Consultations de « KABILA » : A Beni, la question la plus épineuse est celle liée à l’insécurité

Font size: Decrease font Enlarge font
image Julien PALUKU KAHONGYA

Les différentes couches de la population de Beni, consultées le vendredi 19 juin 2015 par le gouverneur Julien Paluku Kahongya du Nord-Kivu, ont jugé « la plus épineuse » la question de l’insécurité dans leur province.

Ils ont donc essentiellement évoqué des préalables sécuritaires pour la tenue du dialogueannoncé par le président Joseph Kabila, en conformité avec l’Accord-cadre d’Addis-Abeba  pour la paix, la sécurité et la coopération en République démocratique du Congo(RDC) et dans la région des Grands Lacs.

Pour le délégué de la jeunesse de Beni-Lubero-Butembo, en plus de l’organisation des élections dans  strict respect de la Constitution, « la question la plus épineuse est celle  liée à l’insécurité » qui conditionne non seulement l’organisation des élections voulues apaisées mais aussi le dialogue.

« On ne saura pas mobiliser toute la population dans une situation caractérisée par l’insécurité », a-t-il fait remarquer, estimant qu’un débat intégral autour de cette question constitue une impérieuse nécessité dans la mesure où la région de Beni sort d’une période trouble marquée des tueries attribuées aux rebelles de souche ougandaise de l’Alliance défense forces (Adf).

Cette étape de Beni, où l’hôtel de ville a servi de cadre aux consultations, a été une occasion pour une vingtaine de couches consultées de verser sur la table du gouverneur Julien Paluku Kahongya, les desideratas pour un atterrissage en douceur du processus électoral déjà amorcé pour le bien des tous les congolais.

Mutation des agents des services spécialisés

D’autres préalables tels que la réhabilitation des routes, la relève et/ou la mutation des agents des services spécialisés ayant fait longtemps dans la région, l’intégration dans le fichier électoral de nouveaux majeurs sont parmi tant d’autres les préoccupations des personnes consultées.

La primeur de toutes ces préoccupations est réservé seront soumises au chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, initiateur des consultations  a garanti  le chef de l’Exécutif provincial au Nord-Kivu.

Ce sont au total soixante-trois couches sociales diversifiées auxquelles  le Gouverneur Julien Paluku a prêté une oreille auditive au terme de trois jours pleins des travaux ayant constitué une occasion pour les uns et les autres d’apporter leur contribution au processus à Goma comme à Beni.


Cet article a été lu 3364 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0