Home» RDC» Justice»

Incendie : 50 prisonniers s’évadent d'une prison en RDC pour sauver leur vie

Font size: Decrease font Enlarge font
image Prison - Vue de la prison de Lodja

La prison de Kamituga vient de perdre environ 50 prisonniers à la suite d’un incendie qui a ravagé les maisons aux alentours de la prison. Les détenus ont forcé le portail de la prison et ont réussi à s’échapper, malgré les tirs de sommation et de dissuasion lancés par les gardes de la prison. Selon l’Agence congolaise de presse (ACP), ces derniers avaient pris la fuite pour sauver leur vie au moment où le feu avait atteint les murs de la maison carcérale. Parmi les évadés on note 16 voleurs à main armée condamnés et 34 prévenus détenus condamnés pour viol et meurtre.

Située dans la province du Sud-Kivu, plus précisément dans le territoire de Mwenga, la prison de Kamituga vient de perdre environ 50 prisonniers à la suite d’un incendie qui a ravagé les maisons aux alentours de la prison. Le feu a ensuite embrasé six autres maisons voisines situées aux abords de la prison de Kamituga. 

Alertés, les détenus ont forcé le portail de la prison et ont réussi à s’échapper, malgré les tirs de sommation et de dissuasion lancés par les gardes de la prison. Selon l’Agence congolaise de presse (ACP), ces derniers avaient pris la fuite lors de l’incendie sous prétexte qu’ils voulaient sauver leur vie au moment où le feu avait atteint les murs de la maison carcérale.

Parmi les évadés on note 16 voleurs à main armée condamnés et 34 prévenus détenus condamnés pour viol et meurtre.

Depuis cette évasion, la population vit dans une panique générale car elle se trouve à nouveau dans l’insécurité. Pour ce faire, le président de la société civile Kamituga recommande aux populations de collaborer avec la police nationale pour dénicher les évadés et les dénoncer avant qu’il ne soit tard.

D’autre part la société civile de Kamituga déplore cette évasion qui, selon elle, risque d’entrainer la recrudescence de l’insécurité dans la région. Elle condamne également la passivité des autorités du secteur, qui n’ont pas transféré à temps ces prisonniers à Bukavu, comme elle leur avait recommandé.

De son côté, le chef de poste d’encadrement administratif de Kamituga indique que tous les commissariats en dehors de Kamituga sont en alerte pour rechercher les évadés.  » La police et le parquet sont par ailleurs mis à contribution pour une réaction efficace « , a-t-il dit.

Ce dernier temps en République démocratique du Congo, les évasions dans les maisons carcérales deviennent  de plus en plus fréquentes. Dans la plupart de cas, c’est le mauvais état des bâtiments qui occasionne les évasions de détenus.

Selon la radio okapi, au mois de novembre, quatre détenus se sont évadés la nuit de samedi à dimanche 1er novembre dernier du cachot de l’auditorat militaire, garnison de Kipushi dans le Haut Katanga. Parmi ces évadés il y avait un capitaine de la 22ème région militaire poursuivi pour vol à main commis dans la localité de Luisha à 90 km de Lubumbashi sur la route de Likasi. Selon l’auditeur de Kipushi, ces détenus ont cassé une partie du mur pour se frayer le passage à l’insu des militaires de garde du cachot.

[Princesse Iso Bomba]


Cet article a été lu 2092 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0