RDC : L’insécurité s’intensifie au Nord-Kivu

Font size: Decrease font Enlarge font
image FDLR - Rebelles hutu rwandais, Est de la RDC.

L’insécurité s’intensifie dans les territoires de Rutsuru et de Nyiragongo, dans la province du Nord-Kivu (Est de RD Congo) avec l’opération Sokola II visant le désarmement forcé des rebelles rwandais des FDLR, en vue de la restauration de la paix, « rien que la paix » souhaitée par les populations civiles.

A Rutsuru d’abord. Une personne a été tuée, une autre blessée à coups de poignard et une troisième emportée en brousse. Ces faits se sont passés la nuit de dimanche 12 à lundi 13 avril 2015 à Buramba, en groupement de Binza, lors d’une incursion d’hommes armés dans ce petit village situé à environ 35 Km de Kiwanja, sur la route Ishasha.

Une confusion règne autour de l’identité des auteurs et des circonstances de la mort de cet habitant de Buramba du fait qu’il y avait plusieurs intervenants sur le terrain.

Non loin de là, à Katwiguru (à  25 Km sur la route Kiwanja – shasha), un autre civil a été tué, lui aussi par balle dimanche soir. « Des membres d’un groupe armé qui quittaient Nyabanira ont tiré des balles, visiblement pour se frayer un passage. Ces hommes traversaient la route en direction du Parc national de Virunga, à l’ouest de Katwiguru », selon le chef de groupement de Binza.

Une semaine « ensanglantée » à Nyiragongo

L’insécurité règne également en territoire de Nyiragongo, où quatre personnes ont été tuées et sept autres blessées par balles en moins d’une semaine lors des incursions et embuscades d’hommes armés qui se livrent aussi au pillage des biens de la population.

Pas plus tard que dimanche 12 avril 2015, le corps sans vie d’une fille a été découvert au village Kibangarame en groupement Munigi. La victime aurait été étranglée entre vendredi 10 et samedi 11 avril par des personnes non encore identifiées.

A Mwaro, dans ce même groupement, un chauffeur d’un camion a été assassiné par des hommes armés. Dans la nuit de samedi à dimanche 12 avril, des hommes armés assimilés aux combattants des FDLR ont tiré sur un camion de marque Fuso au village Buma. « Ils ont blessé trois personnes », a indiqué la société civile.

La nuit de mercredi 8 avril à jeudi 9 avril 2015, des hommes armés ont fait incursion dans la localité de Ngobera en groupement Buhimba vers 20 heures (18h00 TU). Ils y ont tué une personne et pillé du bétail.

A la suite de tous ces drames, la société civile de Nyiragongo plaide pour « la protection des civils par les autorités compétentes ».

« Il s’agit de cas de banditisme. L’armée et la police suivent de très près cette situation. Des dispositions sont déjà envisagées pour sécuriser la région », ont rassuré les responsables militaires en secteur de Nyiragongo.


Cet article a été lu 4138 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0