Home» RDC» Justice»

Manque de nourriture : Risque de la malnutrition sévère à la prison centrale de Rutshuru

Font size: Decrease font Enlarge font
image Prison - Prisonniers Congolaiss

La prison centrale de Rutshuru placée dans la province du Nord-Kivu est en souffrance de la nourriture depuis plus d’un mois. Une situation précaire qui inquiète les responsables de cette maison de détention qui craignent que certains prisonniers soient atteints de la malnutrition sévère si cette situation perdurait.

Il s’agit de plus de deux cents détenus qui durant cette période de pénurie vivent grâce aux produits du champ communautaire de Nyongera, situé à une dizaine de km de Rutshuru-centre, où ils cultivent le haricot, la pomme de terre et certains tubercules. Mais la saison des récoltes n’est pas encore arrivée.

« Pour l’instant, c’est la disette totale dans cette prison. Il est vrai que certains reçoivent l’aide de leurs familles mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. La situation est donc critique », a commenté un prisonnier sous couvert d’anonymat au micro de la radio okapi.

Dans le même ordre d’idées, des sources proches des services pénitentiaires attribuent cette situation au manque de subventions publiques pour la prise en charge alimentaire des détenus. Tout en rappelant qu’au début octobre de cette année, la pénurie de nourriture était à la base de l’évasion d’un bon nombre des prisonniers de la prison centrale de Rutshuru.

Les sources de l’auditorat militaire, quant à elles, laissent entendre qu’au moins six détenus avaient été rattrapés par la police à Rutshuru, et devraient être remis aux responsables de la prison. Hélas que certains prisonniers évadés n’ont pas été retrouvés par les services et les forces de sécurité qui avaient pour mission  de retrouver les évadés. Notre source précise qu’il s’agit ici de prisonniers qui se sont évadés au début de ce mois d’octobre.

Evasion de trente-quatre prisonniers

La prison centrale de Rutshuru avait enregistré au total, trente-quatre prisonniers qui s’étaient évadés le 9 octobre dernier de la prison centrale de Rutshuru dans la province du Nord Kivu. Les autorités administratives et judiciaires ont été suspectées de créer l’insécurité dans ce territoire. Les sources locales évoquent des cas de braquage et de Kidnapping sur les axes Goma-Beni, notamment à Busendo en plein parc des Virunga.

Après l’enregistrement de l’évasion dans cette prison, les hommes armés ont aussi pillé deux véhicules en provenance de Beni, indiqués les mêmes sources. L’Association des chauffeurs du Congo parlait de plusieurs cas de braquages de moto taximen, enregistrés depuis l’évasion de quelques criminels de la prison de Rutshuru,  sur l’axe Rutchuru-Nyamilima.

Les sources judiciaires et pénitentiaires de Rutshuru qui s’appuient sur les propos des évadés rattrapés rapportent que l’une des causes majeures de cette évasion serait la faim. Elles indiquaient que c’est depuis le mois de septembre dernier que la prison de Rutshuru manquait de nourriture pour plus de deux cents détenus dont la plupart sont des militaires.

Par ailleurs, une demande a été faite par les habitants de Rutshuru aux responsables militaires de renforcer la sécurité au sein et autour de la prison pour éviter d’autres évasions. Ils avaient également recommandé aux autorités provinciales de pourvoir régulièrement la prison en nourriture.

[Jocelyne Wandje Mbote]


Cet article a été lu 3620 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0