Home» RDC» Justice»

Enrichissement illicite : Adolphe MUZITO bientôt devant la justice en RDC

Font size: Decrease font Enlarge font
image Adolphe MUZITO - Premier ministre sortant de la RDC

L’inspecteur général de la police des parquets va déposer « le rapport des investigations sur la table du Procureur général de la République » portant sur des allégations de détournement de fonds publics et d’acquisition illicite de nombreux immeubles par Adolphe Muzito. L’affaire remonte au mois de février dernier, lorsque le député Gérard Mulumba (PPRD) alias Gecoco avait accusé par voies de presse Adolphe Muzito (PALU) de « détournements des deniers publics » en soutenant détenir des « preuves tangibles».

L’inspecteur général de la police des parquets, Christophe Dongo, a annoncé vendredi 11 mai à Kinshasa qu’il va déposer « le rapport (des investigations) bientôt sur la table du Procureur général de la République » portant sur des allégations de détournement de fonds publics et d’acquisition illicite de nombreux immeubles par le Premier ministre sortant Adolphe Muzito.

« Le rapport sera déposé bientôt sur la table du PGR », a-t-il déclaré à la radioTop Congo sans donner une date précise. Dans la foulée, il a salué la volonté du Premier ministre Augustin Matata de laisser les coudées franches au pouvoir judiciaire afin qu’il fasse librement son travail.

L’affaire remonte au mois de février dernier, lorsque le député Gérard Mulumba (PPRD) alias Gecoco avait accusé par voies de presse Adolphe Muzito (PALU) de « détournements des deniers publics » en soutenant détenir des « preuves tangibles», en  promettant de saisir le Procureur général de la République.

«Monsieur Adolphe Muzito a été inspecteur des Finances pendant de nombreuses années avant de se lancer en politique. Il a été député pendant trois ans, ministre du Budget pendant près de deux ans et Premier ministre pendant près de quatre ans. Dans ces conditions, il est donc normal qu’il puisse avoir des revenus personnels pouvant lui permettre de conclure un partenariat économique pour réaliser un projet immobilier comme c’est le cas pour bien d’autres Congolais dans la ville de Kinshasa», avait réagi le 13 mars 2012 Me Tshibangu Kalala, avocat de Muzito, au cours d’une conférence de presse.

Par la même occasion, il avait indiqué que son client « se réserve le droit de déposer une plainte auprès des instances judiciaires compétentes contre le député Mulumba Nkongolo pour être lavé de ces imputations dommageables ».

« Comme il a été cité nommément, il n’a qu’à se défendre », avait répondu à la radio Top Congo  le secrétaire permanent et porte-parole du Parti lumumbiste unifié, le député Godefroid Mayobo, en faisant remarquer que « cette affaire est privée et ne concerne pas le PALU ».


Cet article a été lu 5307 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0