«Joseph KABILA» - Etienne KABILA : Des tests ADN exigés

Font size: Decrease font Enlarge font
image Etienne KABILA TARATIBU frère du rwandais «Joseph KABILA»

A propos des " frères biologiques" de Joseph Kabila, l'option d'un test ADN rejetée, Selon Lambert Mende, " on ne peut pas gaspiller inutilement de l'argent pour faire cet examen ", et c'est " une perte de temps " puisque c'est une " banalité ". Comment alors prouver qu'ils sont oui ou non les enfants de Laurent Désiré Kabila ? Selon la radio française, RFI, se basant sur plusieurs arguments, Etienne Kabila, Aimée Mulengela Kabila et Hortense Kabila sont bel et bien des enfants biologiques de Laurent-Désiré Kabila. Pour le porte-parole du gouvernement Congolais, " ces informations sont totalement dénuées de fondement tant en ce qui concerne les liens de filiation entre les intéressés et le défunt président LD Kabila… ". Pour lui, Etienne Kabila s'appelle en réalité Etienne Kitsa, fils de Raphaël Kianzoluka, originaire de bandundu, et de Françoise Kitsa Kikapu, de la province du Sud-Kivu. Quant à Aimée Mulengela Kabila, à en croire le porte-parole, il s'agit en réalité de madame Aimée Mulengela, fille d'un sergent Mulengela de l'ancienne gendarmerie nationale zaïroise basée à Kipushi. Cette dernière s'est fait attribuer un passeport diplomatique, prétendant être fille du président Laurent-Désiré Kabila. Pour couper court à toutes ces rumeurs sur les enfants biologiques de Laurent-Désiré Kabila, des tests ADN exigés.

Le débat a été relancé sur les antennes de Radio France Internationale, en début de semaine, à propose des enfants biologiques du feu président Laurent-Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001 à Kinshasa et succédé dix jours plus tard par Joseph Kabila.

En effet, selon la radio française, se basant sur plusieurs arguments, Etienne Kabila, Aimée Mulengela Kabila et Hortense Kabila sont bel et bien des enfants biologiques de Laurent-Désiré Kabila.

Réagissant à ces déclarations, le porte-parole du gouvernement et ministre des Médias, Lambert Mende Omalanga, a éclairé la lanterne à sa manière hier mardi 12 février 2013 à travers une conférence de presse animée dans son cabinet de travail.

Selon Lambert Mende, l'implication d'Etienne Kabila dans la conspiration contre les institutions de la République démocratique du Congo, déjouée par les autorités sud-africaines, a relancé la polémique " irrationnelle " autour de la famille biologique de Joseph Kabila.

Pour lui, " ces informations sont totalement dénuées de fondement tant en ce qui concerne les liens de filiation entre les intéressés et le défunt président LD Kabila… ".

Pour lui, Etienne Kabila s'appelle en réalité Etienne Kitsa, fils de Raphaël Kianzoluka, originaire de bandundu, et de Françoise Kitsa Kikapu, de la province du Sud-Kivu.

Quant à Aimée Mulengela Kabila, à en croire le porte-parole, il s'agit en réalité de madame Aimée Mulengela, fille d'un sergent Mulengela de l'ancienne gendarmerie nationale zaïroise basée à Kipushi.

Cette dernière s'est fait attribuer un passeport diplomatique, prétendant être fille du président Laurent-Désiré Kabila. Sous cette identité, poursuit Mende Omalanga, elle s'est mise en ménage avec avec Alain Barracuda, connu dans les milieux musicaux congolais. Ce dernier, selon l'orateur, cherchait à se rapprocher de la famille présidentielle.

C'est ainsi que ce mécène de la musique congolaise, découvrant la " supercherie " après avoir investi d'importantes sommes d'argent dans leur relation, se serait vengé en l'éliminant physiquement le 15 janvier 2008.

S'agissant d'Hortense Kabila, Mende affirme qu'il s'agit d'une parente de Joseph Kabila, mais qui n'a jamais été assassiné par des éléments de la Garde républicaine, selon RFI. Elle est vivante et se trouve pour l'instant à Londres pour des soins.

Pour couper court à toutes ces rumeurs sue les enfants biologiques de Laurent-Désiré Kabila, un journaliste présent à cette conférence de presse a demandé au ministre des Médias si on peut faire des tests ADN pour confirmer ou infirmer qu'Etienne, Aimée et autres sont oui ou non de la descendance de Laurent-Désiré Kabila.

Lambert Mende a énergiquement refusé cette option, pourtant meilleure pour que l'opinion tant nationale qu'internationale soit définitivement fixée.

Pour lui, il n'est pas question de faire un quelconque test ADN. " C'est une perte de temps ", a-t-il soutenu, ajoutant qu'on risque de " gaspiller de l'argent inutilement " puisque c'est un cas d'une " banalité totale ".

[Stone]

LA CARRIERE MENSONGERE DE MENDE ET SON CHEF ALIAS JOSEPH KABILA EST ARRIVEEE A SA FIN AVEC CETTE CONFERENCE DE PRESSE


Cet article a été lu 18955 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
5.00