Home» RDC» Diaspora»

RDC : MP de «KABILA», Naufrage !

Font size: Decrease font Enlarge font
image Combattants - Manifestation de l'Opposition, Paris, 19 Sep 2015

Ce samedi 19 septembre 2015 s’est déroulée à Paris, une grande manifestation de la diaspora congolaise mobilisée contre l’imposteur rwandais «Joseph Kabila» et le régime d’occupation tutsi-rwandais qu’il préside en RDC. Dans la dynamique de la journée du 28 Août dernier à Bruxelles, au cours de laquelle il avait été symboliquement procédé à l'enterrement politique de Tshisekedi suite à sa trahison de la cause du peuple congolais, les patriotes congolais de la diaspora se sont retrouvés en France, encore plus nombreux que dans la capitale belge, pour affirmer haut et fort leur détermination à mettre un terme au processus d’occupation et de balkanisation en cours en RDC.

Ils ont massivement démontré qu'ils ont bel et bien adopté le discours de la résistance congolaise telle que prôné depuis des années par Honoré Ngbanda, le président national de l’APARECO.

En effet, la plus part des compatriotes congolais qui se reconnaissent aujourd`hui comme des résistants et qui s`associent avec l'APARECO aujourd`hui pour manifester contre l`occupation de la RDC, ces compatriotes là étaient parmi ceux qui avaient cru hier, depuis Sun city, au mythe utopique des prétendus dialogues inter-congolais et des élections dites « démocratiques » qui allaient mettre miraculeusement fin aux affres de l`occupation que sont les viols, les pillages et l`occupation de nos terres par des forces étrangères.   Ils ont appris à leurs dépens, après les scrutins de 2006 et 2011, que l’essence même d’un gouvernement d’occupation étant de conserver le pouvoir par la force à tout prix,  il serait donc utopique, voire stupide, de croire qu`Hyppolite Kanambe et ses complices rwandais et ougandais pourraient un jour organiser des élections démocratiques et transparentes pour céder le pouvoir aux Congolais !  

Malgré les nombreuses alertes de l'APARECO, et surtout de son président national qui  n'a cessé de rappeler qu'on ne libère  pas un pays occupé par des élections, la plupart des congolais qui adoptent en masse aujourd'hui le discours de la résistance, n'avaient pas, il y a quelques années, accepté ce discours pour des raisons diverses. Mais aujourd`hui, suite à l`évolution de la situation en RDC, ils ont compris que tant que notre pays est occupé et que nos institutions sont infiltrées à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la vie nationale, aucune élection crédible ne pourra s'y tenir. 

Mais, il convient de souligner que parmi les patriotes congolais qui viennent de rejoindre le combat de la résistance, il y a des loups qui se sont infiltrés pour tenter de torpiller la Résistance. Lors des manifestations de Paris et de Bruxelles, certaines de ces taupes au service des collabos et des occupants rwandais ont diffusé des inepties accusant l’APARECO de faire de la «récupération» !  Ce type de posture traduit leur mauvaise foi : ils refusent de reconnaitre que ce sont bien eux qui ont rejoint le discours de l’APARECO et si quelqu`un devait être accusé de «récupération», ce n`est certes pas l`APARECO ! Cependant, loin de s’en offusquer, l’APARECO se réjouit plutôt de voir les Congolais de tout bord adopter son discours et sa vision de l`occupation de la RDC. Car il y va du salut de tout notre peuple. 

Toutefois, L’œil du patriote a également été alerté par ses réseaux opérant au sein des services spéciaux en RDC qui l`ont prévenu que parmi ces « combattants » médisant, certains ont reçu l’argent du pouvoir en place par différents canaux (Kimbuta, Kalev, Mugalu et consorts) pour torpiller le combat de l’APARECO. Nous continuons à mener notre enquête et ces taupes seront bientôt dévoilées.

Une prise de conscience qui sonne le glas de l'occupation et met à nu les limites de l'opposition congolaise

Aujourd'hui la vision du combat telle que défendue par Mr Honoré Ngbanda fait des émules tant à l'intérieur qu`à l'extérieur de la RDC. L'APARECO est en effet inondée par les messages des nombreux congolais qui reconnaissent le bien fondé de notre combat et l'urgence d'une réaction rapide de la résistance pour mettre un terme à l'aventure funeste du Kadogo rwandais qui préside nos institutions. Cette prise de conscience permet désormais aux congolais d’identifier  clairement tous ceux qui travaillent contre les intérêts de notre pays. Les Tshisekedi, père & fils, désormais considérés comme  les allies du PPRD et adeptes de «Kabila désir» à travers le projet incongru de "dialogue",  viennent d’en faire les frais,  et le reste de l’opposition congolaise est, elle aussi, en voie d’être totalement désavouée par la population.

