RDC : « Joseph KABILA » et son peuple, une communion eternelle

Font size: Decrease font Enlarge font
image Kabila DEGAGE

Pour plus d’un congolais, Kabila aurait placé la barre très haute. Dans sa dernière allocution, comme dans sa dernière sortie à travers la ville de Kinshasa, le candidat à sa propre succession est allé dans les hauteurs.

Joseph Kabila Kabange, Président de la République Démocratique du Congo (Rdc) et candidat à sa propre succession à l’élection du 28 novembre prochain n’a plus rien à prouver. Avant-hier, c’était un entretien mieux, une adresse que d’aucuns ont placé sous le label de l’affermissement des partisans et d’assurance pour la population congolaise toute entière.

Comme qui dirait qu’il venait rencontrer les attentes de ses concitoyens. Le Raïs est descendu sur les grandes artères de Kinshasa ce jeudi 15 novembre 2011.

Pour lui, c’est question d’une simple itinérance de routine sur divers chantiers où s’exécutent les travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures dans la capitale. Et pourtant, les observateurs de la scène politique nationale n’en restent pas là. Ils essaient de lire les non-dits de chaque fait et geste posé par le politique. Ils perçoivent à travers cette sortie une façon de prélever la température qui caractérise l’ambiance de la relation qui lie  le fils de Mzee à son peuple.

A tord ou à raison, cette déduction tiendrait au fait que ce dernier a vécu un véritable moment de communion et d’amour avec son peuple. Pendent un peu plus de 10 heures,  soit de 9 heures du matin au coucher du soleil (19 heures), Joseph Kabila a, en compagnie de ses compatriotes, réalisé un véritable parcours de combattant. De l’hôpital du cinquantenaire à la grand place du 30 juin, en passant par la voirie urbaine, les Bases-vie, les chantiers industriels et l’échangeur de Limete, le chef de l’Etat a eu droit aux ovations des kinois sur divers sites en construction. Un périple à ses côtés, c’est ce que tout le monde aurait besoin de vivre en ce temps où la vie politique est presque en ébullition à travers le pays.

Pendant toute la journée, le Raïs est apparu telle une nouvelle lune dans un village. Presque tous les congolais ont extériorisé l’envie qui est la leur de faire la différence entre le « passé » et l’« avenir ». Le passé incarné par ceux à l’aide des œuvres de qui la Rdc s’est engouffrée dans « l’hyperinflation, la dépréciation constante et fulgurante du taux de change, l’érosion continue du pouvoir d’achat des citoyens, la déperdition scolaire, la réapparition des maladies jadis éradiquées, l’augmentation du taux de mortalité, la croissance du chômage, de la pauvreté et de la précarité ». Ces auteurs de quarante ans de gestion déficitaire qui ont mis à genoux ce pays, ceux « qui n’ont que la parole ! ».

Tandis que l’avenir est pour le peuple congolais, celui « qui n’a pas de parole ». Celui qui a la capacité à produire des résultats concrets, visibles, palpables, qui marquent et changent pour le mieux l’environnement et la vie de sos concitoyens. L’avenir est surtout, incarné par Joseph Kabila Kabange. Celui-là même qui est convaincu de sa victoire du fait d’une passion, celle du Congo ; d’une vision, celle de la modernisation du pays et d’un objectif, le bien-être des Congolais qu’il partage avec ses sociétaires.

Pour plus d’un congolais, Kabila aurait placé la barre très haute. Dans sa dernière allocution, comme dans sa dernière sortie à travers la ville de Kinshasa, le candidat à sa propre succession est allé dans les hauteurs. Il a préféré faire parler son bilan qui est, dit-il, positif sur tous les plans ; ainsi que ses capacités physiques et mobilisatrices, faisant preuve de sa communion avec la population. L’ordre, la discipline et le respect des biens publics et ceux des particuliers ont également caractérisés cet homme du peuple. Reste à savoir si ses autres concurrents seront à même de construire du répondant aux actions du Raïs. Vieux, fatigués avec des années de gestion sans bilan palpable ou une histoire mensongère sans incarnation du réalisme congolais, personne n'oserait suivre sur la voie ouverte par ce dernier. Aux discours fallacieux et démagogiques, Kabila a opposé un bilan palpable ; tandis qu’aux insultes, violences et barbaries, l’homme du peuple a répondu par une forte capacité mobilisatrice et du respect pour les autres.

Jean-Luc MUSHI-MPAKU


Cet article a été lu 29538 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (16 posted):

