RDC : Le changement des noms des communes de Kinshasa est une aliénation mentale

Font size: Decrease font Enlarge font
image Paris - Bandal et Lemba ce Paris

Les Kinois changent des noms des entités politico-administratives de la métropole de la RDC.

Piqués on ne sait par quelle mouche, les Kinois changent des noms des entités politico-administratives de la métropole de la RDC, sans raison valable. La commune de Bandalungwa s’appelle désormais Paris, Kalamu : Bruxelles, Matete : Londres, N’djili : Tokyo, Mont-Ngafula : Ankara, Makala : Bonn, Ngaba : Amsterdam, Selembao : Washington, Bumbu : Rome, etc…

Révoltés, les jeunes de la commune de Ngaliema disent qu’il s’agit là d’une aliénation mentale ; un complexe d’infériorité. Les noms des communes de Kinshasa doivent rester inchangés, ont-ils martelé. Pour mettre un terme à cet imbroglio, ils projettent d’organiser une marche de protestation. Celle-ci partira de la maison communale de Ngaliema jusqu’à l’Hôtel de ville. Ils brandiront au cours de leur marche de santé des calicots et T-shirt sur lesquels seront repris les écrits interdisant aux Kinois de changer les noms des communes de la ville de Kinshasa.

Les jeunes de la commune de Ngiri-Ngiri ont aussi emboité le pas à ceux de la commune de Ngaliema. Ils ont refusé de mordre à l’hameçon, du fait qu’une frange de jeunes de cet arrondissement avait voulu que la commune de Ngiri-Ngiri devienne Marseille. Ils ont dit niet. La commune de Ngiri-Ngiri doit au besoin s’appeler la ville sainte de Nkamba. La raison avancée en est que la résidence officielle de son éminence Joseph Diangenda est située sur la rue Monkoto, dans la commune de Ngiri-Ngiri.

Pour donner une note gaie à l’ambiance lors de leur marche de protestation qu’ils projettent, les jeunes de la commune de Ngaliema se feront accompagner d’une fanfare. A l’issue de leur marche qui aura comme point de chute l’Hôtel de ville, ils y déposeront un mémo auprès du gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta,  l’invitant à stopper cette aliénation mentale.

[N. Nienga]


Cet article a été lu 8441 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0