RDC : Démantèlement d'un site de déplacés au Nord-Kivu

Font size: Decrease font Enlarge font
image UN OCHA - Logo

Le Chef du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en République démocratique du Congo déplore le démantèlement du site de déplacés de Mokoto, situé à environ 70 kilomètres au nord-ouest de Goma, dans la province du Nord-Kivu, rapporte un communiqué de presse de cette organisation à Kinshasa. D’après la source, ce site abritait plus de 4.200 personnes déplacées.

" Je regrette la manière dont ce démantèlement s’est déroulé et je suis fortement préoccupé par la punition collective imposée à ces déplacés vulnérables. Même si la décision de fermer les sites de déplacés pour des raisons de sécurité nationale appartient aux autorités provinciales, il est souhaitable que cela se fasse en concertation avec la communauté humanitaire pour assurer le respect des droits des personnes déplacées internes ", a martelé Rein Paulsen, Chef de bureau d’OCHA en RDC.

C’est depuis le 12 janvier 2016, qu’environ 4.260 personnes déplacées, qui habitaient dans le site de Mokoto, ont été chassées de leurs habitations et le site a été complètement rasé par les autorités provinciales, note la source. 

OCHA fait savoir que c’est la découverte d’une arme dans une hutte, le 6 janvier dernier, qui a mené le Comité provincial de sécurité de la province à ordonner le démantèlement du site, laissant aux humanitaires un délai d’une semaine pour informer la population. 

La communauté humanitaire va prendre la mesure de cette action et formuler des recommandations aux instances appropriées pour éviter d’autres fermetures abruptes comme celle-ci.

" Il est souhaitable que les autorités provinciales et la communauté humanitaire travaillent ensemble à la recherche et à la mise en place des mesures appropriées pour éviter la violation du caractère civil des sites de déplacement et minimiser l’impact des fermetures de site sur les personnes déplacées ", estime le Chef du bureau de OCHA.

La province du Nord-Kivu compte environ 604.000 personnes déplacées internes, dont 35% habitent dans les 52 sites de déplacements de la province, indiquent les humanitaires. 

[Mathy MUSAU]


Cet article a été lu 2172 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0