RDC : 100 millions USD pour réhabiliter 1000 écoles

Font size: Decrease font Enlarge font
image Ecole primaire de Dungu

En marge de l’édition 2013 de l’examen d’Etat, le Premier ministre Matata Ponyo a annoncé que son Gouvernement, sur instruction du chef de l’Etat, va mettre à la disposition du secteur de l’éducation 100 millions Usd pour une réhabilitation rapide de 1000 établissements scolaires sur toute l’étendue du territoire national. Ce financement, le plus important du genre depuis 1960, permettra la réhabilitation des établissements scolaires, dans le but d’offrir aux enseignants et aux élèves de bonnes conditions de travail et d’études. A cette occasion, le chef du Gouvernement a exhorté les finalistes des humanités participant à la session ordinaire de l’Examen d’Etat 2012-2013, à réaliser un meilleur score pour faire honneur au chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, qui place l’éducation parmi ses priorités.

C’est hier lundi 24 juin qu’a débuté la session 2013 de l’examen d’Etat. Environ 545.000 élèves réguliers et autodidactes ont fait face sur l’ensemble du territoire à cet examen qui donne la clé pour l’inscription à l’Université en Rd Congo. Pour ce faire, le chef du Gouvernement lui-même, Augustin Matata Ponyo a abandonné son bureau luxueux de la commune de la Gombe pour se retrouver au Collège Prince de la Paix dans la commune de Mont Ngafula.

C’est ici où le Premier ministre Matata Ponyo a annoncé que son Gouvernement, sur instruction du chef de l’Etat, va mettre à la disposition du secteur de l’Education 100 millions Usd pour une réhabilitation rapide et en toute urgence de 1000 établissements scolaires sur toute l’étendue du territoire national.

Signe qui traduit l’importance que le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, accorde au secteur de l’éducation. Ce financement, le plus important du genre depuis 1960, mis à la disposition du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) permettra la réhabilitation des établissements scolaires, dans le but d’offrir aux enseignants et aux élèves de bonnes conditions de travail et d’études Au cours de cette visite, le Premier ministre congolais, Augustin Matata Ponyo, a exhorté les finalistes des humanités participant à la session ordinaire de l’Examen d’Etat 2012-2013, à réaliser un meilleur score pour faire honneur au chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, celui qui a placé l’éducation parmi ses priorités.

Matata Ponyo, qui venait de rendre une visite d’encouragement aux candidats des épreuves au Collège Prince de Paix, dans la commune de Mont-Ngafula, s’est dit très heureux de constater que les examens se déroulent dans de bonnes conditions.

« Nous sommes venus encourager les enfants à passer les épreuves dans des conditions de sécurité », a déclaré le Premier ministre au terme de sa visite au centre du Collège Prince de la Paix, avant de souligner que dans l’Est de la Rdc, le gouvernement a pris toutes les dispositions pour que la session ordinaire de l’Examen 2013 se déroule dans des conditions acceptables.

Par ailleurs, M. Matata Ponyo, a appelé les filles finalistes des humanités et participant à l’Examen d’Etat 2013 « à être aussi performantes que les garçons ». Répondant à une question de la presse, le ministre de l’EPSP, Maker Mwangu Famba, qui accompagnait le Premier ministre, a, pour sa part, indiqué que 545.000 candidats finalistes sont attendus à la session ordinaire de l’Examen d’Etat, qui se déroule du 24 au 27 juin 2013, sur l’ensemble du territoire national et dans les centres frontaliers.

Des défis à relever

A ce jour et à l’échéance de l’année 2015, le Gouvernement de la République doit réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), notamment l’éducation de base universelle et ce dans le cadre de l’initiative « Education d’abord ». Pour ce faire, le ministère de l’EPSP devra apporter les réponses aux questions ci-après : Combien d’écoles faut-il pour atteindre la scolarisation universelle en RDC ? Combien d’enseignants ? Quel est le coût global ? Comment les conflits impactent-ils sur la scolarisation des enfants ? Quelles solutions pour scolariser les enfants dans les zones de conflits ?

Pour relever ces défis, il a été convenu avec le Secrétariat Permanent du Partenariat Mondial de l’Education d’un calendrier pour les prochaines étapes avant l’entrée en vigueur du don de 100 millions de dollars américains. Dans cette même optique, il est noté des avancées significatives pour un prochain financement de la part de la Fondation Qatar avec l’Initiative « Eduquer un enfant » de Son Altesse Sheikha Moza Bint Nasser. Il est prévu une visite de l’équipe de la Fondation Qatar en Rdc dans les prochains jours pour ce faire.

Le ministère de l’EPSP veut relever le défi, celui de ramener tous les enfants à l’école afin d’aboutir à un taux de scolarisation de 100% au niveau du primaire et est déterminé à employer de grands moyens, si nécessité il y a, pour y arriver car le nombre d’enfants en dehors du système éducatif est de 3,5 millions. En effet, l’initiative « Education d’abord » démontre l’importance de l’Education et justifie le choix du président de la République Joseph Kabila Kabange, d’inscrire l’éducation parmi les secteurs prioritaires.

C’est ici l’occasion de saluer les efforts du Gouvernement congolais pour relever les défis de l’éducation universelle, notamment en augmentant la part du budget allouée au sous-secteur de l’EPSP, en ouvrant un compte spécial « Education », en développant un partenariat public-privé fructueux et en instaurant un dialogue avec tous les partenaires éducatifs.

[L’Avenir]


Cet article a été lu 5191 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0