M23 : Roger LUMBALA lutte pour bouter «Joseph KABILA» hors de la RDC

Font size: Decrease font Enlarge font
image Roger LUMBALA

Le leader du RCD/N s’inscrit en faux contre ceux qui considerent qu’il a trahi la cause nationale en embrassant le « Diable », l’enemi du peuple. Et ce ne sont pas les arguments qui lui manquent. La RDC est plongée dans une grande crise de legitimité, les dirigeants en place font croupir le peuple congolais dans une misère indescriptible à cause de sa mauvaise gérance du pays, la diactature est entrain de s’enraciner dangereusement… Pourquoi va-t- on chercher le diable ailleurs ? Roger Lumbala pense que le diable se trouve plutôt au sommet de l’Etat congolais.

Je suis content et fier de la lutte que je mène pour contrer la dictature en place à Kinshasa. C’est dans ces termes que Roger Lumbala s’est exprimé devant nos limiers largués à Kampala/Ouganda, le dimanche 21 juillet 2013 à l'hôtel Silver Spring.

Ce deputé nationale estime que sa lutte est noble au regard des souffrances qu’endure le peuple congolais.

Je suis à Kampla comme invité de M23 aux negociations a-t-il indiqué. Pour lui, de la même manière que le pouvoir de Kinshasa a invité des personnalités comme l’Abbé Malumalu et françois Mwamba à ces assises, le M23 l’a aussi invité. Il n’y a pas de mal en cela. 

Ce leader du RCD/N s’inscrit en faux contre ceux qui considerent qu’il a trahi la cause nationale en embrassant le « Diable », l’enemi du peuple. Et ce ne sont pas les arguments qui lui manquent. La RDC est plongée dans une grande crise de legitimité, les dirigeants en place font croupir le peuple congolais dans une misère indescriptible à cause de sa mauvaise gérance du pays, la diactature est entrain de s’enraciner dangereusement… Pourquoi va-t- on chercher le diable ailleurs?

Lumbala pense que le diable se trouve plutôt au sommet de l’Etat congolais. 

A ceux qui pensent qu’il defend la cause perdue du Rwanda, Roger Lumbala les excusent. Cet ancien chef rebelle de bafwasende rappelle que le Rwanda est un pays voisin de la RDC et doit être traité avec considération. Vouloir lui imputer tous les problèmes de la RDC est une erreur grave a-t-il soutenu avant de declarer que ce n’est pas le Rwanda qui a demandé aux dirigeants congolais d’installer un régime de terreur, la mouvaise gouvernance, l’impunité et toutes les autres tares lui reconnues. 

Il n’y a pas des revoltes qu’au Kivu pour que l’on puisse tout mettre sur le dos du Rwanda. Les bakatakatanga au Katanga, les Enyele à l’Equateur, le FRPI dans l’Ituri, le Bundu dia Kongo au Bas Congo, le groupe de John Tshibangu au Kasai, le foisonemment des mayi-mayi dans les deux Kivu,cela traduit un malaise général au sein du peuple Congolais a martélé l’initiateur de la RLTV. Chaque groupe armé qui se crée a ses propres revendications. Pour la petite histoire, Roger Lumbala a évoqué l’apport considérable du Rwanda dans la prise du pouvoir par l’AFDL de laquelle découle le pouvoir actuel en place à Kinshasa.

L’homme croit dur comme fer que le M23 n’est pas une coquille vide comme certaines personnes le pensent. C’est un mouvement structuré et bien organisé qui connait ce qu’il fait.

La souffrance du peuple congolais, Roger Lumbala l’impute aux dirigeants en place à Kinshasa et ne comprend que la révolte populaire ne soit pas encore à l’ordre du jour dans ce pays où les gens survivent en lieu et place de vivre.

La supprématrie de FARDC sur le terrain de combat clamée par certains officiels congolais dernièrement étonne Roger Lumbala. C’est élu national du Kasai estime que les FARDC ont le droit de celébrer la petite résistence de ses éléments puisqu’il est connu de tous que quand le M23 attaque c’est toujours la debandade dans les rangs des FARDC. De là parler d’une suprématie des FARDC sur terrain, Roger Lumbala dit non. Il en veut pour preuve, le manque de progression des troupes des FARDC. Si les FARDC étaient plus forts, ils marcheraient carrément sur toutes les positions tenues par le M23. 

Pour Roger Lumbala, le M23 est respecteux des engagements en dépit de la grande puissance de feu qu'il dispose. Sa délégation est à Kampala depuis le mois de décembre 2012 pour tenter de trouver une issue pacifique à cette crise en dépit de tergiversations de Kinshasa.

S’agissant de son limogeage comme député nationale, Roger Lumbala ne s’en soucie pas. Dans un régime dictatorial cela était inévitable. C’est qui l’interresse lui, c’est de lutter pour bouter la dictature hors de la RDC. C'est une lutte noble est légitime a-t-il conclu tout en affirmant que Dieu n'abandonera pas longtemps le peuple congolais dans les mains d'une dicature.

[lemillenaireinfoplus.com]


Cet article a été lu 8618 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
1.00