Coup d’état : « KABILA » introuvable à Kinshasa, Qui est derrière le Prophète MUKUNGUBILA ?

Font size: Decrease font Enlarge font
image Prophète Paul JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO

Qui est le Prophète Paul JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO accusé d’ « attaque terroriste » [coup d’état] à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC), le lundi 30 décembre 2013 ?

Candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2006 en République Démocratique du Congo (RDC), le Pasteur Paul JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO [selon son compte Twitter : Prophète de l'Éternel, le dernier messager pour toute l’humanité après Jésus Christ et Paul de Tarse, d’après Ésaïe 18:3], est un homme politique qui se fait entendre régulièrement de façon un peu illuminé. Il se dit être prophète, il a des fidèles. C’est un ancien militaire en fait, qui se reconvertit au christianisme pour se faire de l’argent.

Le Pasteur MUKUNGUBILA est anti-Kabila [président de la RDC], anti-Gouvernement congolais et anti-rwandais. Il fait partie de ceux qui considèrent que le soi-disant président de la RDC, « Joseph KABILA KABANGE », Hyppolite KANAMBE de son vrai nom, est un rwandais et il a été porté au pouvoir à Kinshasa par le président rwandais Paul KAGAME. Donc, du coup, si on veut redonner du nationalisme en RDC, il faut pousser les « KABILA » dehors et il faut surtout se méfier de tout ce qui vient du Rwanda.

Coup d’état ou attaque terroriste ?

« Terrorisme » ou « attaque terroriste », c’est le terme utilisé par le Gouvernement congolais, à travers son porte-parole et ministre des médias, Lambert MENDE OMALANGA. Par ce que « Coup d’état », c’est fort politiquement. 

En regardant les faits qui se passaient, on n’a cas même une action qui a été très bien cordonnée. Dans le sens où, au même moment, il y a une prise d’assaut de la Radio Télévision Nationale Congolaise (c’est important par ce que ceux qui se disent à la télévision, eh ben tout de suite la population le sait), l’aéroport internationale de Kinshasa est pris d’assaut et le ministère de la défense. C’est beaucoup pour les actes terroristes, ça fait plus penser effectivement à un coup d’état. D’autant plus que les assaillants sont bien armés et bien renseignés, puisque ils arrivent en faite à tuer rapidement les gardiens de la Garde Républicaine qui gardent la RTNC, Radio Télévision Nationale Congolaise. 

Il y a beaucoup des questions qui se posent sur l’action menées par le Prophète Paul JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO et ses assaillants. Ils étaient bien armés et bien renseignés pour mener cette opération. Si c’est une action politique qui a échouée, mais de cette ampleur, alors il faut forcement regarder les choses. Est-ce que ce Pasteur est capable de mener un coup d’état ? La réponse est plutôt non. Il faut voir qu’est-ce qui se cache derrière cet homme de Dieu et son coup d’état manqué le lundi 30 décembre 2013 à Kinshasa. 

Une chose intéressante. Le Pasteur MUKUNGUBILA est originaire d’une province particulière de la RDC, le Katanga. La province du Katanga est riche en minerais (mines d’uranium, mines de diamant, mines de cobalt,…). Elle a une histoire. A l’indépendance de la RDC en 1960, c’est une province qui a fait sécession pendant 3 ans. Donc, elle en a tirée des hommes politiques qui sont généralement assez contestataire à la capitale congolaise et qui se font entendre. Alors, cela ne veut pas dire que se soient eux qui ont fomenté ce coup d’état, mais la question se pose. Pourquoi ? Par ce que le dimanche 29 décembre 2013, le président « Joseph KABILA » a procédé à plusieurs nominations : il a notamment remplacé le chef de la police nationale par un homme qui est originaire de l’Est de la RDC. Il se trouve que ce poste est traditionnellement dévolu à un homme originaire du Katanga. Est-ce que tout ça explique ce qui se passait ? Il est encore trop tôt pour le dire mais les pistes sont sur la table !

Les violences ont fait au moins 100 morts pour le moment. Les vols nationaux et internationaux sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. Dans la panique comme il y a eu des tires un peu partout dans la capitale congolaise, les militaires de « Joseph KABILA » ont profités de la situation pour piller les habitants de Kinshasa. Signes qui confirment l’indiscipline qui règne encore au sein de l’armée congolaise malgré la victoire miraculeuse contre les rebelles tutsis rwandais du M23 à l’Est du pays.

Des sources crédibles à la présidence de la république à Kinshasa, ont confirmées que le président congolais,  « Joseph KABILA KABANGE », Hyppolite KANAMBE de son vrai nom, aurait pris la fuite à Brazzaville, capitale de la République du Congo.

[Correspondance particuliere]

A lire aussi


Cet article a été lu 33055 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:

Image gallery

Rate this article
1.67