Home» RDC» Diaspora»

RDC : TSHISEKEDI quitte l'UDPS

Font size: Decrease font Enlarge font
image François MPUILA TSHIPAMBA

De lui-même et en violation des Résolutions du Congrès et des Statuts, E. Tshisekedi a quitté le Parti, l’a abandonné et sa présidence depuis 2013 comme Mobutu le MPR en 1990. Tous les Membres du Parti politique « UDPS » doivent féliciter les Cadres qui ont sauvé le Parti en organisant le Mini-Conclave à Bruxelles. Et tous les Membres qui veulent être dans l’UDPS parti politique et non dans une ASBL, un mouvement messianique… créé en 2013 doivent adhérer aux Résolutions du Mini-Conclave de Bruxelles.

E. Tshisekedi a violé les Résolutions du Congrès Ordinaire de 2010 et les Statuts adoptés au Congrès Ordinaire de 2010 en modifiant les Statuts de 2010 puisque selon les Résolutions du Congrès de 2010 et les Art. 16 et 17 des Statuts de 2010, seul le Congrès, Organe Suprême, est habilité à modifier les Statuts du Parti.

Et en modifiant l’Art. 10 des Statuts du Congrès de 2010, E. Tshisekedi a abandonné le Parti politique « UDPS » et sa présidence, laissé le poste vacant et créé une organisation (Un Mouvement messianique, une ASBL…) différente d’un parti politique et il s’est fait le Président de ladite Organisation.

Pour rappel, c’est l’Art. 10 des Statuts du Congrès de 2010 qui fait de l’UDPS un parti politique puisqu’il stipule que « l’UDPS se fixe pour objectif la conquête du pouvoir, son exercice et sa conservation démocratique en vue de réaliser son projet de société ».

En supprimant en 2013 cette phrase dans les Statuts de 2010 qu’il a modifiés et signés, E. Tshisekedi a créé une Association, une Organisation, une ASB… de nature différente d’un parti politique et est devenu le Président de cette Association, Organisation, ASBL…. Les Membres du Parti politique « UDPS » devaient constater qu’ils étaient restés orphelins dans un parti politique dont le poste du Président était vacant et prendre la responsabilité de désigner un Président provisoire afin que ce dernier organise un Congrès pour y désigner un Président.

De 2013 à 2015, les Attributions ci-dessous désignées du Président du Parti étaient en hibernation puisque le Parti était sans Président :

PRESIDENT DU PARTI ATTRIBUTIONS DU PRESIDENT DU PARTI.

Article 22 : Le (a) Président(e) du Parti est le symbole de l’unité du Parti :

1. Il (elle) représente et engage le Parti conformément aux dispositions statutaires et réglementaires ;

2. Il (elle) supervise et coordonne le fonctionnement des activités du Parti. A ce titre, il est tenu pleinement et régulièrement informé sur les activités de chaque organe et structures du Parti

3. Il (elle) nomme, et le cas échéant, relève de leurs fonctions les membres de la Présidence.

4. II (elle) présente les Secrétaires du Parti, chefs des missions, le Secrétaire Général du Parti ainsi que les Secrétaires du Parti, Chefs de départements à la Convention Démocratique du Parti dès l’ouverture de la session suivante ;

5. Il (elle) s’investit et s’implique dans le processus électoral national conformément à l’article 10 des présents Statuts.

6. Il (elle) nomme les délégués du Parti à la structure électorale nationale et y transmet la liste des candidats investis par le Congrès ou la Convention Démocratique du Parti.

7. Il (elle) négocie et signe les alliances politiques.

8. Il (elle) désigne les ministres du gouvernement et les mandataires du Parti.

9. Il rend publiques les résolutions et les recommandations du Congrès.

10. Il signe et rend publics :

a. Les actes relatifs à l’organisation et au fonctionnement du Parti et aux décisions de la Présidence du Parti ;

b. Le Budget et le Règlement Financier du Parti approuvés par la Convention Démocratique du Parti;

c. Les actes de nominations et, le cas échéant, les actes de révocations des cadres administratifs et techniques du Parti, sur proposition du Secrétaire Général du Parti.

d. Les actes d’investiture des candidats du Parti à tous les niveaux sur proposition de la Commission Electorale Permanente du Parti ;

e. Les actes d’investiture des comités fédéraux.

INTERIM DU PRESIDENT DU PARTI

Article 27 : En cas de décès, de démission, d’empêchement définitif du Président du Parti, le Président de la Convention Démocratique du Parti assume son intérim pour un délai ne dépassant pas 30 jours au cours desquels il est tenu de convoquer une session extraordinaire du Congrès en vue d’élire un nouveau Président du Parti ; élection à laquelle il ne peut faire acte de candidature.

Puisque E. Tshisekedi n’avait pas mis en place de 2010 à 2013 la Convention Démocratique du Parti avant de quitter l’UDPS parti politique en 2013, date à laquelle il a abandonné l’UDPS parti politique et quitté la Présidence de ce Parti, et puisque le Secrétaire Général du Parti n’a pas assumé sa responsabilité pour résoudre ce problème, les Cadres de l’UDPS parti politique ont pris le courage de remédier à cette situation chaotique en organisant le Mini-Conclave à Bruxelles du 18 au 20 Septembre 2015 et y désignant nommant notamment un Président intérimaire pour que ce dernier convoque un Congrès Extraordinaire en Novembre 2015 afin que ce Parti puisse se choisir un Parti politique et fonctionner de façon normale comme tout parti politique démocratique moderne.

Les Congolais s’étaient retrouvés dans une situation semblable lorsque Mobutu, après avoir perdu sa légitimité politique aux Consultations populaires de Janvier-Févier 1990, avait perdu, selon sa propre constitution, la légitimité juridique lors de son Discours du 24 Avril 1990 en abolissant le MPR Parti-Etat et son rôle dirigeant, en le transformant en MPR fait-privé et en démissionnant du MPR fait-privé. Le Peuple Congolais ayant récupéré sa souveraineté a dû se retrouver en Conférence Nationale par ses 2850 Délégués et cette Conférence Nationale ne devait qu’être souveraine.

M. Bruno Mavungu, pourtant juriste de formation, et toute la Direction politique de l’UDPS « parti politique » auraient dû résoudre ce problème depuis 2013.

Tous les Membres du Parti politique « UDPS » doivent féliciter les Cadres qui ont sauvé le Parti en organisant le Mini-Conclave à Bruxelles. Et tous les Membres qui veulent être dans l’UDPS parti politique et non dans une ASBL, un mouvement messianique… créé en 2013 doivent adhérer aux Résolutions du Mini-Conclave de Bruxelles.

Fait le 28 Septembre 2015.

Dr François Tshipamba Mpuila

Coordonnateur Principal du Bureau d’Etudes, Expertise et Stratégies de l’UDPS

Candidat à la Candidature de l’Election Présidentielle 2016.


Cet article a été lu 4999 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0