDC : Précampagne électorale, en dépit de l’interdiction

Font size: Decrease font Enlarge font
image PPRD - Des cadres et membres du PPRD, lors de la clôture du 2ème congrès de leur parti politique le 21 Aout 2011 au stade des martyrs à Kinshasa.

Les affiches, banderoles persistent toujours sur la voie publique. Les politiciens brûlent les étapes du processus électoral alors qu’ils sont appelés à respecter la loi.

L’heure n’a pas sonné aux acteurs politiques congolais de démarrer la campagne électorale en République Démocratique du Congo. Les politiciens brûlent les étapes du processus électoral alors qu’ils sont appelés à respecter la loi. La Commission Electorale Nationale Indépendante n’a pas donné son feu vert pour la campagne électorale. Le calendrier est là, une référence pour ne pas taper à côté. Tout le monde doit se soumettre pour ne pas connaître le dérapage. La loi électorale mérite une lecture sérieuse et une compréhension des articles inscrits. Ceux qui savent lire et comprennent la matière peuvent aussi expliquer aux autres, conseille-t-on à la CENI.

Déjà à travers la capitale, on a constaté sur la voie publique des banderoles implantées, affiches imposées ça et là, qui font la propagande de certains acteurs politiques. La CENI étant une église au milieu du village, qui se bat pour des élections transparentes, libres et apaisées a invité les acteurs politiques de toutes tendances confondues à respecter la loi et d’enlever les affiches, banderoles sur la voie publique faisant campagne électorale. L’autorité urbaine est appelée à faire son travail pour ne pas susciter la polémique inutile entre les uns et les autres politiciens. La campagne électorale pour les élections présidentielle et législatives du 28 novembre démarre 3O jours avant le vote, c’est-à-dire le 26 octobre et se termine le 26 novembre 2011 à minuit.

Face à cette décision  de la CENI, certains acteurs politiques se sont mis d’accord et ont enlevé les banderoles et les affiches sans causer du tort. D’autres, par contre, attendent la réaction de l’autorité urbaine tout en croyant que cette précampagne a un impact visible aux yeux des électeurs pour qu’ils soient votés massivement dans leurs circonscriptions respectives. On donne raison à ceux qui disent que les congolais attendent toujours la rigueur de la loi pour se soumettre.

Vers un nouveau forum CENI-Partis politiques

La CENI va échanger mercredi 28 septembre 2011, avec les partis, regroupements politiques et les indépendants non signataires de code de bonne conduite à l’Hôtel Memling de la Gombe. Deux points seront à l’ordre du jour notamment  l’évolution du processus électoral et la constitution de l’équipe de travail devant examiner les procédures mises en place par la CENI pour le nettoyage biométrique et alphanumérique du fichier électoral.

Au sujet de l’audit du fichier électoral et la pièce non essentielle du serveur dans le processus du vote, la CENI a rappelé son engagement de voir les partis politiques se constituer en commission mixte pour pouvoir auditer le fichier tout en leur certifiant que les élections sont essentiellement manuelles et ne nécessitent plus un serveur, central soit-il.

PaR MOBISHO


Cet article a été lu 4647 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0