RDC : Kinshasa, un régime aux abois !

Font size: Decrease font Enlarge font
image Discours sur l’Etat de la nation - "Joseph KABILA", lundi 14 décembre 2015, Palais du Peuple, Kinshasa.

Les deux adresses à la Nation sonnent aux oreilles de toute la Résistance Combattante comme un signe annonciateur préfigurant la fin du régime illégitime d’ occupation aujourd’hui aux abois! Le discours du 28 novembre 2015 convoquant un  »dialogue politique dit inclusif », suivi de celui du 14 décembre 2015 sur  »l’Etat de la Nation » prononcés par le nommé Joseph  »Kabila » doivent être considérés comme un exercice d’enfumage destiné à distraire les naïfs au travers cette problématique à l’usage des nigauds.

Le Directoire du Front Civil de Résistance Populaire a suivi attentivement le discours sur l’état de la Nation de Joseph dit  »Kabila »! Une opération d’enfumage qui n’a d’utilité que l’aveuglement des congolais! Joseph dit  »Kabila » est décidé à se maintenir au pouvoir même au prix d’une guerre!

Centre Opérationnel  du Front Civil de Résistance Populaire

Réactions du Front Civil de Résistance Populaire FC-RP consécutives aux discours du nommé Joseph Kabila du 28 novembre 2015 et du lundi 14 décembre 2015 sur l’ Etat de la nation devant un Congrès bancal

Chers Compatriotes, Camarades Résistants Patriotes Combattants,

!Pour le Front Civil de Résistance Populaire, ces deux adresses à la Nation sonnent aux oreilles de toute la Résistance Combattante comme un signe annonciateur préfigurant la fin du régime illégitime d’ occupation aujourd’hui aux abois!

Le discours du 28 novembre 2015 convoquant un  »dialogue politique dit inclusif », suivi de celui du 14 décembre 2015 sur  »l’Etat de la Nation » prononcés par le nommé Joseph  »Kabila » doivent être considérés comme un exercice d’ enfumage destiné à distraire les naïfs au travers cette problématique à l’usage des nigauds

Et voici quelques faits qui étayent notre assertion:

1/Les deux discours ont été prononcés devant un  »congrès fallacieux » constitué d’une chambre des représentants, pour la plus part, illégitimes nommés par Ngoyi Mulunda et un  »Sénat » illégitime fonctionnant hors mandat  durant toute une législature ;

2/ Dans le message sur l’Etat de la Nation, Joseph  »Kabila » n’a, nulle part, fait allusion aux prescrits constitutionnels qui limitent le nombre de mandats présidentiels! (Signe qui ne trompe pas sur la volonté de l’ imposteur de vouloir à tout prix se cramponner au pouvoir de manière illimité pour échapper à la vindicte populaire. )

3/ En substance, que ça soit le discours du 28 novembre 2015 convoquant le fameux  »dialogue politique inclusif » ou celui du 14 décembre 2015 sur l’Etat des lieux de la Nation, l’ imposteur s’est totalement abstenu de prononcer le maître-mot: «La Constitution». En conséquence, l’ imposteur Joseph  »Kabila » ne se sent pas concerné au premier abord par la loi fondamentale d’ un pays qu’il considère comme conquis! Dans son intime conviction (de mercenaire), la Constitution n’est qu’ un simple instrument qu’ il peut user et abuser à sa guise pour protéger ses intérêts personnels, ceux de ses mentors Rwandais et autres multinationales qui l’ont imposé à la commande de la RD Congo pour des plan funestes ;

4/ Pendant l’allocution du 14 décembre 2015, nos populations de Beni se faisaient littéralement massacrer par les escadrons de la mort qui terrorisent depuis des lustres cette partie de la république! Ce silence assourdissant de Joseph  »Kabila » démontre à suffisance sa complicité passive avérée dans l’élimination physique des populations autochtones par l’ ennemi Rwando-Ougandais! Néanmoins, tout prouve que Joseph  »Kabila » demeure le véritable responsable ou auteur intellectuel des massacres perpétrés antérieurement en RDC notamment les assassinats ciblés des journalistes , des militants des droits de l’Homme, des officiers militaires, des étudiants , des adeptes de Bundu dia Kongo, des fidèles de l’apôtre Mukungubile ect la liste n’est pas exhaustive! Comment peut-on oublier les massacres des jeunes du 19, 20, 21 janvier 2015 voire les fosses communes de plus de 450 congolais enterrés en catimini à Maluku le 19 mars 2015!

5/ En dépit de son pouvoir illégitime, illégal et par défi contre le peuple congolais dont le mandat arrive, lentement et sûrement, à terme, l’imposteur-criminel Joseph  »Kabila » refuse totalement de parler de son avenir politique en 2016. Son message est très clair: que vous le vouliez ou pas « J’Y SUIS ET J Y RESTE » Menaces à peine voilés!

A la lumière de ce qui précède, point n’ est besoin de se reconnaître l’âme d’ un analyste pointu pour déceler en filigrane une DECLARATION DE GUERRE par ce mercenaire suppôt des rwandais qui 15 ans durant a mis à genou notre beau et grand pays la RD CONGO. Qu’est ce qui nous reste à faire en tant que peuple? Capturer l’imposteur et libérer le Pays de P.E. Lumumba, de Simon Kimbangu. INGETA. !

Lausanne, le 15 décembre 2015

Pour le Directoire du Front Civil De Résistance Populaire FC-RP .

Paul Kahumbu Ntumba 

Jean Ilunga Kalama


Cet article a été lu 3864 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0