RDC : Les sbires de «KABILA» ont tenté de tuer un député du MSR

Font size: Decrease font Enlarge font
image Muhindo Nzangi - député congolais

Dans la nuit de mardi 20 à mercredi 21 octobre vers minuit, c’est toute la maison située au n°32 bis de l’avenue Kabinda dans la commune de Barumbu qui est partie en fumée. Tous les biens ont été totalement consumés par le feu. Les occupants, le député national MSR Muhindo Nzangi et sa famille ont pu s’extraire de ce sinistre, sains et saufs, grâce aux efforts des voisins notamment des jeunes des environs. Aucune perte en vie humaine n’étant déplorée, il revient à ce stade aux enquêteurs de déterminer s’il s’agit d’un acte criminel ou d’un accident.

Selon les témoins sur les lieux, les pompiers sont arrivés deux heures après. C’était au moment où le feu consumait finalement les plafonds et la toiture de la maison. Et rien, alors rien ne pouvait être récupéré.

L’origine du sinistre est indéterminée. La police criminelle et une équipe de la police scientifique ont établi pendant la journée de mercredi, un périmètre de sécurité. Question de tenter de déterminer l'origine de l'incendie. La piste accidentelle avec l’électricité semble peu probable. Toutes les sources d’alimentation électrique sont restées intactes, selon l’élu de Goma.

Le député national Muhindo Nzangi a fait le récit de ce sinistre. C’était en présence de plusieurs responsables du MSR venues à sa rescousse, notamment le président national Pierre Lumbi, les vice-présidents Modeste Mutinga et Norbert Ezadri. Des députés nationaux Bolengete, Kibala, Jolie Jolie Kenda, etc.

Muhindo Nzangi s’est exprimé en ces termes : « Je ne sais encore comment cet incendie est survenu. C’était pendant la nuit vers minuit. Une de mes filles qui voulait suivre la télévision a constaté le feu. Et du coup, les flammes se propageaient partout. Elle nous a réveillés et nous avons constaté qu’il y avait du feu déjà au niveau de la porte et c’était impossible pour nous de trouver une issue de sortie. Désespérés, nous devrions attendre les efforts de ceux qui sont venus à notre secours, les voisins. Cela a pris plus de 15 minutes pour qu’ils cassent la porte. Et il fallait affronter les flammes pour voir la sortie.

On a cru au départ que cela pouvait être dû à l’électricité. Mais, le constat fait calmement ce matin, démontre qu’aucun fil électrique n’a été détruit. La source d’alimentation électrique reste intacte. Reste que la police criminelle que nous avons saisie enquête pour déterminer la cause de ce sinistre.

Tout est parti en flammes. Dieu merci, on n’a pas déploré de perte en vies humaines. Je remercie tous les amis du quartier. C’est grâce à eux que nous avons encore la vie sauve, moi et ma famille. Nous suffoquions déjà avec le gaz des ordinateurs et d’autres biens qui brûlaient quand ils nous ont secourus en cassant les portes ».


Cet article a été lu 3953 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0