Sans l’UDPS : Opposition dit NON à la balkanisation du Kongo

Font size: Decrease font Enlarge font
image Vital Kamerhe, Etienne Tshisekedi et Leon Kango. Photo montage KongoTimes!

Au cours d’une déclaration politique les opposants congolais, sans l’UDPS d’Etienne Tshisekedi (non signataire de ladite déclaration), estiment que la situation qui prévaut en RDC nécessite une rencontre entre le président de la République et toute l’Opposition politique dans le but de trouver des solutions à la crise. Ils ont, par la même occasion, réaffirmé leur attachement inébranlable à l’intégrité territoriale de la RDC menacée par les velléités de balkanisation du pays alimentées par le Rwanda.

Les opposants estiment que la situation qui prévaut en RDC nécessite une rencontre entre le président de la République et toute l’Opposition politique dans le but de trouver des solutions à la crise et reconstruire la cohésion nationale.

L’Opposition politique congolaise reste convaincue que seul un dialogue sincère et inclusif constitue le meilleur moyen de résoudre ce qu’elle qualifie «de crise multiforme dans la quelle le pays est plongé».

Au cours d’une déclaration politique lue hier jeudi 16 août par Dr Pierre Anatole Matusila, au Centre d’études pour l’action sociale à Gombe, les opposants congolais, sans l’UDPS d’Etienne Tshisekedi (non signataire de ladite déclaration), réaffirment leur disponibilité à débattre de toute question d’intérêt national.

Près d’une quarantaine de formations politiques dont l’UNC  de Vital Kamerhe, l’UFC de Léon Kengo, et le PK de Mwenze Kongolo sont signataires de cette déclaration. Ces partis politiques n’ont donc pas répondu à l’invitation lancée par le ministre de l’Intérieur aux partis politiques pour conférer au sujet de la situation dans l’Est du pays.

«Et pour clore définitivement tout débat quant à ce, la situation actuelle exige du président de la République de rencontrer dans le meilleur délai l’opposition politique congolaise, en présence des représentants de la communauté internationale, afin de trouver ensemble des solutions à la crise et reconstruire la cohésion nationale», a déclaré Dr Pierre Anatole Matusila.

Non à la balkanisation

Les opposants s’engagent dans résolution de la crise : «l’Opposition politique prend à témoin la nation toute entière ainsi que la communauté internationale sur sa volonté de participer activement à la résolution de la crise actuelle».

Ils ont, par la même occasion, réaffirmé leur attachement inébranlable à l’intégrité territoriale de la RDC menacée par les velléités de balkanisation du pays alimentées par le Rwanda. «Qu’il nous soit permis, avant toutes choses, de condamner avec force, une fois de plus, la guerre qui sévit actuellement dans l’Est du pays, provoquée par les éléments du M23, mouvement politico-militaire issu du CNDP…», indique la déclaration.

Par ailleurs, l’Opposition se dit solidaire aux populations de l’Est du pays. «C’est également ici le lieu de rappeler notre solidarité et notre compassion envers tous les frères et sœurs de la partie orientale du pays, victimes d’une guerre injuste due aux nombreuses fautes de gouvernance, frisant la trahison…», a affirmé Dr Matusila.

Pour rappel, l’Opposition a récusé de participer au groupe consultatif, structure informelle organisée le 4 août, avant de décliner le 9 août l’invitation du Premier ministre lancée à la Radiotélévision nationale le mercredi 8 août. La raison avancée est le fait que les questions de la guerre et de la défense de l’intégrité territorial dépassent la compétence du chef du gouvernement. «La cohésion nationale ne se forme pas autour de lui», indique la déclaration.

[Pitshou Mulumba]


Cet article a été lu 4685 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0