En Ouganda, la reconstitution de l’ex-M23 se confirme et se précise

Font size: Decrease font Enlarge font
image Julien PALUKU - Gouverneur du Nord-Kivu

Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, affirme avoir appris la tenue de « réunions en Ouganda pour la reconstitution de l’ex-M23 mué en MCRC ».

« Depuis bientôt une semaine, nous avions appris qu’il y avait des réunions secrètes en Ouganda pour la reconstitution de l’ex-M23 (qui) se serait mué en Mouvement chrétien pour la reconstruction du Congo (MCRC). C’est le nouveau nom qu’on veut donner à ce mouvement rebelle », a-t-il déclaré à Radio Okapi.

« Et nous nous interrogeons si la présence de l’armée rwandaise sur le sol congolais ne constitue pas une diversion pour permettre à ce mouvement de nous infiltrer lorsque nous aurons tous l’attention focalisée sur cette incursion», a-t-il ajouté.

Les FARDC déployées à la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda

S’agissant de l’incursion d’une centaine de militaires rwandais dans le parc des Virunga, Julien Paluku a annoncé le déploiement des Forces armées de la RDC pour sécuriser les frontières avec le Rwanda et l’Ouganda.

«Parmi les mesures prises il y a notamment la sécurisation de nos frontières, parce que depuis bientôt une semaine, nous avions appris qu’il y avait des réunions secrètes en Ouganda pour la reconstitution de l’ex-M23», a affirmé le gouverneur du Nord-Kivu.

Par ailleurs, a-t-il entrevu, « il peut y avoir des forces négatives qui pourraient éventuellement profiter de ces genres de climat de tension pour entrer au Rwanda et amener ce pays à dire qu’il a reçu des FDLR qui sont entrés chez nous et usons du droit de poursuites ».

Toutefois, a rassuré le gouverneur du Nord-Kivu, « cette situation ne va pas perturber les élections et le processus de développement de la province ».

== // ==

Mouvement chrétien pour la reconstruction du Congo (MCRC), nouveau groupe rebelle soutenu par le Rwanda

Depuis quelques jours on parle d’une nouvelle incursion de l’armée rwandaise sur le sol congolais, notamment à l’Est dans le Parc Virunga, où cette armée occupe déjà quelques localités. Selon nos sources proches du ministère de la défense rwandaise, cette incursion est un signe avant couleur d’une nouvelle rébellion congolaise soutenue par l’armée rwandaise pour essayer encore une fois d’occuper les terres congolaises anciennement contrôlées par le M23.

Comme nous n’avons pas cessé de le dire, la guerre infinie à l’est de la RDC prend source dans les fameux accords de Lemera, selon lesquels les pays qui ont envahi le Zaïre en 1996, sous le drapeau d’AFDL, le Rwanda, l’Uganda et le Burundi, ont obtenu le droit d’occuper un territoire congolais qui s’étend sur la longueur de 300 Km à l’intérieur da la RDC, pour pretexte de sécuriser leurs territoires contre l’insurrection d’eventuels rébelles.

Ainsi l’article 4 de ces fameux accords dit ceci:

Art.4. Prêchant le panafricanisme, l’Alliance s’engage à céder 300 kilomètres aux frontières congolaises, à l’intérieur du pays, pour sécuriser ses voisins Ougandais, Rwandais et Burundais contre l’insurrection rebelle.

Voilà se qui explique les incursions répetées de l’armée Rwandaise et le silence radio de la part du gouvernement congolais, car Joseph Kabila s’est engagé à appliquer ces accords à la lettre. Ceci donne aussi une explication claire aux gens qui ne veulent rien comprendre sur la lutte des FDLR, car pour Paul Kagame, les FDLR occupent une partie de son territoire (congolais). Ceci étant, Paul Kagame a juré de réccupérer son territoire à tout prix, raison pour laquelle, il vient de former un nouveau groupe rebelle, nommé MRC en sigle, MOUVEMENT DE RECONSTRUCTION DU CONGO, qui va revendiquer la mise en application des accords de Nairobi, signés entre le M23 et le gouvernement congolais fin 2013.

