RDC : La population de Beni ciblée par les rebelles ougandais

Font size: Decrease font Enlarge font
image Beni - Des jeunes brulent le drapeau du PPRD

Les habitants de zones ciblées par les attaques des ADF dans le territoire de Beni au Nord-Kivu (Est du pays)  réclament l’installation des positions des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) près d’eux après un sérieux échange des tirs entre l’armée loyaliste et des présumés ADF à Oïcha mardi 10 novembre 2015.

Ces affrontements ont coûté la vie à un citoyen de la place, le nommé Kambale Bienvenue, habitant de la cellule Mamiki du quartier Bakaiku.

Des témoins oculaires de ce drame rapportent que « les assaillants étaient majoritairement des hommes et étaient accompagnés de petits enfants, tous s’exprimant en Kiganda », la langue maternelle de l’Ouganda. Les assaillants ont emporté des chèvres et un nombre important de poules qu’ils trouvaient dans les maisons assiégées.

Les mêmes témoins ont cette fois salué la rapidité avec laquelle l’armée est intervenue parce que, « n’eut été la souplesse de vaillants soldats FARDC, le bilan serait bien plus lourd car les assaillants venaient de régner en maître dans cette partie Nord-Est de la ville d’Oïcha ».

Les habitants des contrées assiégées le même mardi  et bien d’autres habitants de la zone plaident pour l’installation d’une position militaire près d’eux. Ils expliquent qu’une distance significative sépare la population du seul camp situé dans la zone ; ce qui les expose à tous les risques.

Des encouragements aux FARDC

L’armée loyaliste, qui est en train de dérouter les attaques des ADF contre les paisibles populations, restaure le climat de confiance entre militaires loyalistes et habitants. En fait, même mercredi soir, les FARDC ont agi avec rapidité pour barrer la route aux assaillants présumés ADF qui ont fait incursion dans la localité  de Maymoya.

« Ils avaient également l’intention de se ravitailler en produits pharmaceutiques dans le centre de santé de la place », rapportent les FARDC, ajoutant que « l’ennemi a été dérouté aussi  grâce à l’appui du  contingent malawite de la Monusco basé à Eringeti ».


Cet article a été lu 2445 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0