Insalubrité à Kinshasa : La juridiction du Gouverneur Kimbuta présente un spectacle désolant

Font size: Decrease font Enlarge font
image Andre KIMBUTA

On ne cessera jamais de le dire. La Ville province de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo est la vitrine même de ce pays, à la dimension continentale. Sinon, il y a un contraste. En effet, la juridiction du Gouverneur André Kimbuta présente un spectacle désolant, nonobstant les artères qui ressortent de la compétence du Gouvernement central. Ce dernier, à travers l’impulsion du Chef de l’Etat Joseph Kabila, dans sa vision de la Révolution de la modernité a fait un pas en avant. Tandis que les artères qui relèvent de la compétence de la Ville de Kinshasa, à voir les images, c’est le jour et la nuit. Pourtant, de sommes conséquentes sont récoltées matin, midi, soir au marché central et dans les différents marchés, mais les deux montagnes d’immondices ci-illustrées sont belle et bien en plein marché central, vers l’avenue de l’Ecole.

Compte tenu de la gravité et de l’indifférence dans la réhabilitation des infrastructures routières par l’autorité provinciale de la Ville province de Kinshasa, les Kinois en particuliers se sont déchainés à nos fins limiers pour désapprouver la politique que mène l’Autorité provinciale. Plusieurs d’entre les Kinois ne cessent de s’interroger si jamais le Gouverneur, son équipe provinciale et les différents services ont le temps de sillonner la Ville de Kinshasa ? Au regard de la destruction très avancée de certains artères tels que les Avenues du Flambeau, Itaga, Bokassa, Bas-Congo, du Livre, etc. Il y a de quoi interpeller les autorités de la Ville de Kinshasa sur cette propension des immondices doublée de l’indifférence de répondre aux attentes de la population quant à l’aspect routier.

Il sied de souligner que la gestion des immondices dans cette juridiction semble poser beaucoup de problèmes à la population. Non seulement elle est exposée à la salubrité, mais aussi elle l’est à la santé, avec la présence de déchets qui affectent parfois les cellules et certains organes, à en croire un médecin qui a requis l’anonymat, qui déplore par surcroit cet état de chose.

Un autre facteur se pose dans la gestion de déchets, ce que l’environnement est affecté également avec la pollution des eaux qui stagnent de partout. Les spécialistes en la matière indiquent que même les eaux de consommation sont polluées à cause de la vétusté de la tuyauterie de la Régie des Distributions des Eaux (Régideso).

A force de vivre dans l’indifférence totale, on finit par s’interroger de l’importance des Autorités provinciales à la tête d’une Ville qui a, comme il faut bien le rappeler, besoin de se moderniser et dont les infrastructures routières ne sont pas à la hauteur. Jamais on ne pourrait imaginer de vivre réellement à Kinshasa. Même les villages d’origine de bon nombre des Congolais ne sont pas en cet état. C’est la raison pour laquelle certains habitants de Kinshasa vivent au quotidien sous stress à cause de l’absence totale de l’électricité. Une autre paire de manche qui frise les consciences. C’est ici le lieu de saluer le défunt Salongo, qui, à juste titre faisait luire certains quartiers en les dégageant de leurs immondices.

[Pius Romain Rolland]


Cet article a été lu 6370 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0