UDPS : TSHISEKEDI n'est plus écouté !

Font size: Decrease font Enlarge font
image Etienne TSHISEKEDI - Président élu de la République démocratique du Congo

Les députés de l’UDPS/Tshisekedi ont siégé, à l’Assemblée nationale. En dehors de l’hémicycle, le député Kalonji Mukendi Romain a justifié la présence des élus de l’UDPS et alliés à l’Assemblée nationale. «Il y a eu des préalables avec notre parti politique. Nous venions de terminer. C’est pourquoi, nous avons pris l’option de siéger. Les députés de l’UDPS/Tshisekedi exigent l’ouverture d'un dialogue politique pour mettre fin à la crise postélectorale.

Quelques députés des forces «Acquises au changement», dont ceux de l’UDPS/Tshisekedi ont siégé, hier jeudi à l’Assemblée nationale. Cependant, ils exigent l’ouverture du dialogue pour mettre fin à la crise postélectorale.

Une poignée de députés nationaux regroupés au sein des forces dites «Acquises au changement», dont l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS/Tshisekedi), a siégé à la séance plénière d’hier jeudi 1er mars à l’Assemblée nationale.

Sous prétexte d’une motion d’information, le député Kalonji Mukendi Romain, élu de Miabi, au Kasaï Oriental sous le label UDPS/Tshisekedi, s’est exprimé au prétoire de l’hémicycle. Sans l’aval préalable du président du bureau provisoire, l’élu de Miabi s’est mis à lire la déclaration du groupe. Laquelle déclaration qualifiait de «mascarades», les élections législatives nationales du 28 novembre 2011. Il a fallu l’intervention des services de séances pour qu’il interrompe la lecture de la déclaration.

En dehors de l’hémicycle, le député Kalonji Mukendi Romain a justifié la présence des élus de l’UDPS et alliés à l’Assemblée nationale. «Il y a eu des préalables avec notre parti politique. Nous venions de terminer. C’est pourquoi, nous avons pris l’option de siéger. Comme dans notre slogan de campagne, le peuple d’abord nous sommes là pour le défendre et demeurons fidèles à notre président Etienne Tshisekedi», a-t-il déclaré.

Il a rassuré que l’option de siéger est le résultat d’un consensus approuvé par le président de son parti : «Nous avons démontré au président Tshisekedi les avantages pour lesquels nous devons être à l’Assemblée nationale et les inconvénients si nous y sommes absents. Donc, après avoir analysé tous ces points, la majorité d’élus a décidé de siéger».

Comme pour renforcer sa justification, Romain Kalonji voit la nécessité d’un engagement politique réel, et exige au nom de sa plate-forme, l’ouverture du dialogue politique pour trouver des solutions à la crise postélectorale.

«Nous considérons que les élections du 28 novembre étaient une mascarade organisée par la CENI, afin de permettre à la majorité de conserver le pouvoir. Cette immoralité politique a été caractérisée par l’octroi de voix aux personnes n’ayant pas été élues par le peuple souverain, au détriment des gagnants issus de véritables forces du changement…». Et de poursuivre : «C’est avec raison que la population congolaise fait actuellement une nette différence entre les députés élus et nommés. L’UDPS en appelle au rétablissement de la vérité des urnes. Nous condamnons ce comportement et continuons à exiger la démission immédiate des membres du bureau de la CENI, auteurs incontestables des fraudes et irrégularités qui ont émaillé ce processus. Ce dialogue politique demeure une nécessité impérieuse pour trouver les solutions», a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, la plénière d’hier jeudi a débouché sur la constitution de la Commission spéciale chargée de rédiger le projet de Règlement intérieur de l’Assemblée nationale. 55 délégués, à raison de cinq par provinces font partie de cette Commission spéciale qui dispose d’un délai de cinq jours à dater du 1er mars, pour boucler ce travail.

