A cause de son soutien à TSHISEKEDI : «KABILA» veut tuer Eugène DIOMI NDONGALA

Font size: Decrease font Enlarge font
image Etienne TSHISEKEDI et Eugène Diomi Ndongala

La Démocratie Chrétienne prévient ses militants et l’opinion nationale congolaise que des menaces de la part des services de sécurité pèsent sur le président de la Démocratie Chrétienne, surtout  après le lancement sur initiative d’Eugène DIOMI NDONGALA de la Majorité présidentielle populaire, MPP en sigle, qui soutient l’élection du président Etienne Tshisekedi à la magistrature suprême et conteste la victoire assise sur la fraude électorale de Joseph Kabila.

COMMUNIQUE D’ALERTE : DES HOMMES ARMES SIGNALES AU SIEGE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE

Ce matin, le 06 juin 2012 à environ 11h00, quatre individus en civil mais avec des armes visibles même si cachées sous leurs vestes, sont pénétrés dans les installations de la permanence de la Démocratie Chrétienne sur Avenue Colonel Ebeya. Ils ont demandé de voir le président de la DC, M. Eugène Diomi Ndongala.

A la demande de la sentinelle de s’identifier afin de vérifier leur nom sur la fiche d’audience, ils ont poussé l’entrée du portail pour pénétrer de force dans les installations du siège de la Démocratie Chrétienne. Par la suite, ils se sont dispersés dans la parcelle et derrière insistance de la sentinelle pour qu’ils quittent les lieux –  après avoir constaté que le Président Diomi Ndongala n’était pas sur place –  ils ont fait semblent de partir, tout en se postant  près du  siège de la Démocratie Chrétienne, manifestement pour attendre le Président Nationale de la DC.

Les quatre individus sont à bord d’un véhicule Pick Up Blue de marque Toyota et ils sont encore à présent positionnés tout au tour le siège de la DC, alors que la Jeep  Toyota continue à faire le tour de la parcelle sur Colonel Ebeya.

La Démocratie Chrétienne prévient ses militants et l’opinion nationale congolaise que des menaces de la part des services de sécurité pèsent sur le président de la Démocratie Chrétienne,  surtout  après le lancement sur initiative d’Eugène DIOMI NDONGALA de la Majorité présidentielle populaire, MPP en sigle, qui soutient l’élection du président Etienne Tshisekedi à la magistrature suprême et conteste la victoire assise sur la fraude électorale  de Joseph Kabila.

Militant depuis des décennies pour la lutte pacifique et non violente pour la démocratie, le président Nationale de la DC, l’Honorable Eugène Diomi Ndongala ferait objet d’un coup monté de la part des services à la solde pouvoir en place à Kinshasa afin d’étouffer la voix libre qu’il représente en République Démocratique du Congo.

La Démocratie Chrétienne prend à témoin l’opinion nationale congolaise pour dénoncer tout attentat à la vie et à la sécurité du président Diomi Ndongala.

Fait à Kinshasa, le 06/06/2012, 14h00

Marc Mawete,

Porte Parole de la Démocratie Chrétienne 


Cet article a été lu 9238 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
1.00