RDC : Le siège de l’UNAFEC à Kolwezi sous surveillance de la police

Font size: Decrease font Enlarge font
image UNAFEC - Siege, Lubumbashi

Le siège du parti « Union des fédéralistes et démocrates du Congo (UNAFEC) de Gabriel Kyungu wa Kumwanza à Kolwezi est mis sous scellé depuis samedi 5 décembre par la police nationale suite aux accrochages intervenus le même jour entre les militants de ce parti membre du G7 et ceux de Marcel Lehu, un dissident de cette formation politique au siège de l’UNAFEC situé dans la commune de Manika à Kolwezi.

Selon Radion Okapi qui cite des sources locales à Kolwezi, tout est parti d’une décente des jeunes se réclamant de l’aile dissidente de l’Unafec de Marcel Lehu au siège de l’Unafec aile Kyungu à Kolwezi.

Des sources locales rapportent que ces jeunes conduits par Clément Mufunji voulaient prendre le contrôle du siège.

Ce qui a entraîné des accrochages avec des jeunes militants du parti de Kyungu trouvés sur place. Des portes et de fenêtres des locaux ont été cassées, des meubles des bureaux incendiés lors de ces accrochages.

Quelques jeunes du parti de Kyungu ont été arrêtés par la police dans la foulée, indiquent certaines sources. Des arrestations que dénonce le président de la sous-fédération de l’Unafec à Kolwezi, Wilfrid Ngoy, qui appelle à la libération sans condition des jeunes interpellés.

«Nous, nous demandons que nos jeunes soient libérés sans condition, parce qu’ils ont été trouvés au directoire. Ce ne sont pas nos jeunes qui sont partis l’agresser les autres. C’est lui, M. Mufunji avec sa bande qui sont venus violer le directoire », a-t-il indiqué.

Une version des faits que rejette Clément Mufunji qui accuse, de son côté, les militants de Kyungu wa Kumwanza de l’avoir agressé pour avoir voulu récupérer sa propriété.

« On m’a donné un coup de barre de fer sur la tête. Je suis à l’hôpital au moment où je vous parle. Cette milice-là se cramponne dans une maison que moi j’ai construite avec mes fonds propres. C’est ma parcelle à moi. Je trouve que ce n’est pas normal », s’est-il plaint.

Le siège de l’Unafec à Kolwezi est mis sous surveillance de la police locale.


Cet article a été lu 2297 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0