RDC : Babylone la grande, la mère des prostituées !

Font size: Decrease font Enlarge font
image Parlementaires de RDC

Nous avons au sommet de l’Etat, des gens qui signent des contrats avec n’importe qui. Il y en avait même un, qui était prêt à signer un contrat avec le diable pour refaire l’unité du Congo, comme si " l’Eternel des Armées" était Incapable. L’immoralité s’est installée dans les institutions de la République. Au Palais du Peuple (la Voix du Peuple, c’est la voix de Dieu), ce Palais serait devenu « un flamingo », une maison de passe au sein de la quelle des députés nationales mariées se laissent sauter par des hauts cadres du bureau de l’assemblée nationale. On pense même à augmenter le pourcentage, à 30° pour que toute le monde soit bien servi. A la Présidence de la République, le sexe a déserté le lit conjugal pour s’installer au bureau. Joseph Kabila a décidé d’installer la malédiction au Palais de la Nation, en amenant officiellement sa femme d’amour Tutsie, la fille de Déo Rugwiza de la Douane au Palais de la Nation.

Les morgues de la ville de Kinshasa sont pleines. Le bilan de 15 morts du gouvernement est faux, les sources policières présentes au stade Tata Raphaél, parlent de plus de 65 morts. Nous sommes sous la malédiction. Je remercie tous ceux qui ont eu mon message de dimanche à 09h00’ avant le match AS V. LCUB – MAZEMBE. Dieu a écouté notre intercession, il a épargné la vie des pauvres congolais, expulsés de Brazzaville.

Les gens se demandent, pourquoi Dieu qui est AMOUR permet de telles tragédies en RDC ? Morts à KIKWIT, Trains qui se déraillent au Katanga, naufrage au lac Albert, et aujourd’hui c’est un stade qui s’écroule dans la capitale congolaise.

Dieu est AMOUR, mais il est aussi JUSTE. Dans sa JUSTICE, il ne peut pas bâtir une Nation sur les mensonges. Nous avons à la tête du pays des gens qui se sont éloignés de la volonté Divine. Le Pays de Lumumba serait devenue la mère des prostituées. La RDC avec ses grosses fesses serait devenue un lieu où n’importe qui peut faire n’importe quoi, et n’importe quand. Et souvent, dans la plupart des cas, ces ont des hommes de Dieu qui, commettent ces actes. Ce sont des Hommes de Dieu qui ont proclamé, entourés des chars, les faux résultats électoraux de 2006 et 2011. C’est un homme de Dieu, un certain Marini Bodo, qui a dit que le résultat de 2011 reflète la vérité des urnes. C’est encore un homme de Dieu, un abbé de l’église Catholique qui, pendant que ses frères sont massacrés à Brazzaville. Il interdit les médias de dire la vérité aux Congolais. On viole des bébés, des petits enfants à Minova, la cour militaire rend un verdict injuste, personne ne réagit, aucune autorité publique ne conteste.

RDC – la mère des prostituées.

Nous avons au sommet de l’Etat, des gens qui signent des contrats avec n’importe qui. Il y en avait même un, qui était prêt à signer un contrat avec le diable pour refaire l’unité du Congo, comme si " l’Eternel des Armées" était Incapable. L’immoralité s’est installée dans les institutions de la République. Au Palais du Peuple (la Voix du Peuple, c’est la voix de Dieu), ce Palais serait devenu « un flamingo », une maison de passe au sein de la quelle des députés nationales mariées se laissent sauter par des hauts cadres du bureau de l’assemblée nationale. On pense même à augmenter le pourcentage, à 30° pour que toute le monde soit bien servi. A la Présidence de la République, le sexe a déserté le lit conjugal pour s’installer au bureau. Joseph Kabila a décidé d’installer la malédiction au Palais de la Nation, en amenant officiellement sa femme d’amour Tutsie, la fille de Déo Rugwiza de la Douane au Palais de la Nation.

Chers compatriotes, une équipe dirigée par un général qui vend des armes aux rebelles en toute impunité, pleure aujourd’hui ses supporters, succombés dans le stade construit par le religieux Tata Raphael. Ce stade rebaptisé « Cimetière de NECROPOLE » par ces supporters s’est effondré. La police de Kabila a tiré des gaz lacrymogène sur les supporters de l’ASV Club, il y a eu une «débandade dans les gradins» et, «dans cette confusion, un mur du stade s’est écroulé» et «une porte a également été cassée», Chers, frères, il est temps d’agir, Kabila doit partir. Jetons JONAS KABILA dans la mer, et la tempête se calmera. Jonas Kabila, au lieu d’aller à Ninive, au Rwanda, il préfère rester dans notre Navire à Kinshasa.

Fiston Lumumba


Cet article a été lu 10835 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
1.00