RDC : Vives tensions intercommunautaires au Nord-Kivu

Font size: Decrease font Enlarge font
image Julien Paluku - Gouverneur

Depuis plusieurs semaines, de vives tensions intercommunautaires ponctuées de flambées de violence et d’affrontements entre groupes armés poussent la population à fuir, selon le comité international de la croix rouge. Les conséquences humanitaires pour les civils les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants, sont très importantes. A en croire le chef de la sous-délégation du CICR à Goma,  » Des milliers de personnes ont dû fuir leur village à la hâte, sans rien emporter. N’ayant plus accès à leurs champs, toutes ces familles dans la détresse n’arrivent plus à subvenir à leurs besoins. Les conditions de vie sont extrêmement difficiles, la situation sécuritaire est instable et les gens ont besoin de nourriture «.

Afin de répondre aux besoins les plus urgents, le CICR a débuté le 13 février une distribution de vivres aux populations déplacées et résidentes des villages sur l’axe Miriki-Kimaka, avec l’appui de la Croix-Rouge congolaise.

Quelque 6700 familles bénéficieront ainsi de vivres au cours de cette opération, qui a reçu l’aval de toutes les parties concernées. L’opération a été organisée conjointement avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’UNICEF à travers son programme de Réponse rapide aux mouvements des populations (RRMP), qui procèdent à des distributions similaires aux environs des villages de Luofu et Kataro.

Le CICR reste extrêmement préoccupé par ce regain de violence qui sévit dans la zone du Sud-Lubero, et par les conséquences humanitaires qui en résultent.  Il appelle les autorités locales, provinciales et nationales à prendre des mesures pour apaiser les tensions et assurer la protection des personnes touchées par le conflit et par l’insécurité.

Pour l’année 2015, le CICR a  effectué 282 visites auprès d’environ de 20’750 personnes détenues dans 47 lieux de détention civils ou militaires et assuré le suivi individuel de près de 1’130 d’entre elles ;  offert aux détenus la possibilité de maintenir le contact avec leurs proches grâce aux messages Croix-Rouge (MCR). Près de 3’350 MCR ont ainsi été échangés ;  poursuivi son assistance régulière à 10 dispensaires de prisons ;  alimenté plus de 2’880 détenus chaque mois à travers le pays grâce à un programme d’assistance nutritionnelle ;  pris en charge environ 3’800 détenus atteints de malnutrition aigüe par le biais de programmes d’assistance nutritionnelle adaptés ;  procédé à la réhabilitation d’infrastructures et d’installations sanitaires, ainsi qu’à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable dans 11 prisons du pays abritant au total plus de 17’200 détenus.

Plus d’engagement

Les déplacements incessants et répétés que génèrent le conflit armé et toute autre situation de violence continuent de provoquer de nombreuses séparations de membres de familles et particulièrement d’enfants, parfois au-delà des frontières du pays.

En collaboration avec la Croix-Rouge de la RDC (CRRDC), le CICR a poursuivi ses efforts pour permettre aux familles séparées de se retrouver ou de reprendre contact, en RDC ou dans les pays limitrophes. En 2015 :  744 enfants (parmi eux 432 enfants anciennement enrôlés auprès des forces et groupes armés) ont été réunifiés avec leurs familles ;  16 enfants ont été rapatriés par le CICR dans des pays tiers, afin d’être ultérieurement réunifiés avec leur famille ;  410 enfants anciennement enrôlés auprès des forces et groupes armés, préalablement réunifiés, ont été visités par le CICR avec le support des volontaires de la CRRDC afin de s’assurer de leur intégration dans leur famille et leur communauté ;  95’450 messages Croix-Rouge ont été échangés en RDC, qui ont permis de rétablir ou de maintenir le lien avec des membres de la famille ;  A la fin de l’année, 576 enfants suivis par le CICR étaient toujours en attente de retrouver leurs proches. Ils vivent dans des centres de transit ou en familles d’accueil, sur tout le territoire.

Le CICR a poursuivi ses efforts visant à faire connaître les normes du droit international humanitaire (DIH), ainsi que son action humanitaire, impartiale, neutre et indépendante. En 2015,  le CICR a sensibilisé près de 3’500 membres des forces armées de la RDC, ainsi que 143 casques bleus de la Monusco et 450 militaires FARDC en pré-déploiement pour la mission de la MINUSCA ; il a également sensibilisé plus de 360 membres de groupes armés dans l’Est de la RDC ;  il a organisé des ateliers sur la prise en compte du DIH lors de l’élaboration des opérations au profit de 365 officiers supérieurs des états-majors de Kinshasa et des grandes unités sur le terrain ;  il a également organisé des cours sur le DIH pour 240 stagiaires des promotions de l’Ecole de Commandement et d’Etat-Major, des ateliers pédagogiques pour 27 formateurs dans les centres d’instructions militaires de Kitona et de Kamina, et deux ateliers pour la Garde républicaine et pour le personnel du service de santé ;  un séminaire de 4 jours a été organisé à l’intention des officiers supérieurs de la Légion Nationale d’Intervention (LNI) sur les standards internationaux applicables à l’usage de la force et des armes à feu lors de missions de maintien et rétablissement de l’ordre.

Près de 1’690 officiers supérieurs de la Police à Kinshasa et dans les Provinces de l’Est du pays ont par ailleurs été sensibilisés sur les mêmes thèmes ;  plus de 11’000 membres de la société civile dans l’Est du pays et à Kinshasa ont participé à diverses séances d’information ; près de 600 étudiants de l’Université Pédagogique Nationale et de l’Université de Kinshasa ont participé à des conférences sur le DIH, alors que 1’320 étudiants en licence de droit et Relations internationales ont suivi des séances de diffusion à Goma, Bukavu et Lubumbashi.

[PKN]


Cet article a été lu 2027 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0