RDC : L'hypocrisie du président français en éludant l'article 220 de la constitution lors de ses entretiens avec «KABILA»

Font size: Decrease font Enlarge font
image François HOLLANDE et Joseph KABILA

Le président français François Hollande en recevant ce 21 mai à Paris le président congolais Joseph Kabila a agacé les congolais par cette volonté de vouloir s'installer par la présence de certaines grandes entreprises françaises en Rdc, éludant des sujets d'actualité. C'est un fait inédit d'inviter officiellement un président usurpateur de victoire lors de dernières élections présidentielles et jugé peu fréquentable. Il est évident qu'aux yeux des congolais c'est l'argent qui a encouragé la France , patrie des droits de l'homme à fermer les yeux sur des sujets sensibles. Mais l'hypocrisie de la France se révèle au grand jour et elle est plus importante que celle d'autres pays par l'ampleur des échecs pouvant être récoltés. Paris devrait suivre Washington en matière de respect de la constitution. Il est clair que seuls les USA aujourd'hui s'en sortent bien avec leur leadership et prennent des positions tranchantes en ce qui concerne la Rdc.

Il faut souligner cependant que cette facilité avec laquelle la France a agi va engendrer de l'aveuglement politique auprès de Joseph Kabila et son clan dans la mesure où cette caution va ressembler à un chèque blanc. La meilleure solution de prospérer dans un monde où la coopération durable se conçoit en fonction des institutions fortes , c'est d'avoir un éventail des"listes positives".Or Mr Joseph Kabila et son gouvernement sont des vrais chapardeurs dont la prédation demeure le sport national. Ce monsieur se moque des congolais. Quel est donc cet Etat qui prendrait des risques de décrépitudes financières en investissant dans un pays où tous les rapports internationaux le placent soit dernier ou avant dernier dans les différents classement des pays du monde selon la bonne gouvernance, l'indice du développement humain,le taux de corruption , le taux du chômage, le climat des affaires. ..Enfin les congolais doivent compter sur les nations qui défendent leurs intérêts afin que leurs conditions de vie s' améliorent. 

Professeur Florent Kaniki


Cet article a été lu 18171 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0