Home» RDC» Justice»

RDC : Diomi NDONGALA fait l'objet de traitements inhumains, dégradants et cruels au CPRK

Font size: Decrease font Enlarge font
image Sit-in Londres - Libere DIOMI, CHALUPA, MOKIA et KIKUNDA

Dénonçant l'état de " mort civile " dans laquelle se trouve le porte-parole de la MPP incarcéré au CPRK, l'épouse du député Diomi écrit à Ban Ki-moon. Depuis plus de deux ans, Diomi Ndongala fait l'objet d'un " harcèlement politique ininterrompu à cause de ses opinions politiques et de sa volonté d'exercer sa liberté d'expression en tant que leader de l'opposition politique ". Et pour l'heure, Diomi Ndongala fait l'objet de traitements inhumains, dégradants et cruels au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK), alors que l'ordonnancement juridique congolais interdit formellement la détention préventive d'un député en fonction. Entre-temps, les députés britanniques initient une motion pour solliciter des protestations officielles contre l'incarcération du leader de la Démocratie Chrétienne (DC).

Profitant de la visite à Kinshasa, depuis hier mercredi 22 mai, du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, Patrizia Diomi, épouse du député national Eugène Diomi Ndongala, a adressé une " lettre ouverte " à ce haut fonctionnaire de l'ONU dans laquelle elle dénonce le calvaire que vit son mari.

" Le député de l'opposition Eugène Diomi Ndongala est un prisonnier politique placé dans un état de mort civile en violation de tous ses droits à cause de ses opinions politiques ", peut on lire en leader dans cette correspondance.

Patrizia Diomi informe le SG de l'ONU que son époux " est actuellement détenu arbitrairement à l'ex-prison de Makala, en violation de deux décisions de la Cour suprême de justice et de la constitution congolaise. Voilà pourquoi sa famille biologique et son parti dénoncent son état de prisonnier politique du régime en place à Kinshasa ".

Faisant le rappel des faits, l'épouse de Diomi note que depuis plus de deux ans, son mari fait l'objet d'un " harcèlement politique ininterrompu à cause de ses opinions politiques et de sa volonté d'exercer sa liberté d'expression en tant que leader de l'opposition politique ".

Et pour l'heure, ajoute-t-elle, " mon mari fait l'objet de traitements inhumains, dégradants et cruels au CPRK, alors que l'ordonnancement juridique congolais interdit formellement la détention préventive d'un député en fonction ".

C'est ce qui explique la grève de la faim illimitée qu'elle a entamée depuis le lundi 20 mai dernier jusqu'à la libération de son époux, face à " l'illégalité et à l'arbitraire ainsi qu'au déni de justice ".

Au regard de tout cette situation déplorable, elle demande à Ban Ki-moon " d'intervenir " personnellement afin que le député  Eugène Diomi Ndongala soit libéré.

Ce, conformément aux engagements souscrits par le gouvernement congolais dans le volet politique de l'accord-cadre d'Addis-Abeba par rapport à la relance du processus de démocratisation, l'arrêt de l'intolérance politique ainsi que le démarrage d'une réelle cohésion nationale.

Patrizia Diomi se dit certaine que Ban Ki-moon s'investira dans la promotion des valeurs démocratiques en RDC pour qu'elle devienne véritablement un état de droit où règne la liberté d'expression.

Motion des députes anglais pour libérer Diomi Ndongala

Entre-temps, au parlement britannique, la chambre des députés exprime sa vive préoccupation face au maintien en détention d'Eugène Diomi Ndongala. En effet, les députés anglais ont sollicité à leur gouvernement, le 14 mai dernier, des protestations officielles contre le gouvernement de Kinshasa afin que l'élu de Kinshasa soit libéré immédiatement.

Cette motion est encore sous examen, au niveau du bureau de cette institution britannique, qui la traite avec diligence.

[Lefils Matady]


Cet article a été lu 2256 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0