Accords RDC - M23 : Manque de résultats concrets sur le terrain

Font size: Decrease font Enlarge font
image Sultani Makenga

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déploré samedi 31 janvier 2015 les « lents progrès dans la mise en œuvre des Déclarations » faites à Nairobi (Kenya) par le gouvernement congolais et l’ex-rébellion du M23 fin 2013.

« Plus d'un an après la signature de ces déclarations, l'amnistie et le rapatriement des anciens combattants éligibles du M23 et des autres groupes armés n'ont pas été achevés », a-t-il stigmatisé en marge du 24ème Sommet de l'Union africaine, qui s’est clôturé le même jour.

Il a appelé les gouvernements de RDC, du Rwanda et de l'Ouganda à « intensifier leurs efforts pour achever ce processus dès que possible ».

Ban Ki-moon souhaite des « résultats concrets sur le terrain »

Ban Ki-moon s'est par ailleurs dit heureux de « l'annonce par le gouvernement de la République démocratique du Congo du début de ses opérations contre ce groupe armé illégal, avec le soutien de la MONUSCO ».

« Malgré les progrès réalisés par les Forces armées de la RDC (FARDC), soutenues par la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO), pour mettre fin aux activités des groupes armés et protéger les civils, des dizaines de civils ont été tués ces derniers mois dans la région de Beni », a-t-il déclaré.

Dans un discours lors d'une réunion du Mécanisme régional de surveillance de l'Accord-cadre sur la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région, en marge du Sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, il a souligné que «cette tragédie montre combien il est important d'éradiquer tous les groupes armés illégaux de la région ».

« Je salue votre détermination à user de la force militaire contre les FDLR », a-t-il ajouté à l'adresse des pays de la région.

« Il est important que cela se traduise maintenant par des résultats concrets sur le terrain », a-t-il ajouté, précisant que la MONUSCO se tenait prête à participer de manière opérationnelle et logistique à ces opérations.

Déclarations du Gouvernement de la RDC et du M23 à Kampala

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), qui a pris  acte de la déclaration du M23 mettant fin à sa rébellion, a instruit « les structures appropriées de l’Etat de prendre, chacune en ce qui la concerne, toutes les dispositions nécessaires afin de faciliter et de rendre irréversible cette  déclaration du M23 ».

Dans un communiqué signé par son président Bertrand Bisimwa et diffusé mardi 5 novembre 2013, la direction du Mouvement du 23 mars a annoncé « à l’opinion nationale et internationale qu’elle a décidé à dater de ce jour de mettre un terme à sa rébellion et de poursuivre, par des moyens purement politiques, la recherche des solutions aux causes profondes qui ont présidé à sa création ».

Le même communiqué enjoint « aux chefs militaires du M23 de préparer les hommes de troupes de ce mouvement afin de les présenter au processus de désarmement, démobilisation et réinsertion sociale dont les modalités sont à convenir avec le gouvernement de la République démocratique du Congo ».

« Le gouvernement soucieux de consolider la paix »

Dans sa déclaration signée par le ministre des Affaires étrangères Raymond Tshibanda,  le gouvernement congolais « prend acte de la Déclaration faite en date du 5 novembre 2013 annonçant qu’il met fin à la rébellion qu’il avait déclenchée depuis avril 2012 et demandant à ses unités combattantes de se soumettre au processus de désarmement, démobilisation et réinsertion sociale ».

« En conséquence, et soucieux de consolider la paix chèrement rétablie dans la province du Nord-Kivu », le gouvernement a ainsi instruit « « les structures  appropriées de l’Etat de prendre de prendre toutes les dispositions nécessaires ».

Après ces deux Déclarations, le gouvernement de la RDC et le M23  se sont retrouvés le lundi 11 novembre à Kampala pour signer une Déclaration de 11 clauses « harmonisées » devant conclure leurs pourparlers entamés le 09 décembre 2012 dans la capitale ougandaise.


Cet article a été lu 4559 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0