En effet, tout résistant sait que dans un pays occupé, l’opposition qui fait lui-même aussi partie du « système» n’est qu’une étiquette. En réalité, elle contribue surtout à soutenir le régime d’occupation et l’aide à mieux asseoir et camoufler son imposture. Dans l’exercice réel du pouvoir en  RDC, il est évident que les prétendus «opposants» ne sont en réalité que des figurants. Ils n’ont jamais inquiété un seul instant le régime d`occupation en place. Ils continuent à travailler pour le système qu’ils veulent faire perdurer en appelant à nouveau la population à participer à des élections dans ce même pays occupé, infiltré où les congolais sont privés de souveraineté !

La fragilité actuelle de la Kabilie ne vient pas de l’opposition congolaise, mais elle est d’abord due, à l’éveil de la population, largement stimulée par le discours mobilisateur de l’APARECO comme le fut la diaspora congolaise. Aujourd`hui, le peuple ainsi conscientisé et galvanisé devient chaque jour incontrôlable, et exige le départ de ses bourreaux et de tout leur système. De son cote, la communauté internationale qui a perçu ce changement radical du peuple congolais s`efforce d’anticiper sur les conséquences d’un tel réveil, car elle ne voit plus en « Kabila » le meilleur cheval pour servir ses intérêts.   Les membres de cette communauté internationale sont connues pour l`inconstance de leur position. La communauté internationale a su, quand ses intérêts le commandaient, s’accommoder des imposteurs et autres dictateurs sanguinaires sans atermoiements. Il suffit d’ouvrir les pages de l’histoire, les exemples y sont légions. Kanambe lui-même n’a pu accéder au pouvoir en RDC que sur base de ce triste principe. En RDC et ailleurs, la communauté internationale a même su voir dans les pires scrutins électoraux, des élections « crédibles » juste parce que ça l’arrangeait.

Démission en cascade au sein de la kabilie : Une simple révolution de palais en gestation !

C’est sous cet angle que les congolais doivent également interpréter les derniers soubresauts qu`on observe depuis ces derniers jours au sein de la majorité dite « présidentielle ». En effet, si cette minorité de profiteurs, adeptes inébranlables de la mangeoire tournent le dos à Kanambe aujourd’hui,  c’est d’abord parce qu’elle se réfère avant tout à la position de la communauté internationale qui dicte et fixe le profil des hommes au pouvoir en RDC. Ces faiseurs de roi viennent de décider la fin de règne pour Hyppolite Kanambe et des consignes sont données aux politiciens congolais, comme des fidèles larbins, de quitter le bateau MP et PPRD.  Le danger que représente l`occupation de la RDC n’est pas leur préoccupation. Que l`on ne s`y trompe donc pas ! Tant que leurs mentors leur assurent une place au soleil, plus rien ne compte. Les revirements de ces opportunistes ne changeront rien au sort des congolais, puisqu’ils continuent à œuvrer activement au maintien du système mis  en place.

Quant aux membres du tutsi power, nos sources nous informent qu’ils sont de plus en plus divisés et inquiets. La récente sortie médiatique du Président national de l’APARECO a semé la panique dans leurs rangs. En effet, le tableau précis de leurs ramifications dressé par Mr Honoré Ngbanda les a définitivement convaincus de la fin prochaine de leur règne en RDC, tant ils ont été mis à nu. De ce fait, en plus des moyens financiers colossaux qu’ils ont décidé de débloquer pour en finir avec le président de l’APARECO (comme d’habitude), nous apprenons au moment où nous couchons ces lignes,  qu’avec la complicité de quelques officiers et collabos congolais, ils sont en train d`échafauder un coup dont ils comptent imputer la responsabilité et les conséquences tragiques à Honoré Ngbanda et à son réseau.

L’œil du patriote suit déjà de très près ces «préparatifs» dont nous avons déjà reçu plusieurs détails, et nous ne  manquerons pas d’en informer nos lecteurs dans nos prochaines parutions. Dans tous les cas, à voir la détermination de la résistance congolaise et le vent de confusion et de panique qui souffle déjà dans le camp des ennemis du Congo , nul doute que le peuple congolais marche déjà vers sa victoire ! Ingeta !   

Paris, le 22 Septembre 2015

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE


Cet article a été lu 4744 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0