Home» RDC» Diaspora»

RDC : Traité de Nice, une affaire de famille ?

Font size: Decrease font Enlarge font
image Collabos

L’onde de choc du « Matebagate » ou de l’affaire du traité de Nice ne cesse de se propager au sein de la communauté congolaise dans la diaspora surtout, mais petit à petit en RDC aussi. Même si on s’étonne un peu du mutisme presque suspect de la presse congolaise à kinshasa, il est fort à parier que cette affaire n’a pas fini de livrer ses secrets et de provoquer des remous. Le silence du gouvernement aussi est un peu étonnant, mais en même temps étant donné qu’ils travaillent pour la balkanisation de la RDC ça ne doit pas trop les déranger que d’autres travaillent pour la balkanisation à l’Ouest, enfin… Piqué par la curiosité et toujours dans le cadre de notre chasse aux collabos de tous bords qui mettent en péril sans scrupules notre beau pays, votre humble serviteur s’est à nouveau lancé à la pêche aux infos autour de cette passionnante et non moins explosive affaire. Et au vu de ce que nous avons pu découvrir autant dire que la « pêche » a été particulièrement intéressante.

Des frères pas si hospitaliers…

D’abord concernant les véritables objectifs de ceux qui veulent créer un nouvel état sur l’île de Mateba , un vent favorable nous a relayé le contenu exact d’un échange qu’a eu avec un combattant l’un des « recruteurs » de cette nébuleuse organisation, un certain Chessie Kanyanga +1 438 402 7141 ( Montréal). Et voici comment ce dernier a au moins en partie présenté leur projet :

« Voilà notre organisation est une organisation supra-nationale qui est en train de mettre sur pieds un nouveau système économique qui va remplacer le système actuel dans peu. »

« L’organisation planétaire dont je fais partie, a un programme de développement pour l’Afrique qui devrait commencer par le Congo pour s’étendre au reste de l’Afrique entière. Mon petit-frère étant membre du Conseil d’administration dans cette entité qui va être opérationnel avant la fin de cette année (2011 ndlr) a été désigné comme le gestionnaire de ce programme de développement. Il aura préséance sur tous les chefs d’État africain tellement ce programme est pharaonique et unique »

« À la tête de ce programme Afrique, c’est mon frère qui a été désigné comme le gestionnaire (il est actuellement résident à Nice où se trouve le conseil d’administration de l’organisation dont il est l’un des membres en tant que seul Africain). C’est la raison pour laquelle nous nous étions intéressés aux élections de la RDC et nous caressions l’espoir de voir le vieux remporter ces élections. Mais étant donné le dysfonctionnement de notre appareil étatique, nous avons trouvé comme solution faire table rase de tout ce qui s’est passé depuis CNS 1992 et à partir de là refonder une nouvelle nation congolaise »

« Un conseil national est en formation à la tête duquel la présidence sera assumé par le vieux. Ce conseil après la signature de la charte se transformera en gouvernement de transition »

Mais malgré un emballage qui a pu paraitre suffisamment alléchant au malheureux groupe de congolais qui se sont jetés dans les bras de ces « frères » très particuliers dans un pacte dont on se demande s’ils en mesurent les implications, force est de constater que leur démarche prônant soi-disant le respect des droits des congolais se bute tout de suite à leur propre tentative de mettre ces mêmes congolais devant un fait accompli. En effet, NULLE PART dans les accords qu’ils ont signé il n’est écrit que ce texte doit être soumis à la décision ni du peuple congolais ni des autres membres de l’UDPS comme ces derniers le laisse entendre pourtant, prenant les congolais pour des parfaits idiots. Parce que si tel était la volonté de leur leader cela aurait pu être fait depuis longtemps le texte ayant été signé depuis presque un an. La seule chose dite explicitement est que le CNC (Conseil National Congolais) s’engage à faire inscrire cet accord dans la constitution congolaise.

Ainsi, peut-on à juste titre en déduire que la bande de petits malins qui se sont rendus à Nice ont sans doute déjà prévu d’aller jusqu’à la falsification des résultats d’un referendum si jamais les congolais étaient sollicités pour s’exprimer au sujet des exigences des frères hospitaliers. Sinon, ils n’auraient pas pu signer un tel engagement puisque ne pouvant quand même pas décider à l’avance de ce que sera la réponse des congolais à ce moment-là. Un tel acte , venant de ceux qui bassinent les oreilles du monde entier avec la sacro-sainte vérité des urnes de Tshisekedi, avouons que cela surprend et déçoit. Pourquoi leurs fameux partenaires qu’on nous présente comme des philanthropes, humanitaires s’accommodent aussi facilement du fait de déposséder les habitants de Mateba de leurs terres sans aucun état d’âme ? Pourquoi ces personnes s’intéressent-elles particulièrement à Gbadolité et ses alentours, ainsi qu’à cette partie du Katanga qu’ils souhaitent exploiter à leur guise ? Non , décidemment cette histoire est loin d’être claire.

