Home» RDC» Diaspora»

Présidentielle : Voici le plan Katumbi et « Kabila »

Font size: Decrease font Enlarge font
image Honoré NGBANDA - entretien, 01 Novembre 2015

(...) dans tous ce chaos artistique, la vérité, elle, vient enfin de pointer son bout du nez (très têtu) pour livrer le dessous des cartes de cette saga politique qui n’a que trop longtemps duré ! Il s’agit d’un plan secret que « Kabila » a baptisé «Plan Mokolo wa Mpombo», du nom de son génie-créateur, Edward MOKOLO wa MPOMBO, l’un des plus grands superflics du président Mobutu, et l’actuel vice-président du Sénat dans le régime d’occupation installé à Kinshasa. 

Edward Mokolo wa Mpombo, devant l’impasse dans laquelle se trouve son nouveau «boss», Hyppolite Kanambe, et surtout devant la pression croissante des Etats-Unis d’Amérique  qu’il lui a proposé une ancienne recette qui avait fort bien marché à l’époque de Mobutu, a-t-il dit: il faut chercher «un homme-fort» qui soit à la fois un « ami très fidèle » qui ne vous trahisse pas en cours de route ; et il faut ensuite faire de cet homme «un opposant virulent et crédible» aux yeux des Congolais et de la communauté internationale qui veulent votre départ. Pour que l’opération soit crédible, il ne faut pas associer beaucoup d’hommes au secret. Car la moindre fuite détruirait toute sa crédibilité. Il faudra ensuite jouer pleinement le jeu en sévissant publiquement et violemment contre «l’opposant fabriqué» ainsi que contre tous ceux qui se rallieront à lui.

Le premier objectif de l’opération est que l’«homme-fort et opposant fabriqué» arrive à prendre la tête du peloton de toute l’opposition et fédère autour de lui, grâce aux alliés qu’il gagnera, le poids majoritaire au sein de la classe politique congolaise ; le deuxième objectif est que cet « homme-fort » arrive à jouir aussi de toute la confiance et de l’appui total de la Communauté internationale qui devrait voir en lui une alternative crédible à «Kabila». Et ce n’est qu’au bon moment convenu qu’il fera soit un volte face, soit un désistement, soit encore une bourde politique bien calculée pour ouvrir la voie royale à « Joseph Kabila» !

C’est, mutatis mutandis, une version congolaise de la méthode Poutine en Russie! Mais il fallait donc trouver l’oiseau rare pour jouer ce rôle super délicat et dangereux pour «Kabila» qui se méfie de tout le monde dans son entourage, y compris son ombre. A ce niveau, Mokolo lui a laissé la responsabilité exclusive de choisir l’homme qu’il lui faut. Et après mûres réflexions dit-on, son choix tomba sur - Moïse Katumbi Chapwe - son complice et associé-malfrat qui connait les secrets de leurs pillages communs de la Gécamines et de leurs tripatouillages des urnes lors des élections présidentielles. Leurs sorts sont étroitement liés au point que l’un ne pourrait couler ni se sauver sans l’autre.

Honoré Ngbanda dévoile le jeu de Katumbi et « Kabila »

Video: Apareco


Cet article a été lu 9731 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
1.00