Francophonie : Le mensonge de l'Ambassade de France au Kongo

Font size: Decrease font Enlarge font
image Luc Hallade - Ambassadeur de France en RDC

Nous accusons l’Organisation Internationale de  la Francophonie  et tous ceux qui la soutiennent, de procéder et d’entretenir délibérément, pour des « INTERETS PRIVES, INAVOUES ET MALSAINS » au tarissement du crédit et de l’image de  la France  et des Français, sans que ces derniers s’en aperçoivent. Nous sommes inquiets de votre approche et de votre mission au poste à Kinshasa, car vous manipulez les informations aux Français ? Cette mascarade d’arrière garde doit cesser.

Le  30 mai 2012

Monsieur l'Ambassadeur,

Avenue du Colonel Mondjiba

KINSHASA/GOMBE

Copie : Présidence de  la République de France  ; Membres du Gouvernements ; Médias et Presses.

Objet : Votre information erronée pour manipuler le peuple Français et l’opinion Internationale.

Monsieur l’Ambassadeur,

Après avoir parcouru le mensonge que vos services ont mis sur le mur de l'Ambassade de France en République Démocratique du Congo concernant  la Francophonie , nous vous citons : « A moins de 5 mois du prochain sommet de  la Francophonie , qui se tiendra à Kinshasa, le Grand débat du 29 mai sera consacré aux coulisses de cet évènement attendu par toute  la RDC, »

A quel peuple de  la RDC  faites-vous allusion :

- Celui qui est oppressé en pleine guerre, celui qui subit les viols de ces filles, femmes, enfants et vieillards ? 

- Celui qui est mutilé sans protection à l’Est du Congo par les armées des pays voisins et les différents groupes armées ?

- Celui qui vit dans la terreur et la privation de liberté d’expression ?

- Celui qui se fait assassiner sans jugement ni justice par la famille du Président sortant ?

Nous accusons l’Organisation Internationale de  la Francophonie  et tous ceux qui la soutiennent, de procéder et d’entretenir délibérément, pour des « INTERETS PRIVES, INAVOUES ET MALSAINS » au tarissement du crédit et de l’image de  la France  et des Français, sans que ces derniers s’en aperçoivent.

Nous sommes inquiets de votre approche et de votre mission au poste à Kinshasa, car vous manipulez les informations aux Français ? Cette mascarade d’arrière garde doit cesser. Le Gouvernement du Président François Hollande, qui nous lit en copie,  ne se laissera pas impliquer dans les coulisses de magouilles et manigances cachées, inédites, inavouées et malpropres auxquelles vous avez l’intention de l’entrainer.

Pour votre gouverne, nous vous rappelons  ici que  la Francophonie se définit comme étant un espace linguistique et culturel des peuples de la communauté francophone qui a adopté la langue française comme la langue de référence. Et comme la société française est animée par des « valeurs culturelles universelles reconnues », la promotion et le respect de ces « valeurs » devraient donc s’imposer, pour régir et servir de modèle commun de société dans cet espace communautaire francophone, afin de répondre positivement à la recherche de la paix dans le monde et prévenir les conflits.

Sachez que, contrairement à vos démarches obscures et secrètes, nous sommes en train de faire éclater la vérité avec notre mémorandum de 75 pages, qui vous sera, dans nos souhaits,  affronté par votre hiérarchie en France.  Vous serez appelé à vous justifier de cette irrégularité  que vous soutenez, en transgression des textes qui existent, pour faire ensuite déshonorer  la France  et les Français.

Voici les motifs de notre accusation et sensibilisation tous azimuts.

Ø Pendant que  la République Démocratique du Congo vit une crise politique immense créée par le hold-up institutionnel par la force des armes lors des dernières élections présidentielles et législatives de novembre 2011, en soutenant la dictature en lieu et place de la démocratie. Ces élections pourtant entachées d’ irrégularités massives selon les rapports de différents Observateurs nationaux et internationaux qui ont assisté comme témoins des événements 

Ø Pendant que le pays est déchiré face à l’incapacité inconcevable et inadmissible du pouvoir en place de mettre fin à la récurrence des guerres dans la partie orientale du pays qui a déjà fait depuis 1998 plus de 8 millions de morts. Ces guerres entretenues par la coalition des armées et des différents groupes armées des pays voisins détruisent au passage les ressources et communautés congolaises et provoquent régulièrement le déplacement et par milliers des populations locales sans que  la Communauté Internationale s’en soucie ;

Ø Pendant qu’il a des  viols massifs au quotidien et dans l’impunité totale des femmes, des filles, des vieillards et des enfants sans défense. Et l’insécurité généralisée de toute une population livrée à elle-même à un niveau de barbarie et cruauté sans précédent. 