Pitshou Mulumba


Cet article a été lu 8461 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (16 posted):

mnnnqqqptrrrrrrrr on 04/03/2012 02:09:59
avatar
Quand votre maison est envahie par un serpent,il ne faut pas avoir peur d'y entrer pour l'en déloger alive or dead.
Il faut aller au Parlement,accompagné des combattants comme le faisaient les PALU.
Ne pas le faire est une lâcheté grave de la part de l'UDPS,et une non-assistance à Peuple en danger.
La cohérence exige la constance dans le comportement qui consistait à se faire accompagner par le Peuple pour aller occuper le Palais de la Nation,symbole du Pouvoir.
Il faut donc se faire accompagner par le même Peuple pour lui faire récupérer son Palais.
Il ne faut pas s'amuser à se contredire.
Nous devons finir par aller installer ces 02 Institutions de force ,mais en commençant d'abord par le Parlement.
OUI A LA NON-VIOLENCE ACTIVE...
Thumbs Up Thumbs Down
0
on 03/03/2012 22:49:07
avatar
Lu dans le texte: «Nous avons démontré au président Tshisekedi les avantages pour lesquels nous devons être à l’Assemblée nationale et les inconvénients si nous y sommes absents. Donc, après avoir analysé tous ces points, la majorité d’élus a décidé de siéger».

Question: pourquoi l'UDPS, ce parti qui se pare de vertu démocratique n'a pas fait cet exercice avant que son président ne décrète qu'aucun élu n'irait sièger au parlement ?

