RDC : Kiwanja sous contrôle de l'armée congolaise

Font size: Decrease font Enlarge font
image FARDC

L'armée congolaise est entrée dimanche matin à Kiwanja, jusque-là sous contrôle de la rébellion M23, a-t-on appris d'un officier de la mission locale de l'ONU. Le M23 était injoignable pour commenter ces informations. Le Rwanda menace la République démocratique du Congo (RDC) d’une opération militaire, en réaction à un bombardement vendredi 25 octobre 2013 sur son territoire qu’il attribue aux FARDC.

L'armée congolaise est entrée dimanche matin à Kiwanja, une localité de l'est de la République démocratique du Congo jusque-là sous contrôle de la rébellion Mouvement du 23 mars (M23), a-t-on appris d'un officier de la mission locale de l'ONU.

La Monusco (Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC) y est à présent déployée en lien avec les FARDC, les Forces armées de RDC, a déclaré à l'AFP cet officier, sans plus de précision. La Monusco dispose d'une importante base à Kiwanja, à environ 80 kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu.

"A Kiwanja, on signale la présence des FARDC", a confirmé à l'AFP un officier supérieur de l'armée congolaise.

Le M23 était injoignable pour commenter ces informations mais, dimanche matin, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, avait expliqué à l'AFP que les forces loyalistes progressaient vers Kiwanja.

Vendredi, de violents combats, les plus vifs depuis fin août, avaient éclaté dans la région de Kibumba, à une trentaine de kilomètres au nord de Goma. Samedi soir, l'armée avait affirmé avoir pris Kibumba, mais le M23 a parlé de propagande, tandis que l'officier de la Monusco a évoqué une prise partielle.

Le M23 est actif depuis mai 2012 au Nord-Kivu. Des experts de l'ONU accusent régulièrement le Rwanda et de l'Ouganda voisins de la RDC de soutenir la rébellion. Kigali et Kampala ont toujours démenti.

Le 10 septembre, des pourparlers de paix avaient repris entre l'armée et la rébellion à Kampala. Mais depuis leur suspension le 20 octobre, les craintes étaient grandes d'une nouvelle flambée de violence au Nord-Kivu, riche province agricole et minière déchirée par la guerre depuis une vingtaine d'années.

Le Rwanda menace de « faire mal » à la RDC

Le Rwanda menace la République démocratique du Congo (RDC) d’une opération militaire « avec une précision laser », en réaction à un bombardement vendredi 25 octobre 2013 sur son territoire qu’il attribue aux FARDC.

« S’ils (les militaires congolais) ne mettent pas un terme à cela, nous agirons sans attendre et cela fera mal. Nous le ferons avec une précision laser, nous savons d’où cela vient », a déclaré à l’AFP l’ambassadeur du Rwanda Eugène Richard Gasana aux Nations Unies,  après des discussions du Conseil de sécurité.

Il a précisé que « les soldats rwandais sont prêts à mener une opération chirurgicale en RDC si de nouveaux engins explosifs tombent au Rwanda ».

Après que des engins explosifs soient tombés sur le territoire rwandais après la reprise des combats entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les rebelles du M23 à Kanyamahoro et Kibumba (Nord-Kivu), un porte-parole de l’armée rwandaise a accusé les soldats congolais de « viser des civils ».

« Les FARDC ont repoussé le rebelles et leurs alliés ougandais et rwandais. Elles ont progressé de 800 mètres vers la frontière rwandaise. L’armée rwandaise, qui est la colonne vertébrale du M23, a commencé à paniquer. Ses soldats ont tiré des obus vers le Rwanda, afin de donner à Kigali l’excuse pour intervenir officiellement »,  disent sur les réseaux sociaux les FARDC citées par Radio Okapi.

La Monusco appelle à « un maximum de retenue »

« Extrêmement préoccupée » par la reprise des affrontements vendredi entre les FARDC et le M23 dans le territoire de Kibumba (Nord-Kivu), la Mission pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) exhorte les deux parties « à un maximum de retenue ».

« J’exhorte les deux parties à un maximum de retenue. J’appelle le M23 à retourner à la table des négociations, à Kampala », a déclaré le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler dans un communiqué rendu public vendredi 25 octobre 2013 à Kinshasa.

« Nous sommes déterminés dans nos efforts pour la protection des civils et la neutralisation de tous les groupes armés pour restaurer la paix et la stabilité », a-t-il insisté.

Les combats entre l’armée congolaise et le M23 ont repris vendredi dans la matinée au centre de Kibumba dans le territoire de Nyiragongo. Après une accalmie observée sur la ligne de front à Kibumba, les combats ont repris tôt dans la matinée à Kanyamahoro, à une dizaine de kilomètre au Nord de Goma en territoire de Nyiragongo, selon radio Okapi qui cite des sources concordantes locales.

Martin Kobler, qui a visité vendredi la ligne de front à Kibumba, a souligné que « le temps est venu de faire la paix », estimant que « la solution militaire seule ne réglera pas totalement cette crise du M23 ».

« C’est très important maintenant de rentrer à Kampala. J’appelle le M23 à rentrer à Kampala et  trouver une solution politique, parce qu’on n’a pas seulement des solutions militaires à ce conflit. Ce sera très bien si le M23 arrête la lutte et rentre à Kamapala pour négocier les articles qui restent, c’est seulement trois articles », a-t-il expliqué.

Soutenant que « la paix est mieux que la guerre », le chef de la Monusco a réaffirmé sa conviction que « c’est maintenant le temps de la paix, des négociations et non des luttes ; c’est clair pour tout le monde».

A en croire Martin Kobler, « on était tout près (du but) à Kampala » où se déroulent des pourparlers entre le gouvernement de la RDC et la rébellion du M23 depuis le 9 décembre 2012, sur instructions des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (CIRGL) réunis le 24 novembre 2012 dans la capitale ougandaise.

[avec Afp]


Cet article a été lu 4062 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0