Affaire de Famille

Après avoir pris connaissance du contenu du Traité de Nice et de l’ échange de Chessie Kanyanga et la personne qu’il invitait à rejoindre leur projet, on comprend bien que ce traité n’est qu’une porte ouverte à une mainmise de la gestion de la RDC par un réseau obscure dont la majorité des congolais ne savent absolument rien . Et autant on a appris par différentes indiscrétions du côté de Limete que effectivement les représentants des frères hospitaliers se sont directement entretenus avec Tshisekedi lui-même (d’où aussi leur engagement dans le projet) et qu’il nous a été confirmé que Félix Tshisekedi qui est chargé des relations extérieures de l’UDPS a fait lui-même le déplacement à Nice bien que le Dr Tshipamba Mpuila (0032-485-270-866) aie décidé de taire jusqu’à présent ce détail , autant notre enquête nous a permis de découvrir clairement que l’ancien secrétaire Général de l’APARECO s’est engagé dans ce projet pour son propre compte constatant la farouche hostilité de son président au projet de constitution d’un gouvernement en exil avec des partenaires pour le moins peu fiable à ses yeux. D’ailleurs Faustin Shungu (00 33 6 76 75 77 34) avait des raisons bien plus privées pour ne pas résister à ce chant de sirènes.

Le cerveau moteur du traité de Nice n’est autre que Monsieur Marcel Kanyanga Tshitebu le petit frère de Chessie Kanyanga, tous deux frères de la femme de Moella Kalala Omer (signataire du Traité). Monsieur Moella Kalala Omer n’est autre que le beau-frère du Pasteur Faustin Shungu. Ceci expliquant cela …

Le coordinateur des frères hospilatiers Monsieur Marcel Kanyanga Tshitebu (+ 33 6 78 52 83 22 Nice) est le fils de l’Ambassadeur Kanyanga Fwadi Fortunat né à Bakwa-Tshinga le 15.09.1930. Il a occupé respectivement les fonctions de 1er Conseiller d’Ambassade à Tokyo de 1970 à 1973 et il a occupé les mêmes fonctions auprès de l’Ambassade du Zaïre à Bujumbura de 1976 à 1980. Il sera permuté à Kampala avant d’être confirmé Ambassadeur du Zaïre à Karthoum.

Cette promotion fut facilitée par le coup de pouce du Minaffet Umba-di-Lutete grâce au rôle très efficace joué par sa fille, donc l’actuelle épouse du Pasteur Shungu. Vous comprenez la suite…Et comment le Papa a pu être promu…

Bref, tout ce beau monde qui s’est empressé d’aller signer ce traité de la honte en vendant en premier les contrées des autres compatriotes tout en prônant avoir agi pour le bien de tous les congolais, a fait de ce projet une entreprise purement familiale. Voilà une preuve supplémentaire que malgré les explications maladroits de Mpuila et le silence gené de l’UDPS qui n’ose pas sortir de communiqué réfutant officiellement ce qui s’est fait à Nice, leur démarche ne visait qu’ à assouvir les propres appétits de quelques-uns . De plusieurs sources différentes il apparait que plusieurs hauts cadres de l’UDPS comme le président de leur parti , étaient au courant de ce qui se tramait à Nice et cela depuis de nombreux mois.

Quant à Mpuila le fameux stratège du Parti qui vient d’affirmer dans une émission radio en Belgique que suite à son engagement politique il ne travaille plus depuis belle lurette ni en tant que médecin, ni en tant que Professeur , il faudrait qu’il dise aux congolais avec quel argent vit-il aujourd’hui puisque d’après certaines indiscrétions son train de vie ne correspond pas forcement à celui d’un bénéficiaire de CPAS ? Pourquoi cache-t-on que Felix Tshisekedi (le député que Kabila paie à ne rien faire) s’est également rendu à Nice ? Combien la famille Tshisekedi a-t-il déjà touché de la part de ces « partenaires » très spéciaux comme on nous le laisse entendre ? On comprend que l’UDPS aie choisie en parti de se taire puisque ayant Kabila à zéro mètre ils ne peuvent pas non plus crier sur tous les toits qu’ils s’apprêtaient à le renverser par des moyens pas très pacifistes mais de là à utiliser la journaliste de Congomikili comme porte- parole comme on a pu le voir dernièrement alors qu’il suffirait de sortir un communiqué officiel de l’UDPS , il y a de quoi se poser des questions, drôle de méthode. Les frères Kanyanga et L’Udps ne devraient-ils pas dire la vérité aux congolais plutôt que de diaboliser systématiquement tous ceux qui sont en désaccord avec le traité maudit de Nice, car cette affaire n’est absolument pas claire et les congolais n’ont pas fini de poser des questions à ce sujet…

[Georges Mbata/collabordc.com]


Cet article a été lu 11116 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
4.50