RDC : En Equateur, la population est exposée à un regain d’insécurité

Font size: Decrease font Enlarge font
image Réfugiés Centrafricains en RDC

Le 2 aout 2015 avons appris de la radio okapi que les habitants des quartiers Plateau, Bokotola, Mbandaka III, Mbandaka I, Bralima, à Mbandaka dans l’Equateur témoignaient de la baisse de l’insécurité et de la psychose dans la ville. Ces habitants attribuent l’embellie de la situation sécuritaire aux patrouilles mixtes FARDC-PNC, instaurées par le commandant 13eRégion militaire, Johnny. Et voila aujourd’hui, cette même population dit être exposée à un regain d’insécurité causé par des hommes à mains armées, qu’elle est cible de pillages et d’attaques répétées. Ce n’est pas la première fois que la ville connaît de telles poussées d’insécurité. Devant ces hommes déterminés et bien organisés, la population a peur, avait laissé entendre, le représentant de la société civile de cette ville.

Selon le président de la Société civile de la province de l’Equateur, il ne se passe pas une nuit sans que des cas de visites nocturnes ne soient signalés.  » Il s’agit d’hommes en uniformes et armés « , précise-t-il.  » Selon lui, la population de la capitale de l’Equateur vit dans un état de  » psychose généralisée « , parce que  » ces gens viennent de nuit avec armes et véhicules, pour emporter leur butin « .

Des hommes  » suffisamment renseignés sur leurs cibles « , parce qu’ils demandent des choses bien précises, qu’ils retrouvent de fait chez les victimes.  » Ils défoncent la porte, arrivent en groupe, et pendant qu’ils opèrent, il y a une ceinture de sécurité qui se forme tout autour pour dissuader toute intervention des voisins. Et ils repartent calmement comme ils sont arrivés. « 

Une parade mixe faite à Mbandaka

Pour répondre à la préoccupation de la population, le Général de Brigade Michel Ekutsu, commandant second chargé des opérations et renseignements à la première zone de défense, a présidé le week-end dernier à Mbandaka, une parade mixte regroupant les éléments des Forces armées de la RD Congo et de la police nationale congolaise dans le cadre d’une mission de 3 jours consacrée à la recherche de la paix, à la suite de l’insécurité perpétrée par des bandits à mains armées au chef-lieu de la nouvelle province de l’Equateur, rapporte l’Agence congolaise de Presse.

Au cours de sa causerie morale, l’occasion lui a été offerte pour palper du doigt les réalités du le terrain où il a relevé quelques difficultés d’ordre social auxquelles sont confrontés les hommes en uniformes de la garnison de Mbandaka entre autre l’impayement des salaires de certains militaires et policiers qui, selon lui, constitue un réel problème pouvant être l’un des facteurs susceptibles de favoriser l’insécurité dans la ville.

A cet effet, il a promis de faire rapport à la hiérarchie pour décanter cette situation. Le Général de Brigade Ekutsu a exhorté les hommes de troupes d’appuyer les efforts de paix déployés par le commandant suprême des FARDC et de la PNC Joseph Kabila Kabange dans cette période où l’insécurité a élu domicile dans la ville de Mbandaka, avant de les inviter à rester aux aguets pour barrer la route à tous les hors-la loi. Pour réussir, il a insisté sur la collaboration qui doit exister entre les forces de l’ordre et la population civile pour favoriser le succès et la victoire définitive.

En outre, le commandant second de la première zone de défense a, au cours de sa rencontre avec la coalition des plates-formes de la société civile, exhorté la population civile à mettre en exergue l’esprit patriotique pour dénoncer et décourager ces malfaiteurs. Il a rassuré cette population sur la cohabitation harmonieuse avec les militaires et les policiers qui sont conscients de leur mission de « protecteurs du peuple ».

La sécurité des biens et des personnes a été au centre de différentes séances de travail qu’il a eues, durant son séjour, avec les autorités politico-administratives, militaires, de la police et de la sécurité provinciale ainsi que de la coalition de 3 plates-formes de la société civile, au cours desquelles des nouvelles stratégies ont été adoptées pour mettre un terme à la recrudescence du banditisme à Mbandaka.

Signalons que le Général de Brigade Ekutsu est arrivé jeudi à Mbandaka pour s’enquérir de la situation d’insécurité déplorée ce dernier temps dans la ville créée par des bandits à mains armées appuyés par certains hommes en uniforme.

[Jocelyne Wandje Mbote]


Cet article a été lu 2708 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
2.00