Home» RDC» Diaspora»

« KABILA » - Les Combattants : Rendez-vous en Septembre à l’Assemblée générale de l’ONU

Font size: Decrease font Enlarge font
image Combattant - Marche du 30 Juin 2012, Bruxelles

Après avoir agressé violenment un patriote de la résistance congolaise aux USA, le «raïs» et ses collabos ont opté pour une seule solution : celle de tout mettre  en œuvre pour contacter par tous les moyens Mr Jacques Miango et lui proposer une grosse somme d’argent pourqu’il accepte de retirer purement et simplement sa plainte. D’après notre source, les kanambistes envisagent de recourir aux services de Vital Kamerhe, qui disposerait d’un réseau de « combattants » qui pourraient facilement et discrètement entrer en contact avec Mr Jacques Miango pour lui proposer le deal. 

Manifestant agressé à Washington (Suite) : Pour échapper à la pression de la justice américaine, «Joseph Kabila» veut recourir à la corruption de Jacques Miango !

« Mieux vaut le peu du juste que l'abondance de beaucoup de méchants » Psaumes 37 : 16

Le récent voyage de « Joseph Kabila » aux Etats-Unis  à l’ occasion du Sommet USA-Afrique, n’a pas fini de défrayer la chronique. On ne compte plus les medias qui ne cessent d’évoquer l’incident qui est devenu emblématique du sommet des Chefs d’Etats d’Afrique et des Etats-Unis. Car, il a mis au jour la férocité et la sauvagerie du pouvoir d’occupation à Kinshasa. Du « Time », à « France24 » en passant l’AFP , Jeune Afrique ou même encore RFI et tant d’autres medias, la presse internationale découvre enfin l’imposteur qui préside la RDC et le décrit sous son véritable visage : un adepte de la violence dont les hommes de mains sont capables de s’en prendre aveuglement et avec cruauté à des manifestants pacifiques même à l’extérieur de la RDC.N’avait-il pas demandé aux diplomates accrédité à Kinshasa d’éradiquer les combattants congolais de leur territoire ? Il a voulu donc donner l’exemple lui-même pour montrer aux occidentaux comment faire taire tous les Congolais qui résistent à son imposture. Mais, contrairement à ce qu’il avait espéré, les images qui font le « buzz » (déjà près de 100 000 vues en 3 jours) dans l’opinion internationale, ne sont pas celles d’ Hyppolite Kanambe alias « Joseph Kabila » serrant la main de Barack Obama ou posant avec lui en esquissant  son habituel sourire idiot, mais plutôt celle écœurante, de l’un de ses gardes du corps frappant sur la tête un manifestant déjà à terre et  à moitié évanoui. Une horreur ! 

Une source au sein de l’entourage proche de « Kabila » vient d’informer la Rédaction de L’Œil du Patriote que de retour à Kinshasa, le rais et sa cour ont perdu le sommeil. La réaction des autorités américaines qui continuent à faire pression sur « Kabila » afin que les auteurs de l’agression suivie du vol des effets de la victime se trouvant dans sa voiture, soient absolument extradés et traduits en justice,  est de très mauvais augure.  Notre source nous a informés que dans un premier temps,« Kabila » et les siens ne mesurant pas la portée de leur acte se félicitaient de la « correction » infligée à l’audacieux manifestant. Mais, Monsieur Jacques Miango, la victime, cadre de l’APARECO aux USA a depuis porté plainte et s’est adjugé les services d’un avocat réputé, ancien procureur et expert en criminalité et terrorisme. De plus, au vu de tous les éléments et témoignages dont disposent désormais la police, il ressort que pour les autorités américaines,l’acte posé par les sbires de Kanambe s’apparente plus à une véritable tentative d’assassinat d’un paisible citoyen sur le sol américain.La violence des coups portés à la victime et les traces de tentatives de son étranglement par ses nombreux agresseurs confirment cette thèse.

Ainsi, alors qu’ils étaient tout à leur plaisir  de s’être bien défoulé sur l’un  de ces activistes de la diaspora congolaise qui rendent la vie difficile à leur gouvernement d’occupation, l’euphorie et la satisfaction de départ ont vite cédé la place à une profonde inquiétude. « Joseph Kabila » serait désormais désappointé et désillusionné par l’ampleur de la réaction de la presse internationale et de l’administration Obama qui exige, par son ambassade à Kinshasa, le renvoi sur le territoire américain des sbires de « Kabila » qui se sont rendus coupables des faits de violence sur des paisibles manifestants sur le territoire américain..

Vital Kamerhe mis à contribution

Depuis ce week-end, après moult conciliabules, le «raïs» et ses collabos ont opté pour une seule solution :celle de tout mettre  en œuvre pour contacter par tous les moyens Mr Jacques Miango et lui proposer une grosse somme d’argent pourqu’il accepte de retirer purement et simplement sa plainte. D’après notre source, les kanambistes envisagent de recourir aux services de Vital Kamerhe, qui disposerait d’un réseau de « combattants » qui pourraient facilement et discrètement entrer en contact avec Mr Jacques Miango pour lui proposer le deal. 

Dans le témoignage fait par Mr Miango ce samedi 09 Aout sur la radio Congohorizons

Les auditeurs ont ainsi appris effarés que parmi les effets volés dans sa voiture (argent , bible, etc…) par les gardes du corps cleptomanes de « Kabila »,  se trouvait entre autres un ordinateur portable,propriété de l’Etat du Maryland,qui n’a toujours pas été restitué à ce jour. Pourtant, sous la pression de la Police, les voleurs kanambistes avaient restitué quelques biens volés avant de déguerpir précipitamment des Etats-Unis pour éviter que la justice américaine ne mette la main sur eux. Par ce geste, ils ont apporté la preuve que ce sont bien eux qui ont vandalisé la voiture de Mr Miango qui avait été par Jean-Marie Kassamba. Celui-ci était le seul à pouvoir identifier cette voiture car il avait vu Jacques Miango et ses deux compagnons se garer et sortir de cette voiture. Tous ces détails ayant été versés dans le dossier, la Justice américaine appréciera.

Malgré la violente agression dont il a fait  l’objet et les soins médicaux qu’il continue de recevoir, la détermination du Président de l’APARECO Maryland reste intacte. Dans l’interview qu’il a accordé ce week-end, Jacques Miango donne rendez-vous à « Joseph Kabila » en Septembre 2014 aux USA où il est sensé  se rendre à nouveau (s’il en a le courage) pour participer à l’Assemblée générale de l’ONU. Les résistants congolais, et peut-être la justice américaine l’y attendront de pied ferme. Affaire à suivre…

Paris, le 11 Aout 2014

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE


Cet article a été lu 7625 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
4.00