Gèrer le pays comme l'est l'UDPS ne nous fera pas sortir de l'auberge...
Thumbs Up Thumbs Down
1
At Loba nayo masta on 03/03/2012 13:41:06
avatar
tu ne comprend tjours pas frero, que la race n'a rien avoir... les colombiens, les bresiliens, boliviens etc... ne sont pas de blancs.... dans ce foutu monde, le respect se merite, se gagne... tant que les politiciens congolais servirons leur ventres et le peuple sera renferme dans la peur, rien ne changera... pense tu que le traitetement de congolais dans l'histoire est pire que les juifs ou les indiens d'ameriques... penses-tu que comme par miracle la majorite de parlementaires et senateurs changeaient leurs coeurs instantanement et se repentaient, le pays n'iraient -il pas mieux? mais non, ils servent leurs ventres.... le voleur profite losqu'il y a une porte ouverte... les occidentaux ne controllent pas tout..
Thumbs Up Thumbs Down
0
LOBA NA YO MASTA on 04/03/2012 18:50:17
avatar
Vous ignorez complètement l'histoire de l'Amérique bien dite LATINE.Ce sont les Portugais et Espagnols qui ont envahi cette partie du monde,et qui la contrôlent.Et,ils ne peuvent qu'être un peu cléments avec les frères de sang.
Seul le métissage avec nos ex-colonisateurs contraindra l'Union Européenne,qui a Bruxelles comme capitale,de favoriser la vraie démocratisation de notre Pays,car ils ne sauront jamais supporter voir leurs frères de sang golgotter dans cet Enfer de l'Afrique Centrale qu'est notre Pays.Voilà une solution intelligente et un atterrissage en douceur et une garantie durable des intérêts de toutes les parties,si nos députés et nos Politiciens nous aiment réellement.Eux tous qui n'hésitent pas à envoyer leurs frères en Occident,sans commpter d'énormes sommes d'argent qu'ils y cachent.Alors pourquoi ne pas ramener cette Europe chez nous par la double nationalité,et faire profiter ce bonheur à tous ces Kongolais qui n'auront jamais de moyens pour y aller?
Question seulement de se débarrasser de son égoïsme et de sa naïveté.
Thumbs Up Thumbs Down
0
DRZDX... on 03/03/2012 08:45:37
avatar
Tshisekedi ne réussira que quand il commencera à apprendre à écouter le Peuple,et éviter de se croire le seul universitaire intelligent de ce Pays.
Une cellule à l'écoute du Peuple doit déjà être organisée au sein de ce Parti,déjà considéré comme patrimoine national,et non un seul fait appartenant à un petit groupe d'individus limités se trouvant à Limete.
Thumbs Up Thumbs Down
-4
At Loba nayo masta on 03/03/2012 02:09:50
avatar
Je ne sais pas si tu te rend compte de ce que tu dis.. le monde change, oui..mais le pays Colombie, Bresil etc.. penses tu qu'il n' y a pas de multinationels qui investissent dans ses pays.. ont-ils massacres leur population? la tricherie, le meurtre politique se fait-il dans ce pays comme au Congo......Nous avons besoins des institutions fortes, non pas d'homme fort..qu'est ce que ce parlement a 2/3 non elus, mais nommes, fera pour defendre le peuple..c'est une honte ..ils ont fait de ventre leur dieu.. le parlement 2006 et 2012 sont la pour servir oligarchie au service du Rwanda et de la maffia internationale...
Thumbs Up Thumbs Down
3
LOBA NA YO MASTA on 03/03/2012 08:35:48
avatar
Il faut mener une lutte intelligente et complète,à l'intérieur et à l'extérieur.
Martin Fayulu a raison,quand il dit qu'il va au Parlement pour y réclamer la vérité des urnes,sûrement par une pétition qui pourra aboutir à un référendum populaire sur toute la question telle que réclamé par l'Eglise Catholique.
Moi qui vous parle,je ne suis pas un député,mais je contribue seulement à la lutte de mes frères Kongolais pris en otage et sacrifiés sur l'autel des intérêts immoraux des puissants de ce monde.
Les Sud-Américains et autres dont vous parlez sont leurs frères de race(des Blancs),tandis que nous les nègres bantous ,nous sommes traités différemment.Surtout que nous sommes la seule colonie sérieuse que possédait la Belgique.Cette pauvre Belgique ne pouvant qu'être trop méchante par rapport aux autres Pays Occidentaux qui en ont plus.
Il faut être réaliste,et donner le traitement adéquat à une maladie bien définie et diagnostiquée.
Quand le diagnostic est mal fait,la maladie Kongolaise risque de durer longtemps et inutilement.
Il faut une solution urgente et efficace,et éviter des solutions qui mènent au versement de sang humain,qui a déjà trop coulé plus que nulle part ailleurs.
Thumbs Up Thumbs Down
0
LOBA NA YO MASTA on 03/03/2012 00:21:57
avatar
Ce Parlement nous appartenant à nous tous,l'UDPS a bien fait d'écouter nos sages conseils d'éviter la chaise vide.
Voici les avantages à tirer:
1.Pétitions pour réclamer la vérité des urnes.
2.Faire voter la loi sur la double nationalité(sinon par une pétition et référendum) ,nationalisant tous les investisseurs étrangers pour annihiler les méfaits des multinationales qui sont à la base de nos guerres intestines inutiles et notre sous-développement voulu et programmé.
3.L'argent dont l'UDPS a aussi besoin pour sa politique.
4.Contrôler aussi désormais la CENI.
Et,l'UDPS devra être sûre de notre soutien de l'extérieur,comme elle commence à co-gérer avec nous,qui avons compris que les marches,villes mortes et grèves ne pouvaient en aucun cas faire fléchir les multinationales(qui achalandent et entretiennent nos Forces de sécurité) dans leurs intérêts immoraux.
Seules les solutions intelligentes peuvent sauver ce Peuple longtemps meurtri et assassiné,et lui épargner d'autres tueries inutiles.
Le mode ayant changé,il faut aussi changer des méthodes,sachant bien que nous sommes à l'ère de la mondialisation et de la métaphysique.
La RD Congo est une Nation à vocation multiraciale,pour sa survie au regard de ses immenses richesses.
Tout égoïsme de nos politiciens ne fera qu'exacerber nos souffrances.
Même Patrice Eméry Lumumba l'avait souhaité au lendemain de son discours catastrophique,quand il caressait déjà un rêve de voir un jour les Belges et les Kongolais former un seul et même Peuple.
Thumbs Up Thumbs Down
3
1 2 next total: 12 | displaying: 1 - 6

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0