jacques mugaruka on 15/01/2012 23:26:49
avatar
Rien qu'avec la débâcle électorale, une vraie giffle que le peuple infligée à l'imposteur et crapule, malgré les bourrages d'urnes, l'inversion des résultats, une personne qui raisonne ne peut pas se rabaisser au point d'écrire des âneries. Le ridicule ne tue pas au pays des valets des rwandais.
La ruse et l'industrie des fraudes massives,des tricheries à ciel ouvert et à grande échelle, des tueries et de la militarisation de la ville ainsi que les tribulations de tout genre sont, en revanche, une réponse claire du pouvoir d'occupation à la haine que lui voue le peuple Congolais.
De deux choses l'une pour écrire une telle bêtise: soit on est bête comme l'imposteur, soit on est de mauvaise fois. Mais, dans le cas de Mushi-MPUKU (le rat, la souris), on peut croire qu'il s'agit d'un éviscéré et courtisan de mauvais aloi.
Il sait que Kanambe ne gouvernera pas la RDC et par tous els moyens il va partir et doit partir. La colère du peuple congolais n'a, dans le ontexte actuel, d'équivalent que la lave du volcan Nyamulagira. Quoi qu'il fasse, quoi qu'il fasse écrire, il est fini et n'est pas le président des Congolais, sauf celui des imbéciles et assoiffés du pouvoir qui refusent de voir combien le navire tangue et chancelle. Mais, vous coulerez tous.
Thumbs Up Thumbs Down
0
Kanambwa on 02/11/2011 15:26:00
avatar
Le Congo appartient au Congolais no aux rwandais...vous vairez votre sort a cause notre terre...noubliez pas que vous n'aviez pas conrompus tous les Congolais
Thumbs Up Thumbs Down
1
KIBUBU on 31/10/2011 02:29:24
avatar
vous qui faites des bruits a l'etranger ne voterez pas.Nous ici
au pays vivons du jour au jour le changement positif mene par
Kabila.Les restes KENGO,TSHITSHI sont ceux qui ont ce pays la ou
il se trouve.Nous ne sommes dupes ici au pays .Nous voterons
pour KABILA vouloir ou pas.VENEZ AU PAYS le vivre
Thumbs Up Thumbs Down
-3
chico on 30/10/2011 03:57:34
avatar
kongotimes doit change de nom et se faire appele rwandatimes,on sent tres bien que c'est un site des rwandais,des tutsi et nous congolais nous meneront des enquetes pour vous localiser et tuer l'un apres l'autre a cause de la haine que vous avez contre le peuple congolais.que Dieu ne vous laisse jamais impuni.soyez maudit toi qui a ecrit ces sottices et tous tes copains .
Thumbs Up Thumbs Down
2
Kasongo Serge on 20/09/2011 03:46:52
avatar
@Mwarabu,
Certainement, vous n'avez jamais quitté votre petit village de Mamfunfu dans la brousse lointaine de Kasangulu pour dire ces genres de sottises ici. Vous n'avez jamais vécu en Europe pour savoir ce que nous y faisons;certainement pas ce que vous croyez. C'est un choix que nous acceptons de vivre en Occident. Nous y travaillons et gagnons honnêtement notre vie. Nous vivons décemment avec notre salaire, et payons des logements confortables dignes des hommes modernes. Et vous avec des responsabilités que vous prétendez avoir: quel est le sort que vous avez réservé à vos compatriotes qui vivent comme le néandertalien; sans eau potable ni électricité. On nous dit que la misère est indescriptible actuellement si bien que batu bakomi pene ya "KOLIANA". Alors dites nous qu'est ce que vous avez fait de ce pays potentiellement l'un des plus riches du monde ? Les congolais sont dans toutes les strates socio-professionnelles ici en occident: du professeur d'université,chercheurs de centres d'excellence le plus divers à avocat,entrepreneurs,commerciaux,femmes de ménage. Je vous dis une chose: le travail de laver de cadavres, ou du cantonnier dont on vous parle alors que vous êtes dans le noir en pleine brousse (moustiques vous piquant partout) n'est réservé qu'aux blanc aux yeux bleus (si vous comprenez ce que je voudrais vous dire), tellement que c'est rémunérateur et assure une très bonne retraite. Et vous, dites-nous ce que vous faites sans vo-ler ou se faire corrompre. Votre ignorance nous semble pathétique, et donc un cas clinique. Elle peut se soigner ! Il n'est pas tard de se soigner. Parcourez nos profils sur facebook pour voir ce que nous sommes.
Thumbs Up Thumbs Down
1
Miye ndjo mukongomani on 19/09/2011 13:32:43
avatar
Pouvez vous me permettre de joindre des images de pauvreté profonde et de misère sans qualification qui sont devenues la vie quotidienne du congolais à travers le pays entier. Un paysan presque pieds nus effectuant des centaines de kilomètres (de Kalemie à Mbuji-Mayi) derrière son velo (datant des années 60) chargé de près de 200 kilos (de maïs, haricots ou autres bananes) à revendre pour survivre... Et ce c'est que vous appelez réalisations palpables??? Ou encore cet homme d'une 60aine (agent de sécurité de la MIBA)incapabble de donner à ses 6 enfants un seul pain (de 200 Fc soient 0,02 $US) à chancun par semaine pour survivre... Non, Non et Non. Les congolais, les vrais, souffrent atrocement et ont besoin d'un dirigeant capable de faire appliquer la loi dans toute sa force (punir, sanctionner, etc. afin de relever ce beau pays beni par YHWH). Les 5 dernières années passées n'ont été qu'une démonstration d'une incompétence notoire exprimée à la place internationale et qui a enfoncé d'avantage les congolais dans le shéol...
Thumbs Up Thumbs Down
3
on 16/10/2011 23:32:27
avatar
Pour ne pas parler pour rien en nous montrant des images naturel da la destruction du pays par Mobutu dabord pisque on detruit ce qui a été construit. Ne melanger pas conséquence du passé avec bilant puisque si on veux comparer on parlerais du taux de croissance economique que de pauvreté. Cesez de nous faire des discourt de la rue
Thumbs Up Thumbs Down
-2
1 2 3 next total: 15 | displaying: 1 - 6

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
5.00