Ø Pendant qu’il y a  violation permanente des droits humains, des droits de l’homme et des tueries  avant, pendant et après les élections  par le pouvoir décrié même par l’ONU 

a) - En nous référent premièrement à ses propres textes dont voici quelques extraits [http://democratie.francophonie.org/article.php3?id_article=249&id_rubrique=62]

Attendu que son souhait fut de répondre à  l’objectif  fixé  au  Sommet  de  Moncton,  de  tenir  un  Symposium International sur le bilan des pratiques de la démocratie, des droits et des  libertés  dans  l’espace  francophone,   pour   approfondir   la concertation  et  la  coopération  en  faveur  de  l’Etat  de  droit  et  de  la culture  démocratique,  et  d’engager  ainsi  une  étape  nouvelle  dans  le dialogue  des  États  et  gouvernements  des  pays  ayant  le  français  en partage ;

Ø Attendu qu’elle proclame que «   la Francophonie et la démocratie sont indissociables» ;

Ø Attendu que pour préserver  la Démocratie , elle condamne les coups d’Etat et toute autre prise de pouvoir par la violence, les  armes ou quelque autre moyen illégal ;

Ø Attendu que, pour consolider la démocratie, elle doit reposer son action sur une coopération internationale  qui  s’inspire  des  pratiques  et  des  expériences  positives  de  chaque  Etat  et gouvernement membre ;

b) En basant ensuite nos arguments sur les rapports des Observateurs indépendants  aux élections présidentielles et législatives en République Démocratique du Congo :

Ø Au rapport de la « Commission Électorale de l’Union Européenne »  rendant « non crédible » les résultats des élections présidentielles et législatives en RDC à la lumière des nombreuses irrégularités et fraudes constatées lors du processus électoral du 28 novembre 2011 ;

Ø Au rapport sur les conclusions des résultats des élections présidentielles et    législatives du 28 novembre 2011, les Observateurs du prestigieux « Centre Carter » ont estimé que ces résultats «manquent de crédibilité » à cause de nombreuses irrégularités constatées avant, pendant et après les scrutins ;

Ø Aux conclusions de l’observation de la « Conférence épiscopale nationale du Congo » (Cenco) qui déclare que les résultats des scrutins posent sérieusement la question de la crédibilité de l’élection présidentielle, en affirmant qu’il y a lieu de conclure que ces résultats ne sont pas conformes « ni à la vérité ni à la justice » ;

Ø Au rapport de la « Ligue des Électeurs » qui déclare que « ces élections ont été entachées de telles irrégularités que leur légitimité est sujette à caution et que ces élections constituent certainement une occasion manquée pour renouer avec la démocratie.

Ø Au rapport de « l’ONU » qui condamne les violations graves des droits de l'homme, dont des meurtres, des disparitions et des détentions arbitraires, commises par les forces de sécurité congolaises dans le contexte des élections présidentielle et législatives de 2011 en République démocratique du Congo sur les violations des droits de l’homme lors des élections;

Eu égard à ce qui précède, nous certifions que tous les paramètres ci haut démontrent et prouvent « l’inopportunité » de ce sommet, que vous encouragez, dans le seul but inavoué de soutenir et crédibiliser un coup d’état électoral commis par le pouvoir dictatorial en place.  C’est la honte.

C'est ainsi  que  nous, à travers notre Collectif "Convergence pour l'Émergence du Congo",  sensibilisons le peuple Français pour :

Ø Une enquête journalistique pour vérifier notre accusation.

Ø Un débat public et médiatisé avec les organismes concernés afin de déterminer les responsabilités et mettre la lumière sur ce qui se trame derrière leurs dos.

Croyez-nous, Monsieur l'Ambassadeur, que nous ne resterons pas insensible à cette information erronée émanant de vos services pour manipuler le peuple Français et l'opinion internationale. Nous nous battrons pour que le Président de  la République  François  Hollande, dans sa vision de la transparence, de la justice, de l’équité et de l’humanisme, pour redorer le blason de  la France  dans le monde, ne se laisse pas drainer dans les pratiques au contour flou contre tout un peuple en détresse.

Veuillez agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de notre profonde déception.

Jean-Louis TSHIMBALANGA


Cet article a été lu 7330 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0