Voyoucratie en RDC : Vital KAMERHE donne raison à Etienne TSHISEKEDI

Font size: Decrease font Enlarge font
image Vital Kamerhe et Etienne Tshisekedi

« La République Démocratique du Congo est entrain de passer de l’illusion démocratique à la voyoucratie. Il est désormais clair que le régime actuel travaille pour l’affaiblissement de l’Etat et à la ruine du Peuple Congolais. Le passage en force de Mr Malu Malu à la tête de la nouvelle CENI, l’opacité de la gestion du gouvernement Matata, le blocage des rapports des commission d’enquêtes parlementaires par Aubin Minaku, sont des manifestations avérées de J. Kabila et son équipe de prendre la République en otage, de s’accaparer de la souveraineté du Peuple Congolais », ce sont les propos de Vital Kamerhe en séjour en Afrique du Sud, aux combattants de Pretoria. L’ancien speaker de l’assemblée nationale  vient de donner raison à Etienne Tshisekedi, qui dans un passé récent avait estimé  que ce régime qui dirige par défi, imposé par les puissances occultes, ne travaillait que pour  ses amis de la maffia internationale intériorisée en RDC, il faut éradiquer ce mal.

« L’heure a donc sonné de changer le cap, passer à l’étape suivante, ça ne sert à rien de demeurer dans une assemblée nationale qui encourage l’incompétence, le népotisme, favorise l’immoralité, la tricherie et la corruption » a dit Baudouin Mayo de l’UNC. Par ailleurs, les députés des Forces Acquises au Changement estiment que leur mission a été bien remplie, l’heure n’est donc plus au discours, à la complaisance mais à l’action. L’objectif a été atteint car leur présence dans l’hémicycle était dans le cadre de la stratégie de la convergence des parallèles, profiter de cet espace pour dénoncer à haute voix la politique anti-républicaine, dictatoriale du pouvoir actuel. Egalement, ramener à la raison certains compatriotes qui s’étaient égarés, car il faut de fois être proche de l’adversaire pour mieux le combattre. Martin Fayulu, Coordonnateur des FAC, estime que l’objectif a été atteint, le Peuple a compris que J. Kabila est la racine principale des problèmes Congolais. Dans le camp de la MP, les grosses pointures sont dans une désespérance maladive à tel point qu’une bonne quantité d’entre eux veut adopter une autre ligne de conduite face à un pareil comportement.

Il est temps de passer à la vitesse supérieure, un bon nombre d’analystes politico-stratégiques pensent que l’opposition devrait s’unir, avoir un esprit commun pour un leadership collectif fort. Si nécessaire activer le triangle nucléaire, un rassemblement des poids lourds de l’opposition autour du Président élu, Etienne Tshisekedi. Créer « le CNC », Conseil National du Changement, cette structure aura pour tache de mettre sur pied le mécanisme d’alternance politique en RDC. Le CNC, organisation regroupant des forces de l’opposition, diaspora… contre le pouvoir de J. Kabila, faire une déclaration publique et solennelle de la reconnaissance de Mr Etienne Tshisekedi comme Président légitime en RDC, et de ce fait, le CNC demandera au Président élu par le Peuple le 28 novembre 2011, de convoquer dans un bref délai, le dialogue national pour la réconciliation nationale conformément à la résolution 2098. L’optique serait d’aboutir à la reforme structurelle des institutions de la République telle que  recommandée dans l’accord-cadre au gouvernement légal et légitime de la RDC (celui de Tshisekedi).

C’est le moment de montrer la détermination et capacités à changer le cours de notre histoire. De se rassembler pour rétablir la confiance dans la Nation Congolaise, chose que J. Kabila n’envisagera jamais.

[Yves Kongolo]


Cet article a été lu 10472 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
4.00