Non paiement salaire : Vers une paralysie des activités dans une vingtaine d'écoles au Nord-Kivu

Font size: Decrease font Enlarge font
image Ecole primaire de Dungu

Grogne dans l'enseignement primaire et secondaire dans les territoires de Walikale et de Rutshuru, dans la province du Nord Kivu, où une dizaine d'écoles s'apprêtent à observer un mouvement de grève pour revendiquer le non paiement de leur salaire.

La Société civile du Nord Kivu qui tire la sonnette d'alarme, redoute qu'on se dirige vers une paralysie des activités dans une vingtaine d'écoles en territoires de Walikale et de Rutshuru. Elles sont au total 13 écoles du territoire de Walikale dont les enseignants menacent d'aller en grève. Ces écoles de la zone éducationnelle d'Ikoyo, dépendant de la Sous-division scolaire Walikale III, sont situées  en groupements d'Ikovo et de Kisimba, en collectivité de Wanyanga, dans le Territoire de Walikale.

Les écoles concernées par ce mouvement de grève ne sont autres que les EP. Buhimba, Bukumbirwa, Bushalingwa, Buleusa, Ikobo, Butsimula, Rusamambu, Robengala, Mbila et Ngomito ainsi que les établissements d'enseignement secondaire Rusamambu, Buleusa et Buhimba.

En fait, les enseignants des Ecoles Primaires précitées sont impayés depuis trois mois alors que ceux des établissements secondaires sont tout simplement  non payés (NP) depuis toujours en dépit de leur mécanisation, ainsi que de leurs écoles respectives.

A en croire la Société civile du Nord Kivu, s'agissant des enseignants des écoles primaires, l'organisation non gouvernementale CARITAS qui s'occupe de la paie des enseignants au nom de l'Etat congolais avait exigé à ce que ces enseignants se rendent chaque fois à Pinga pour leur paiement.

Pour les enseignants, cette zone située à deux jours de marche de leurs milieux leur est inaccessible et dangereuse, à cause surtout de la présence des groupes armés notamment des FDLR, des miliciens Rahiya Mutomboki ainsi que de Nduma-Defense du général autoproclamé Tabo-Taberi Cheka.

Par ailleurs, renseigne-t-on, au nord du Territoire de Rutshuru, dans la sous-division scolaire de Nyanzale, dans le groupement de Kanyabayonga, en chefferie de Bwito, les enseignants d'une dizaine d'écoles se disent également confrontées au même problème de non paiement. Ici, les enseignants sont appelés à se rendre à Katwe/Kabati, en groupement de Mutanda, situé à plus ou moins 54 kilomètres de leur milieu, ce qui leur coûte 30 dollars américains comme frais de transport sur un montant inférieur ou égal à 80 dollars américains, à défaut de 3 jours de marche pour un aller-retour à pieds.

De même, souligne-t-on, les routes étant pleines des FDLR, nombreux sont ceux qui retournent chez-eux déjà dépouillés de tout par ces inciviques qui les attendent au retour.

Ainsi, note la coordination de la Société civile du Nord Kivu, " Les enseignants de 13 écoles de la sous-division Walikale III ainsi que ceux d'au moins 10 écoles de la sous-division de Nyanzale, victimes de cette situation ont alerté notre structure pour plaider leur cause ".

Ces enseignant menacent donc d'entrer en grève d'ici 7 jours au cas où CARITAS ne parvient pas à effectuer leur paiement au niveau de la paroisse catholique St Charles Lwanga de Rutshuru (en groupement Kanyabayonga, chefferie  de Bwito), un milieu qui leur est tous accessible et sécurisé par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), soutiennent-t-ils.

Voilà pourquoi, la coordination provinciale de Société civile du Nord-Kivu qui se préoccupe de cette situation, en appelle à l'implication de la coordination nationale de CARITAS et invite le Gouvernement tant provincial que national de s'y pencher en vue d'éviter la grève qui paralyserait d'avantage le secteur éducatif au Nord-Kivu.

Dovin Ntelolo Diasonga


Cet article a été lu 4083 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0