Cette décision de Paul Kagame intervient après avoir constaté que les opérations conjointes avec les FARDC, « Sukola2″, qui se déroulent au Kivu depuis le mois de Février contre les FDLR ne donnent pas des résultats tant attendus, à savoir le retour forcé des réfugiés hutu, qui vivent sur le « territoire congolais de Paul Kagame » depuis 21 ans. Par contre l’armée de Paul Kagame et de Joseph Kabila ont subi beaucoup de pertes, dont un Col tutsi rwandais, Raphael Bwire alias Bawili, infiltré dans les FARDC, qui est décédé avec tout son entourage, lors d’une embuscade dans le parc Virunga le 06-04-2015.

La mort de ce Col a causé beaucoup de polémique surtout concernant dans quel pays il devrait être enterré. Selon les informations provenant des militaires FARDC, l’armée rwandaise avait insisté que le Col Raphael Bwire soit enterré en RDC, pour montrer qu’il était un vrai congolais, mais il y a eu une intervention musculeuse de la part de sa famille, dont ses parents qui résident au Rwanda et qui voulaient enterrer leurs fils dans le pays de ses ancêtres. Les parents ont même fait recours à des photos de leur fils en tant qu’un petit gamin pour démontrer aux FARDC qu’il n’était pas congolais. Le bras de fer entre l’armée rwandaise et la famille du Col Raphael s’est terminé par la victoire de la famille, et le col Raphael Bwire a été enterré au Rwanda le 17-04-2015.

Se basant sur ces échecs de l’opération baptisée « Sukola 2″, Paul Kagame a décidé d’enlever le masque est d’attaquer officiellement la RDC en envoyant son armée accompagnée des anciens membres du M23. Selon les informations qui nous arrivent depuis le Nord-Kivu, ces militaires rwandais signalés sur le sol congolais, depuis hier ont progressé vers la localité de Ngungu dans le territoire de Masisi, une localité très connue pour être le fief de toutes les rébellions tutsi soutenues par l’armée rwandaise, qui ont fait rage au Nord-Kivu depuis une vaingtaine d’année. Soyons prêts pour la guerre, et essayons de faire échec à ces malfaiteurs qui se sont décidés de détruire toute la région des grands-lacs d’afrique.

== // ==

Les fameux accords

Voilà l’extrait de l’ACCORD DE LEMERA, qui est en réalité la vraie cause de la guerre au grand Kivu. Lisez bien l’article 4 vous comprendrez mieux pourquoi toutes les guerres se déroulent aux frontières entre RD Congo et le Rwanda, l’ouganda et le Burundi.

Le 23 Octobre 1996 par les camarades fondateurs de l’AFDL ( NDRL : Il

s’agit de Laurent Kabila du PRP, « Parti de la Révolution Populaire », de André

Ngandu Kisase du MNC/L-CNRD « Mouvement National Congolais/Lumumba -Conseil

National de résistance pour la démocratie », de Anselme Masasu du MRLZ, « Mouvement Révolutionnaire pour la libération du Zaïre », de Deogratias Bugera De l’ADP « Alliance Démocratique des peuples » et de Bizima Kahara, qui les a approuvés; 

Art.1. Il est Créé en ce jour du 23 octobre 1996 à l’hôtel Lemera, une

Alliance des Forces Démocratique pour la Libération du Congo qui sera soutenue

militairement par les forces combattantes de l’AFDL.

Art.2. Le sol et le sous-sol congolais appartiennent à l’Alliance.

Art.3. L’Alliance devra demeurer une institution de l’Etat canalisatrice de l’idéologie de libération. 

Art.4. Prêchant le panafricanisme, l’Alliance s’engage à céder 300 kilomètres aux frontières congolaises, à l’intérieur du pays, pour sécuriser ses voisins Ougandais, Rwandais et Burundais contre l’insurrection rebelle.

Art.5. Dès que l’Alliance aura gagné la victoire, une rétribution spéciale sera allouée aux Alliés. Sa détermination est de la compétence de l’instance supérieure de l’Alliance. 

Art.6. Tous les politiciens des années soixante en RDC et ceux ayant collaboré avec le régime Mobutu seront mis en retraite politique.

Art.7. La nationalité congolaise sera accordée collectivement aux « camarades Banyamulenge et aux autres populations d’origine rwandaise » établies au pays avant la date de l’indépendance de notre pays ( le 30 Juin 1960)

Art.8. L’Anglais et le Swahili devront concurrencer le français dans

l’espace linguistique de notre pays.

[avec Ngendahayo Damien, Ikazeiwacu.fr]


Cet article a été lu 3789 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0