Home» RDC» Diaspora»

Tentative de réorganisation du M23 : L'APARECO déballe les Présidents Kabila, Kagame et Museveni

Font size: Decrease font Enlarge font
image M23

Dans un communiqué de presse, l'Apareco denonce une tentative de réorganisation du M23 au Rwanda dans le but d’attaquer à nouveau la RDC. Cette initiative est attribuée à une alliance qui réunirait les Présidents Kabila, Kagame et Museveni dans le but de détourner l’attention de la communauté internationale. C'est la toute 1ère fois dans l'histoire des conflits armés qu'un soi-disant président de la république soit du côté des aggresseurs de son pays. Ba traitres bazalaka na bango kaka, mais jamais il n'a été question du 1er citoyen lui-même, qui est aussi le "commandant suprême" des armées. Quel malheur pour le Congo !

COMMUNIQUE DE L'ALLIANCE DES PATRIOTES POUR LA REFONDATION DU CONGO (APARECO) RELATIF À LA MENACE DU GROUPE TERRORISTE RWANDAIS DU "M23"

Depuis quelques mois, le président du Rwanda, Paul KAGAME et ses complices dans la région des Grands Lacs africains ont entrepris la réorganisation du groupe terroriste rwandais du "M23" en vue de la reprise d'une nouvelle guerre en République démocratique du Congo.

C'est ainsi qu'à l'initiative et sous la direction personnelle de Paul KAGAME, une réunion des officiers rwandais du "M 23" s'est tenue récemment à Kigali. L'objectif de cette énième agression de la RDC par les troupes terroristes rwandaises est de détourner l'attention et desserrer l'étau de la pression internationale qui s'exerce sur les dictateurs rwandais Paul Kagamé à Kigali, et «Joseph Kabila» à Kinshasa.

L'APARECO rappelle que la lutte et l'éradication du terrorisme et de la violence sous toutes leurs formes constitue l'une des priorités absolues de la communauté internationale.

L'APARECO estime que les représentants de la MONUSCO dans la région des Grands Lacs ne peuvent pas ignorer les préparatifs de ces nouveaux actes de barbarie et de sauvagerie qui se préparent sous leurs yeux à Kigali et en Ouganda. Elle s'indigne par conséquent de l'attitude d'indifférence et du silence qu'affichent l'ONU et ses membres du Conseil de sécurité dont le devoir est de prendre tous les dispositifs coercitifs pour neutraliser ce groupe terroriste et condamner leurs commanditaires avec leurs complices.

C'est pourquoi, l'APARECO lance un appel vibrant à tous les États épris de justice et de paix, d'interpeller les instances internationales de l'ONU et de l'UA, pour les appeler à stopper le projet diabolique de Paul KAGAME, MUSEVENI et "Joseph KABILA", projet visant à mettre de nouveau la République Démocratique du Congo à feu et à sang, dans le seul but de parachever sa balkanisation et son annexion au Rwanda et à l'Ouganda.

L'APARECO demande aussi que la MONUSCO prenne des dispositifs nécessaires pour sécuriser les populations congolaises contre les violences perpétrées par les troupes rwandaises sous l'uniforme de la garde prétorienne de "Joseph KABILA".

Enfin, l'APARECO appelle tous les Congolais de l'Est et de l'Ouest, du Nord et du Sud du pays à se mobiliser pour faire échec au complot funeste de Paul KAGAME et "Joseph KABILA".

Bruxelles, Samedi 3 janvier 2015

Vice-président national et Secrétaire général a.i.

NDALA WA NDALA


Cet article a été lu 9067 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0